Coronavirus dans le monde: premiers cas du variant Omicron en Russie, feu vert pour la vaccination des 5-11 ans en Grèce

Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants : un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

La pandémie a fait au moins 5.253.726 morts dans le monde depuis que le bureau de l'OMS en Chine a fait état de l'apparition de la maladie fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles lundi à 11H00 GMT.

Les Etats-Unis sont le pays le plus endeuillé avec 788.364 morts, devant le Brésil (615.636), l'Inde (473.537), le Mexique (295.203) et la Russie (282.462).

L'OMS estime, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée au Covid-19, que le bilan de la pandémie dans le monde pourrait être deux à trois fois plus élevé.

Europe

Feu vert pour la vaccination des 5-11 ans en Grèce

Les autorités sanitaires grecques ont autorisé lundi la vaccination contre le Covid-19 des enfants de 5 à 11 ans, à partir du 15 décembre, alors que le pays lutte contre une recrudescence des contaminations. "Le premier rendez-vous pour la vaccination des enfants entre 5 et 11 ans sera le 15 décembre, la plateforme pour prendre des rendez-vous ouvre le 10 décembre", a affirmé Marios Themistokleous, secrétaire général de la Santé, lors d'un point de presse sur la pandémie.

Les enfants seront vaccinés avec une dose plus petite que celle des adultes et "le premier lot de vaccins arrivera le 13 décembre", a précisé ce responsable.

Depuis fin octobre, le pays déplore quotidiennement des dizaines de morts. Le nombre des contaminations est passé de 3.600 par jour le 29 octobre à plus de 7.000 deux semaines plus tard, avant de baisser progressivement ces derniers jours.

Lundi, les autorités ont enregistré 116 morts et 4.943 nouveaux cas durant les dernières 24 heures, portant le nombre total de personnes décédées du coronavirus à 18.716 depuis l'apparition de la pandémie en février 2020.

L'explosion de cas a contraint les autorités à annoncer la semaine dernière que le vaccin serait désormais obligatoire pour les personnes âgés de plus 60 ans.

Depuis vendredi, le rappel vaccinal contre le Covid-19, soit la troisième dose, est administré à tous les adultes dès trois mois après leur dernière injection, au lieu de six mois comme c'était le cas jusqu'ici.

Premiers cas détectés du variant Omicron en Russie

La Russie a détecté ses deux premiers cas du variant Omicron du coronavirus chez deux voyageurs qui revenaient d'Afrique du Sud, a annoncé lundi l'agence sanitaire Rospotrebnadzor. "Le variant Omicron a été confirmé (...) chez deux patients ayant reçu un test PCR positif durant les premières 24 heures après leur placement en observation", a indiqué l'agence dans un communiqué.

Selon Rospotrebnadzor, tous les voyageurs revenant d'Afrique du Sud et de pays limitrophes, où a été détecté ce nouveau variant fin novembre, sont testés à leur arrivée et placés dans des lieux d'observation dédiés.Pour l'heure, dix de ces voyageurs ont été testés positifs au Covid-19, précise Rospotrebnadzor, des analyses étant en cours pour identifier les variants en cause.

Au début de l'automne, la Russie a été frappée durement par une nouvelle vague de coronavirus due au variant Delta, flambée facilitée par la méfiance de la population à l'égard des vaccins. Le pays dispose de plusieurs vaccins de sa propre conception, dont Spoutnik V, mais seuls 40,3% des 146 millions de Russes sont complètement immunisés à ce jour, selon le site spécialisé Gogov.

Le bilan total de la pandémie s'établissait dans le pays à plus de 520.000 morts fin octobre, selon l'agence des statistiques Rosstat. Si le pays ne bat plus actuellement de records quotidiens de contaminations et de décès, les chiffres restent élevés avec 32.136 nouvelles infections et 1.184 morts recensés lundi selon le gouvernement.

Italie : restrictions pour les non-vaccinés

Les personnes non vaccinées en Italie ne pourront plus aller au cinéma, au théâtre, à des concerts ou à de grands événements sportifs, selon de nouvelles restrictions entrées en vigueur lundi.

Seule exception à cette règle: les personnes récemment guéries du Covid-19, qui ont elles aussi accès au "super pass sanitaire" accordé aux vaccinés. Le pass sanitaire de base, accessible avec un test négatif, est en revanche suffisant pour aller sur son lieu de travail.

France : les 5-11 ans au centre d'un conseil de défense sanitaire

En France, un Conseil de défense sanitaire doit décider lundi de la stratégie à adopter, notamment une éventuelle ouverture de la vaccination à tous les enfants de 5-11 ans, alors que l'épidémie de Covid-19 flambe sur tout le territoire et touche de nombreux enfants.

Le nombre de patients hospitalisés, aujourd'hui supérieur à 11.000, n'avait plus été atteint depuis fin août et plusieurs hôpitaux ont réactivé leur "plan blanc", qui permet la déprogrammation d'opérations non urgentes et de solliciter des renforts de personnels.

Alors que plusieurs pays européens mettent en place de nouvelles restrictions, la France ne semble pas sur cette ligne, appelant à la "vigilance" et "la responsabilité".

Investissons dans la recherche, alerte une scientifique britannique

Une prochaine pandémie risque d'être "pire", va prévenir lundi la scientifique britannique Sarah Gilbert, co-créatrice du vaccin d'Oxford/AstraZeneca contre le Covid-19, appelant à investir dans la recherche pour être mieux préparés à cette éventualité.

"Nous ne pouvons pas permettre une situation où, après avoir traversé tout ce que nous avons traversé, nous constatons que les énormes pertes économiques que nous avons subies signifient qu'il n'y a toujours pas de financement pour la préparation à une pandémie", dit-elle dans un discours dont des extraits ont déjà été publiés et qui doit être diffusé lundi soir.

Amérique

Le maire de New York impose la vaccination obligatoire pour tout le secteur privé

Le maire de New York Bill de Blasio a annoncé lundi que tous les employés du secteur privé seraient soumis à une obligation vaccinale contre le coronavirus à compter du 27 décembre.

L'édile est allé plus loin que le président Joe Biden, dont l'obligation vaccinale, qui devait entrer en vigueur le 4 janvier mais est actuellement suspendue par une décision de justice, ne concernait que les salariés de sociétés de plus de 100 personnes.

Afrique

L'Afrique du Sud accélère la vaccination

Le président sud-africain Cyril Ramaphosa a appelé la population d'Afrique du Sud à se faire vacciner rapidement face au nombre record de contaminations au Covid-19 dues au nouveau variant Omicron détecté pour la première fois fin novembre dans le pays.

L'Afrique du Sud a dépassé la semaine dernière le nombre de 3 millions de contaminations, pour 89.944 morts au 3 décembre, confirmant sa place de pays d'Afrique le plus touché par le Covid-19.

Variant Omicron: trois premiers cas au Sénégal

Le Sénégal a détecté trois premiers cas du variant Omicron du coronavirus chez des voyageurs qui se préparaient à se rendre dans des pays d'Afrique, ont annoncé des laboratoires de recherche de ce pays.

Asie

Jordanie: trois ans de prison pour la mort de dix patients

Un tribunal jordanien a condamné dimanche à des peines de trois ans de prison le directeur et quatre responsables d'un hôpital traitant des malades du Covid-19 pour négligences, après une pénurie d'oxygène qui avait provoqué la mort de dix patients.

Ce drame, qui avait suscité une vive émotion en Jordanie et la colère de son roi Abdallah II, avait conduit à la démission du ministre de la Santé Nazir Obeidat.

Afrique

Dix-huit cas d'Omicron et 150.000 vaccins périmés en Namibie

La Namibie, où le rejet du vaccin anti-Covid par la population oblige les autorités à détruire les doses périmées avant d'avoir été utilisées, a détecté 18 cas de contamination au variant Omicron, a déclaré lundi le président Hage Geingob. Le nouveau variant a été détecté le mois dernier par une équipe de scientifiques en Afrique du Sud voisine.

"Il est regrettable que nous soyons obligés de détruire plus de 150.000 vaccins qui ont atteint leur date de péremption parce que ceux qui sont éligibles refusent de se faire vacciner", a déclaré le président lors d'une conférence de presse dans la capitale Windhoek.

Seuls 12,1 % des 2,4 millions d'habitants sont jusqu'à présent complètement vaccinés.

Le mois dernier, un représentant du ministère de la Santé avait déclaré que près de 270.000 vaccins anti-Covid bientôt périmés, en raison de la lenteur du programme d'immunisation et des réticences de la population à se faire vacciner, devraient sans doute être détruits.

"Au lieu de jeter les vaccins, les citoyens qui souhaitent se faire vacciner sont encouragés à le faire", a déclaré le président Geingob, mettant en garde contre des restrictions sanitaires plus strictes sans changement de comportement et en cas de hausse continue des cas.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...