Coronavirus dans le monde: 1 million de Chinois toujours confinés, record ce cas Omicron aux Etats-Unis et en Australie

Le point sur la pandémie dans le monde.

Coronavirus dans le monde: 1 million de Chinois toujours confinés, record ce cas Omicron aux Etats-Unis et en Australie
©AFP
Belga

Océanie

Australie: record de cas de coronavirus lié à Omicron, ruée sur les tests

L'Australie a enregistré mardi un record de près de 50.000 cas quotidiens de contaminations au coronavirus, provoquant une ruée de la population sur les tests de dépistage malgré leur coût. Selon Sonya Bennett, médecin en chef adjoint, l'Australie a enregistré 47.738 infections au cours des dernières 24 heures, contre environ 38.000 cas la veille, le variant Omicron représentant une grande partie de celles-ci.

Les hospitalisations du pays ont presque doublé en une semaine pour atteindre 2.362, a-t-elle ajouté. Le nombre de patients en soins intensifs est cependant plus faible à 184, dont 59 sous respirateur comme il y a une semaine.

Bien que le nombre de patients gravement malades reste plutôt bas, la hausse des cas a entrainé une ruée sur les tests antigéniques rapides, de plus en plus rares, et des files d'attente de plusieurs heures se sont formées devant les centres effectuant des tests PCR, plus fiables.

Le Premier ministre Scott Morrison ne s'est cependant pas plié aux demandes de gratuité des tests antigéniques de la part de la population. "Nous sommes à un autre stade de cette pandémie maintenant où nous ne pouvons tout simplement pas rendre tout gratuit", a lancé M. Morrison lundi. "Nous devons vivre avec ce virus".

L'Australie a contenu les infections pendant une grande partie de la pandémie en fermant les frontières et en suivant une stratégie de dépistage agressive.

Sa politique zéro Covid du pays a été cependant mis à mal par la précédente vague du variant Delta notamment dans les grandes villes de Sydney et Melbourne. Désormais, comme de nombreux pays, elle table sur la vaccination pour s'en sortir: 91,5% de la population de plus de 16 ans est entièrement vaccinée. Et environ 2,5 millions de personnes ont reçu une dose de rappel.

Amérique

Record mondial de plus d'un million de cas par jour aux Etats-Unis

Les Etats-Unis, confrontés à une inquiétante cinquième vague de Covid-19 alimentée par le variant Omicron, ont enregistré un record mondial de plus d'un million de cas lundi, selon le bilan de l'Université Johns Hopkins.

Le pays a enregistré un pic avec 1.080.211 nouveaux cas sur la journée du 3 janvier.

Le Dr Anthony Fauci, principal conseiller de la Maison Blanche sur la crise sanitaire, avait déclaré dimanche que la hausse du nombre de cas de Covid-19 aux Etats-Unis suivait une courbe "presque verticale".

Omicron est désormais le variant dominant aux Etats-Unis et représentait environ 59% des nouveaux cas sur la semaine qui s'est achevée au 25 décembre, selon les Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC).

Anthony Fauci a dit espérer que la vague actuelle atteindrait son pic "après quelques semaines" avant de s'inverser, comme cela s'est passé en Afrique du Sud.

Les taux de décès et d'hospitalisation aux États-Unis ont été beaucoup plus faibles ces dernières semaines que lors des précédentes poussées de Covid.

Le nombre de décès enregistrés a diminué de 10% d'une semaine sur l'autre avec 9.382 morts ces sept derniers jours.

Le pays a enregistré 3,4 millions de cas ces sept derniers jours, soit une moyenne de 486.000 par jour avec un pic le 3 janvier, selon les données de l'Université Johns Hopkins.

Le record enregistré par les Etats-Unis lors des précédentes vagues était de 258.000 cas quotidiens, sur la semaine entre le 5 et le 11 janvier 2021.

Europe

Allemagne: plus de 20.000 participants à diverses manifestations contre les restrictions-3

Plus de 20.000 personnes ont participé à des manifestations contre les restrictions sanitaires imposées dans le cadre de la pandémie de coronavirus en Allemagne lundi soir. Des affrontements ont éclaté dans certaines villes, si bien que quatorze policiers ont été blessés en Saxe. La police a été attaquée lors d'une manifestation organisée dans la ville de Lichtenstein dans l'Etat fédéré de Saxe. Quatorze officiers ont été blessés, ont annoncé les forces de l'ordre dans la nuit de lundi à mardi. Quarante participants sont poursuivis pour coups et blessures sur des policiers. La police a riposté en ayant recours à du gaz au poivre pour disperser les manifestants.

C'est à nouveau dans l'Etat fédéré du nord-est du pays Mecklenburg-Vorpommern, qui est centre du mouvement de protestations ces dernières semaines, que le plus de gens ont participé à ces rassemblements, avec 10.000 personnes dans une dizaine de villes, selon les chiffres de la police lundi soir.

A Rostock, plusieurs milliers de personnes ont traversé le centre de la ville, où la police a adopté une approche plus stricte cette fois en cordonnant le parcours des manifestants. Ceux-ci devaient porter un masque au cours du rassemblement, mais beaucoup n'ont pas respecté cette règle.

Un autre rassemblement d'envergure a eu lieu à Nuremberg, en Bavière, au sud du pays. Il était question là de 3.000 personnes, soit le double des manifestants attendus.

Dans la ville de Magdebourg, capitale de l'Etat de Saxe-Anhalt, des débordements ont eu lieu, les manifestants s'en prenant à la police, visée par des bouteilles et feux d'artifice. Environ 2.500 personnes étaient présentes à ce rassemblement illégal. Aucun blessé n'est toutefois à déplorer dans les rangs de la police.

Alors que la plupart des manifestations étaient validées par les autorités, ce qui est nécessaire en vertu du droit allemand, plusieurs autres rassemblements n'étaient pas autorisés et étaient donc illégaux.

Les manifestants critiquent les restrictions imposées au quotidien, mais dénonçaient aussi un projet de vaccination obligatoire qui a pour le moment la faveur du gouvernement de coalition.

Le taux de vaccination en Allemagne est d'un peu plus de 71 %. Bien des personnes qui ont été vaccinées commencent aussi à bénéficier de doses de rappel. Mais une proportion significative de la population, soit 25,8 % , n'est pas du tout vaccinée. Ce qui inclut les enfants de moins de 5 ans qui ne sont pas éligibles.

Les personnes non vaccinées sont déjà visées par des restrictions importantes, dont l'interdiction d'entrée dans les magasins et lieux de loisirs.

La commission d'éthique nationale s'est déjà prononcée en faveur de l'extension de l'obligation vaccinale au reste de la population, comme c'est déjà le cas pour les employés du secteur de la santé.

Asie

Chine: encore un million d'habitants confinés après des cas de Covid

La Chine a confiné plus d'un million d'habitants supplémentaires dans une localité du centre du pays après la découverte de trois cas asymptomatiques de Covid-19, à un mois des Jeux Olympiques d'hiver de Pékin. Depuis le début de l'épidémie, les autorités appliquent une stratégie "zéro Covid" qui consiste à tout faire pour limiter au maximum la survenue de nouveaux cas.

Des rebonds sporadiques surviennent toutefois régulièrement ces derniers mois et le pays redouble de vigilance à l'approche des JO d'hiver (4-20 février 2022).

La ville de Yuzhou, située dans la province du Henan à près de 800 km au sud de Pékin, a annoncé lundi soir à ses 1,2 million d'habitants qu'ils devaient rester chez eux, afin de limiter la propagation du virus.

La mesure, dont la durée n'a pas été précisée, est prise après la découverte de trois cas asymptomatiques de Covid-19.

Partout à Yuzhou, des "barrières seront positionnées pour appliquer strictement les mesures de prévention", a prévenu la mairie sur son compte officiel Weibo.

Toute sortie de la localité est désormais interdite sauf autorisation.

La Chine a fait état mardi de 175 nouveaux cas, dont 95 à Xi'an (nord), où 13 millions d'habitants sont également sous cloche depuis près de deux semaines.

Il s'agit du confinement le plus strict et le plus important en Chine depuis celui de Wuhan (centre) au tout début de la pandémie.

La ville avait été la première au monde à imposer il y a deux ans des mesures radicales pour enrayer la circulation de ce qui était alors présenté comme un mystérieux virus.

Xi'an, célèbre pour son armée souterraine en terre cuite, est le nouvel épicentre de la pandémie dans le pays. Plus de 1.600 cas y ont été recensés depuis le 9 décembre.

Ce bilan officiel est sans commune mesure avec les décomptes quotidiens annoncés dans la plupart des pays du monde. Mais il représente un nombre de cas important pour la Chine.