Omicron, le variant le plus inquiétant jusqu'à présent? "Il pourrait mener à une toute nouvelle pandémie"

Le biostatisticien Tom Wenseleers s'inquiète du variant Omicron du coronavirus, qui selon lui est le variant le plus inquiétant jusqu'à maintenant.

Omicron, le variant le plus inquiétant jusqu'à présent? "Il pourrait mener à une toute nouvelle pandémie"
©Shutterstock
Ad.R.

La propagation du nouveau variant du coronavirus, baptisé Omicron, inquiète le biostatisticien Tom Wenseleers, de la KU Leuven. Il craint que ce variant, détecté en Afrique du Sud et déjà répandu en Europe, crée une pandémie dans la pandémie.

"Omicron semble être capable d'échapper cinq à six fois plus à notre immunité précédemment acquise et de réinfecter les personnes déjà infectées", explique dans une interview à Het Laatste Nieuws Tom Wenseleers, qui juge cette nouvelle mutation "extrêmement inquiétante". En somme, le variant Omicron serait capable de "contourner" notre système immunitaire pour nous contaminer. Et c'est comme cela qu'Omicron réussit à infecter cinq à six fois plus de personnes que le précédent variant. "C'est une très mauvaise nouvelle", a réagi le biostatisticien, les variants "Alpha et Delta ont infecté 60% de personnes de plus que leurs prédécesseurs. Pour Omicron, il semble que ce soit 500 % de plus".

C'est cela qui fait dire à Tom Wenseleers qu'Omicron est sans doute "la variante la plus inquiétante jusqu'à présent", si l'on se base sur le peu de données que les scientifiques possèdent actuellement la concernant. Selon lui, il est d'ailleurs impossible qu'un variant avec de telles caractéristiques soit moins pathogène que les précédents. L'expert de la KU Leuven craint d'ailleurs l'émergence d'une "pandémie totalement nouvelle" à cause d'Omicron, une pandémie "où l'immunité précédemment acquise pourrait soudainement avoir beaucoup moins d'importance".

Heureusement, nous ne partons pas de zéro cette fois, a rappelé Tom Wenseleers, puisque nous avons les vaccins anti-Covid. Même si le fait qu'Omicron semble contourner notre système immunitaire pose la question de savoir si les vaccins actuels seront suffisamment efficaces. Actuellement, on ne peut pas encore vraiment répondre à cela, car les données principales concernant Omicron viennent d'Afrique du Sud où 24% seulement de la population est vaccinée. Les cas de contamination concernent principalement ces personnes non protégées, et on ne connaît pas vraiment les effets du nouveau variant sur des personnes vaccinées.

Sur le même sujet