Coronavirus : le Conseil supérieur de la Santé scrute le "booster" après J&J ou AstraZeneca

Le Conseil supérieur de la Santé se réunira mardi matin pour élaborer un avis sur l'éventualité d'un rappel pour les personnes vaccinées avec Johnson & Johnson et AstraZeneca.

Coronavirus : le Conseil supérieur de la Santé scrute le "booster" après J&J ou AstraZeneca
©AP

L'avis sera ensuite discuté mercredi par les différents ministres en charge de la Santé. Une étude publiée dans la revue Science indique que l'injection unique du vaccin Johnson & Johnson contre le coronavirus ne protège plus qu'à 13,1% six mois plus tard. Les auteurs se sont basés sur des données américaines qui n'incluent pas le vaccin AstraZeneca.

Face à ces informations, les pays s'organisent. C'est le cas de l'Allemagne qui propose depuis septembre un rappel composé d'une injection de Pfizer/BioNtech ou Moderna pour la population vaccinée avec le produit de Janssen ou d'AstraZeneca.

Le Conseil supérieur de la Santé tentera de déterminer si les Belges vaccinés avec les vaccins Johnson & Johnsson et AstraZeneca doivent recevoir un vaccin dit "booster". L'avis sera transmis à la Taskforce Vaccination dans la foulée, mardi. Les ministres belges de la Santé se réunissent le lendemain pour l'examiner.

Sur le même sujet