Coronavirus dans le monde: l'Equateur déclare obligatoire la vaccination, retour du masque en Italie

Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants: un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

Coronavirus dans le monde: l'Equateur déclare obligatoire la vaccination, retour du masque en Italie
©AFP

La pandémie a fait au moins 5.368.777 morts dans le monde depuis fin 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles mercredi à la mi-journée.

Plus de 100 millions de cas ont été signalés dans les Amériques depuis le début de la pandémie, selon l'Organisation panaméricaine de la santé.

Actuellement la région Europe est celle qui enregistre le plus de cas dans le monde, avec 2.870.947 ces sept derniers jours (60% du total mondial), suivie de la zone USA/Canada (1.108.580 cas, 23%).

En valeur absolue, les pays qui ont enregistré le plus de morts depuis janvier 2020 sont les Etats-Unis (812.007), le Brésil (618.091), l'Inde (478.325) et la Russie (300.269).

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) estime, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée au Covid-19, que le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé que celui officiellement recensé.

L'Equateur déclare obligatoire la vaccination

La vaccination contre le Covid-19 a été déclarée obligatoire en Equateur dès l'âge de cinq ans, une première mondiale pour ce groupe d'âges, a annoncé jeudi le ministère de la Santé.

"En Equateur la vaccination a été déclarée obligatoire", a écrit le ministère dans un communiqué, précisant que "l'obligation s'applique à partir de l'âge de cinq ans".

Jusqu'ici, seule une poignée de pays ont rendu obligatoire la vaccination aux personnes majeures. Deux Etats au régime autoritaire d'Asie centrale, le Tadjikistan et le Turkménistan, l'ont décrété en juillet.

En Indonésie, la vaccination contre le Covid est obligatoire depuis février 2021 sous peine de sanction mais seuls 35% des Indonésiens étaient vaccinés au 1er décembre.

Dans le Pacifique, l'Etat fédéral de Micronésie a aussi annoncé, en juillet, la vaccination obligatoire pour les plus de 18 ans.

Territoire français du Pacifique sud disposant d'une large autonomie, la Nouvelle-Calédonie a rendu obligatoire la vaccination pour toutes les personnes majeures à compter de fin décembre.

En Europe, L'Autriche est le premier pays de l'UE à vouloir imposer la vaccination à tous ses adultes. La mesure, annoncée en novembre, sera effective début février.

Le ministère équatorien de la Santé a fait valoir que la décision était conforme à la Constitution. La loi sur la santé précise que le pouvoir exécutif peut "déclarer obligatoire la vaccination contre certaines maladies, dans les termes et les conditions que la réalité épidémiologique nationale et locale exige", a expliqué le ministère de la Santé dans un communiqué.

La vaccination ne sera cependant pas obligatoire pour les personnes présentant, sur justificatif, des contre-indications médicales.

69% des 17,7 millions d'Equatoriens ont été complètement vaccinés. Environ 900.000 personnes ont reçu une troisième dose de rappel.

L'Equateur avait rendu obligatoire la semaine dernière la présentation d'un pass vaccinal pour participer à des manifestations publiques, accéder aux centres commerciaux, restaurants, cinémas ou théâtres, dont elle a réduit la jauge d'accueil à 50%.

L'Italie rend obligatoire le port du masque à l'extérieur

Le gouvernement italien a décidé jeudi de rendre obligatoire le port du masque chirurgical à l'extérieur dans toute l'Italie, a annoncé le ministre de la Santé Roberto Speranza à l'issue d'un conseil des ministres.

Il n'a pas dit à partir de quelle date cette mesure serait appliquée, mais il a ajouté que le masque assurant une protection supérieure, le FFP2, deviendrait obligatoire pour se rendre au cinéma, au théâtre, aux événements sportifs ou dans les transports publics, bus, cars, avions ou navires.

La Grèce impose le port du masque en intérieur et à l'extérieur pendant les fêtes

La Grèce a annoncé jeudi que le port du masque serait obligatoire en intérieur comme à l'extérieur pendant les fêtes de fin d'année, pour tenter de contenir la propagation de l'épidémie de coronavirus.

"Il y a beaucoup de mouvement pendant les fêtes de fin d'année, et de larges foules se rassemblent en extérieur", a déclaré le ministre de la Santé Thanos Plevris aux journalistes.

Il a précisé que le port du masque en intérieur comme à l'extérieur serait obligatoire "à partir de 04h00 GMT vendredi", et jusqu'au 2 janvier au moins.

Toutes les festivités publiques de Noël et du Nouvel An sont annulées, et les voyageurs arrivant dans le pays sont invités à se faire tester le deuxième et le quatrième jour suivant leur arrivée, a ajouté le ministre.

Il a indiqué que des restrictions supplémentaires concernant les divertissements, le sport et le télétravail seraient annoncées dans les prochains jours pour la période suivant le 3 janvier.

Plus de 100 millions de cas sur le continent américain

Le nombre de cas de Covid-19 depuis le début de la pandémie a dépassé les 100 millions sur l'ensemble du continent américain, a annoncé mercredi l'Organisation panaméricaine de la Santé (OPS). Plus de la moitié de ces cas (51 millions) ont été signalés aux Etats-Unis et 22 millions au Brésil, selon l'OPS, qui indique aussi que des cas de variant Omicron ont été signalés das 19 pays et territoires du continent.

"Les pays doivent maintenir leurs mesures de santé publique pour limiter la transmission du virus et l'ajuster aux risques locaux" de propagation, a déclaré dans un communiqué la directrice de l'OPS, Carissa Etienne.

Selon l'OPS, la majorité des pays des Amériques auront atteint ou dépassé d'ici la fin de l'année l'objectif fixé par l'Organisation mondiale de la santé de 40% de la population éligible vaccinée contre le coronavirus. Mais certains pays comme Haïti, le Guatemala ou la Jamaïque devraient ne pas y parvenir.

Chine: 13 millions d'habitants confinés

Les autorités chinoises ont imposé à partir de jeudi minuit un confinement strict aux 13 millions d'habitants de Xi'an (nord), en raison de l'apparition d'une centaine de cas de Covid-19, à une quarantaine de jours des Jeux Olympiques d'hiver de Pékin.

Ces habitants doivent "rester chez eux sauf raison impérative", ont indiqué dans un communiqué les autorités locales, précisant qu'une personne par ménage était autorisée à sortir faire des courses "tous les deux jours".

La Chine mène une stratégie "zéro Covid" qui consiste à tout faire pour limiter au maximum les nouveaux cas, généralement limités à quelques dizaines par jour seulement.

Etats-Unis: pilule anti-Covid autorisée, ruée sur les tests

L'Agence américaine des médicaments (FDA) a autorisé mercredi en urgence la pilule contre le Covid-19 du laboratoire Pfizer, mais la préoccupation immédiate des Américains restait de trouver des tests face à la propagation fulgurante du variant Omicron.

"Cette autorisation fournit un nouvel outil pour combattre le Covid-19 à un moment crucial de la pandémie", a salué Patrizia Cavazzoni, une responsable de la FDA, citée dans un communiqué.

Plusieurs importants distributeurs d'autotests aux Etats-Unis ont limité cette semaine leur vente à quelques unités par client face à l'immense demande des Américains, à quelques jours de Noël et en pleine propagation d'Omicron, désormais dominant.

Espagne: masque obligatoire en extérieur

Le gouvernement espagnol a décidé mercredi de rendre de nouveau obligatoire le port du masque à l'extérieur, alors que le nombre de cas de Covid-19 a atteint un record de plus de 60.000 nouveaux cas en 24 heures.

Royaume-Uni: record de cas

Pour la première fois depuis le début de la pandémie, le Royaume-Uni a recensé mercredi plus de 100.000 nouveaux cas de coronavirus en 24 heures, en pleine flambée due au variant Omicron qui entraîne de nouvelles restrictions dans certaines régions à deux jours de Noël.

Le gouvernement a néanmoins réduit de dix à sept jours la période d'isolement en Angleterre pour les personnes vaccinées ayant contracté le virus.

Omicron: taux d'hospitalisation plus faible

Deux études menées au Royaume-Uni et publiées mercredi montrent que les infections au variant Omicron du Covid-19 sont moins susceptibles de provoquer des hospitalisations par comparaison avec le variant Delta, confirmant une tendance observée en Afrique du Sud.

Ces études préliminaires --l'une venant d'Ecosse, l'autre d'Angleterre-- ont été saluées par les experts, qui se sont toutefois montrés prudents et ont souligné que le taux de transmission élevé du variant pourrait malgré tout résulter en davantage de cas graves.

La soirée des Oscars d'honneur reportée

La soirée de remise des Oscars d'honneur, cérémonie organisée tous les ans à Los Angeles, va devoir être reportée en raison de la menace du nouveau variant Omicron qui plane sur la Californie, ont annoncé mercredi les organisateurs.

Les acteurs Samuel L. Jackson, Danny Glover et la Norvégienne Liv Ullmann, ainsi que l'artiste Elaine May, devaient recevoir en janvier les prestigieuses statuettes récompensant l'ensemble de leur carrière durant les Governors Awards, événement qui attire tous les grands noms d'Hollywood.

Le salon de la tech à Las Vegas menacé

La grand-messe de l'électronique et des technologies de Las Vegas, le Consumer Electronics Show (CES), devait faire son grand retour en présentiel en janvier 2022. Mais plusieurs grandes entreprises et patrons ont décidé de limiter ou d'annuler leur présence en raison du variant Omicron.