Coronavirus : Troisième dose de vaccin aux Etats-Unis, vaccination des enfants au Canada

Les dernières informations concernant la pandémie de coronavirus.

Coronavirus : Troisième dose de vaccin aux Etats-Unis, vaccination des enfants au Canada
©AP
AFP

3e dose aux Etats-Unis

Les autorités sanitaires américaines ont annoncé vendredi avoir donné leur feu vert à une troisième dose de vaccin anti-Covid pour tous les adultes entièrement vaccinés il y a au moins six mois. L'Agence américaine des médicaments (FDA) a indiqué que cette autorisation d'utilisation d'urgence accordée à Pfizer et Moderna contribuait "à fournir une protection continue contre le Covid-19, y compris contre les conséquences graves qui peuvent survenir, comme l'hospitalisation ou la mort".

Les deux groupes pharmaceutiques avaient un peu plus tôt annoncé avoir obtenu l'autorisation de la FDA.

"Cette autorisation d'utilisation d'urgence arrive à un moment critique, alors que nous entrons dans les mois d'hiver et que nous faisons face à une augmentation du nombre de cas de Covid-19 et d'hospitalisations à travers le pays", a dit le patron de Moderna, Stéphane Bancel.

Les personnes de 18 ans et plus ayant reçu le vaccin unidose de Johnson & Johnson aux Etats-Unis avaient déjà, elles, le droit à une deuxième dose, deux mois après leur injection.

Pour les personnes vaccinées avec Pfizer et Moderna, la troisième dose était auparavant réservée à certaines catégories de population seulement: les plus de 65 ans, les adultes risquant de développer une forme grave de la maladie, ou celles fortement exposées au virus en raison par exemple de leur travail.

Cette annonce intervient au moment où les cas sont de nouveau en hausse aux Etats-Unis, avec en moyenne 85.000 nouveaux cas de Covid-19 quotidiennement (contre environ 70.000 fin octobre), et environ 1.000 décès par jour.

Certains Etats américains, dont la Californie, avaient déjà commencé à autoriser les doses de rappel pour tous les adultes, avant même les recommandations des agences sanitaires, dans l'espoir de contenir la propagation de l'épidémie avant les fêtes de fin d'année.

Le Canada autorise le vaccin de Pfizer/BioNTech pour les 5-11 ans

Les autorités sanitaires canadiennes ont annoncé vendredi qu'elles autorisaient l'utilisation du vaccin anti-Covid Pfizer/BioNTech pour les enfants de 5 à 11 ans.

"Après un examen scientifique indépendant complet, le ministère (de la Santé, ndlr) a déterminé que les avantages de ce vaccin pour les enfants de 5 à 11 ans l'emportent sur les risques", ont indiqué les autorités dans un communiqué.

Le dosage du vaccin pour les 5 à 11 ans a été abaissé à 10 microgrammes par injection, soit trois fois moins que la dose standard. Les injections devront se faire "à trois semaines d'intervalle", a précisé Santé Canada, qui ne dévoile pas pour l'instant la date de début de la campagne vaccinale.

"Nous travaillons en étroite collaboration avec le fabricant et, après l'autorisation de Santé Canada, nous nous attendons à recevoir les doses très rapidement", a affirmé en conférence de presse Theresa Tam, administratrice en chef de la santé publique canadienne.

La haute responsable a précisé que les autorités fédérales coopéraient avec les 13 provinces et territoires du Canada pour "s'assurer que tout le monde soit prêt en ce concerne la livraison, la logistique et le déploiement des programmes d'immunisation pédiatrique".

Lors de l'essai clinique, la réponse immunitaire des enfants de 5 à 11 ans était comparable à celle des personnes de 16 à 25 ans. Le vaccin était efficace à 90,7% pour prévenir le Covid-19 chez les enfants de 5 à 11 ans, et aucun effet secondaire grave n'a été recensé, précise encore le ministère.

L'alliance Pfizer/BioNTech avait déposé sa demande d'autorisation le 18 novembre, s'appuyant sur des données d'essais menés sur 2.268 enfants de la tranche d'âge.

Mercredi, la société de biotechnologies américaine Moderna a pour sa part soumis une demande d'autorisation à Santé Canada pour l'utilisation de son vaccin contre le Covid-19 chez les enfants de 6 à 11 ans.

Au Canada, plus de 85% des personnes âgées de plus de 12 ans sont vaccinées contre le Covid-19.

Ailleurs dans le monde, un petit nombre de pays dont Israël et les Etats-Unis ont jusqu'ici autorisé le vaccin de Pfizer/BioNTech pour les enfants. La Chine, les Emirats arabes unis, le Cambodge et la Colombie ont également commencé à vacciner des enfants de moins de 12 ans mais avec des vaccins chinois.

France : une dose de rappel chez les vaccinés infectés

Pour les personnes infectées par le Covid-19 après avoir reçu un schéma vaccinal complet, les autorités de santé recommandent une dose additionnelle de rappel six mois après l'infection, si elles y sont éligibles.

"Une infection survenant après une primovaccination complète peut être la conséquence d'une immunité insuffisante", explique vendredi la Haute autorité de santé (HAS) dans un communiqué.

En France, seuls 1.349 échecs vaccinaux "graves" ont été notifiés pour le moment avec le vaccin de Pfizer, majoritairement administré sur le territoire.

Ces échecs vaccinaux concernaient essentiellement les personnes plus âgées et/ou présentant des comorbidités, ciblées les premières par la campagne de rappel.

En attendant des données documentant le statut immunologique des personnes infectées après vaccination, la HAS recommande pour le moment "l'administration d'une dose additionnelle 6 mois après l'infection pour les personnes éligibles au rappel et chez qui l'infection est survenue après un schéma vaccinal complet".

Pour les personnes chez qui l'infection est survenue après une seule dose, elle recommande une seconde dose six mois après l'infection, quel que soit l'âge de la personne et le délai de survenue de l'infection après cette première dose.

Et pour celles infectées avant d'avoir reçu une dose de vaccin contre le virus, elle maintient sa recommandation d'administrer une dose unique de vaccin, quel que soit leur âge. Cette vaccination est à réaliser 6 mois après l'infection, avec le vaccin de Pfizer ou de Moderna.

Toutefois, "consciente que des personnes peuvent avoir besoin d'une dose supplémentaire pour des raisons administratives, notamment pour se déplacer à l'étranger", la HAS souligne que cette dose additionnelle n'est "pas contre-indiquée et qu'elle peut être administrée aux personnes qui le souhaiteraient".

Israël va vacciner les enfants de 5 à 11 ans

La vaccination en Israël des enfants de 5 à 11 ans contre le Covid-19 avec des doses Pfizer/BioNtech va débuter mardi, a annoncé vendredi le Premier ministre Naftali Bennett. "A partir de mardi, les enfants aussi pourront se faire vacciner", a écrit M. Bennett sur sa page Facebook, promettant une "transparence totale" sur le sujet.

Selon les essais cliniques menés par Pfizer sur des milliers d'enfants, le vaccin a démontré une efficacité de 90,7% contre les formes symptomatiques de la maladie.

Des centaines de milliers de doses, qui devaient être livrées en milieu de semaine, arriveront dimanche, d'après des médias israéliens.

Environ 5,7 millions des quelque neuf millions d'Israéliens, dont plus de 80% des adultes, ont reçu deux doses de vaccin et les autorités ont lancé à l'été une nouvelle campagne pour l'administration d'une dose de rappel.

Le Canada a donné vendredi le feu vert pour vacciner les enfants de 5 à 11 ans avec Pfizer/BioNtech et les Etats-Unis ont débuté début novembre la campagne de vaccination pour cette tranche d'âge. En Chine, aux Emirats arabes unis, au Cambodge et en Colombie, les enfants de moins de 12 ans peuvent se faire vacciner avec le vaccin chinois Sinovac.