"Dire que fermer les frontières ne sert à rien dans la lutte contre le variant Omicron, c'est du politiquement correct"

Fermer les frontières, la solution pour stopper la propagation du nouveau variant Omicron? À court terme peut-être, mais ce n'est pas sur ça qu'il faut miser le plus, explique Nathan Clumeck, professeur en maladies infectieuses au CHU Saint-Pierre.

"Dire que fermer les frontières ne sert à rien dans la lutte contre le variant Omicron, c'est du politiquement correct"
©DR/Shutterstock
Ad.R.
Le nouveau variant Omicron, découvert en Afrique du Sud la semaine dernière, continue de se propager hors de l'Afrique australe. Arrivé en Belgique vendredi dernier, il a aussi été détecté dans plusieurs pays d'Europe (Pays-Bas, Italie, République tchèque, Allemagne, Portugal, Espagne) et du monde. Ce qui a conduit jusqu'à maintenant plusieurs pays à fermer leurs frontières. Après Israël ce week-end,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet