Novavax dépose une demande d'autorisation de son vaccin dans l'UE

Novavax a demandé à l'Union européen une autorisation pour son vaccin, seulement administré en Indonésie jusqu'à maintenant.

Novavax dépose une demande d'autorisation de son vaccin dans l'UE
©Belga/AFP

L'Agence européenne des Médicaments (EMA) a annoncé mercredi avoir entamé l'évaluation d'une demande d'autorisation dans l'UE du vaccin anti-Covid de la société pharmaceutique américaine Novavax, précisant qu'un avis pourrait être émis en "quelques semaines". "L'EMA a commencé à évaluer une demande d'autorisation de mise sur le marché conditionnelle pour le vaccin anti-Covid de Novavax" a déclaré le régulateur européen dans un communiqué.

"L'évaluation se déroulera selon un calendrier accéléré", a précisé l'EMA, indiquant qu'un avis sur l'autorisation de mise sur le marché pourrait être émis "en quelques semaines".

Ce vaccin, qui pourrait devenir le cinquième vaccin autorisé au sein de l'Union européenne, utilise une technologie différente de celles employées pour les vaccins déjà largement autorisés dans le monde.

C'est un vaccin dit "sous-unitaire", à base de protéines qui déclenchent une réponse immunitaire, sans virus. Il peut être stocké à une température d'entre 2 et 8°C, ce qui pourrait faciliter sa distribution.

"L'annonce d'aujourd'hui de l'EMA rapproche Novavax de notre objectif d'assurer un large accès mondial à notre vaccin Covid-19 à base de protéines à travers l'Europe", a déclaré Stanley C. Erck, président et chef de la direction de Novavax, cité dans un communiqué.

La Commission européenne avait annoncé en aout avoir conclu un contrat avec Novavax pour l'achat anticipé de 200 millions de doses de son vaccin une fois qu'il aura été approuvé par l'EMA.

Début novembre, l'Indonésie a été le premier pays à autoriser le vaccin de Novavax.