Coronavirus dans le monde: le nombre quotidien de cas a dépassé 300.000 en France, record absolu de contaminations en 24h au Brésil

Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants: un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

Coronavirus dans le monde: le nombre quotidien de cas a dépassé 300.000 en France, record absolu de contaminations en 24h au Brésil
©AFP
AFP

La pandémie de Covid-19 a fait au moins 5.543.637 morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles, mardi à 11h00 GMT.

En valeur absolue, les pays qui ont enregistré le plus de morts sont les Etats-Unis (851.730 décès), le Brésil (621.166), l'Inde (486.761) et la Russie (322.678).

L'OMS estime, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée au Covid-19, que le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé que celui officiellement recensé.

Amérique

Record absolu de contaminations par le Covid en 24h au Brésil

Le Brésil a enregistré un nouveau record de contaminations par le Covid-19 en 24 heures, avec 137.103 cas, selon le dernier bilan fourni mardi par le ministère de la Santé. Ce pays de 213 millions d'habitants, le deuxième le plus endeuillé de la planète par la pandémie derrière les Etats-Unis, déplore au total quelque 23,2 millions de cas et 621.517 morts.

Le nombre des cas a explosé en janvier, en raison des fêtes de fin d'année et de l'arrivée du variant Omicron, qui se répand comme une traînée de poudre au Brésil.

Le précédent record dans cet immense pays datait du 23 juin dernier, quand 115.228 nouvelles contaminations avaient été enregistrées en 24 heures.

EUROPE

France: le nombre quotidien de cas a dépassé 300.000 en moyenne sur les 7 derniers jours

Le nombre quotidien de nouveaux cas de contaminations au Covid-19 en France a dépassé 300.000 en moyenne sur les sept derniers jours, selon les chiffres publiés mardi par Santé publique France. Le nombre quotidien de nouveaux cas de contaminations recensés s'élevait à 464.769 contre 102.144 la veille, selon les données publiées par Santé publique France. Cela porte la moyenne sur les sept derniers jours à 309.433 cas quotidiens contre 281.965 le mardi précédent.

Ce calcul permet de lisser les écarts observés d'un jour à l'autre, souvent artificiellement créés par des problèmes de collecte de données.

Les services de soins critiques, qui accueillent les cas les plus graves, comptaient mardi 3.894 malades du Covid (dont 366 nouvelles admissions), contre 3.913 la veille et 3.969 le mardi précédent.

Le nombre total de malades hospitalisés atteint 26.593, dont 3.503 ont été admis en 24h. Le mardi précédent, 23.371 personnes étaient hospitalisées.

L'épidémie a causé la mort de 289 personnes en 24 heures, selon les données des autorités publiées mardi, portant le nombre total de décès en France depuis le début de la pandémie, il y a presque deux ans, à 127.690.

Les infections ont connu une progression fulgurante sous la poussée du variant Omicron, extrêmement contagieux. Mais un espoir s'est confirmé ces dernières semaines: Omicron est moins dangereux que les précédentes incarnations du virus.

Il provoque moins d'hospitalisations, à la fois car les populations sont mieux vaccinées et car il est en soi moins virulent.

Sur le terrain de la vaccination, plus de 53,6 millions de personnes ont reçu au moins une injection (79,6% de la population totale) et plus de 52,3 millions ont désormais un schéma vaccinal complet (soit 77,6% de la population totale). Quelque 32,4 millions de personnes ont reçu une dose de rappel.

Le ministre français de l'Education dans la tourmente

Le ministre français de l'Education Jean-Michel Blanquer, déjà fortement contesté par les enseignants qui lui reprochent la gestion du Covid-19 à l'école, s'est retrouvé encore fragilisé mardi avec la révélation par la presse qu'il se trouvait à Ibiza à la veille de la rentrée des vacances scolaires.

C'est depuis ce lieu que le ministre avait dévoilé le nouveau protocole sanitaire pour les écoles, seulement la veille de la rentrée.

Espagne: levée du couvre-feu en Catalogne

Le couvre-feu en vigueur depuis fin décembre dans la région espagnole de Catalogne (nord-est) sera levé vendredi, ont annoncé mardi les autorités locales. "Les restrictions concernant la mobilité la nuit resteront en vigueur jusqu'au 21 janvier. A partir de cette date, il sera possible de circuler normalement dans les rues de la Catalogne" la nuit, a déclaré la porte-parole du gouvernement régional catalan, Patricia Plaja.

"Même si nous n'avons pas encore atteint le pic" des contagions, "la tendance montre bien un ralentissement de cette sixième vague", a-t-elle ajouté.

Depuis la nuit du 23 au 24 décembre, il était interdit de se déplacer entre 01H00 et 06H00 du matin dans les rues de Barcelone et des villes de plus de 10.000 habitants de cette région très touristique, peuplée de 7,7 millions d'habitants.

La Catalogne, dont le taux d'incidence dépasse la moyenne nationale espagnole, affiche le taux d'occupation des lits en soins intensifs par des patients Covid le plus élevé du pays avec 44,1% (577 patients), bien au-dessus des 23,83% au niveau national.

D'autres restrictions sanitaires, comme une jauge de 50% dans les bars et restaurants, la fermeture des boîtes de nuit ou l'interdiction des réunions privées au-delà de dix personnes, restent en revanche en vigueur.

Le pass sanitaire, nécessaire pour entrer notamment dans les bars ou les restaurants, reste lui aussi d'actualité en Catalogne, contrairement par exemple à la région de Madrid où il n'a jamais été mis en place.

Boris Johnson conteste avoir menti sur une fête

Boris Johnson a démenti mardi avoir été prévenu qu'une fête contraire aux règles anti-Covid était organisée à Downing Street en mai 2020, comme l'en a accusé son ancien conseiller Dominic Cummings. Présent à cet événement, en plein confinement, le Premier ministre britannique avait présenté des excuses aux députés la semaine dernière, tout en affirmant avoir pensé qu'il s'agissait d'une réunion de travail.

L'Ecosse assouplit la plupart des restrictions

La plupart des restrictions restantes liées au Covid-19 en Ecosse seront assouplies à partir de lundi, a annoncé mardi le gouvernement écossais après une "chute importante" du nombre de nouveaux cas. "La hausse des cas entraînée par Omicron a culminé la première semaine de janvier et nous sommes maintenant sur la pente descendante de cette vague de cas", a déclaré la Première ministre, Nicola Sturgeon, au Parlement écossais.

Elle a annoncé la fin des restrictions restantes, tout en appelant la population à la prudence.

A partir de lundi, les discothèques pourront rouvrir et les jauges dans les salles de spectacle seront levées.

Jusqu'à présent, seuls trois ménages pouvaient se réunir à l'intérieur, une limite qui sera également levée.

Mme Sturgeon a cependant souligné que "malgré l'amélioration de la situation, le niveau de contaminations au Covid dans la population est toujours élevé. Donc, pour minimiser le risque d'attraper le virus, il serait judicieux que nous restions tous prudents dans nos interactions sociales à ce stade."

Le télétravail continuera d'être recommandé lorsque c'est possible et les masques resteront obligatoires dans les lieux publics intérieurs et dans les transports en commun.

ASIE

La Chine désinfecte le courrier international

La Poste chinoise a ordonné à ses employés de désinfecter systématiquement les envois en provenance de l'étranger, les autorités évoquant l'hypothèse de l'arrivée dans le pays de la souche Omicron sur du courrier envoyé du Canada.

Le courrier intérieur sera dorénavant trié à part, afin d'éviter tout risque de contamination provenant des envois internationaux.

Abattage de hamsters à Hong Kong

Hong Kong va éliminer près de 2.000 hamsters après que certains d'entre eux ont été testés positifs au coronavirus, ont annoncé les autorités mardi, alors que la ville s'en tient à une stratégie stricte de "zéro Covid". Cet abattage a été ordonné après l'apparition de cas de Covid-19 dans une animalerie, touchant des hamsters, une employée et une cliente.

AFRIQUE

L'Ouganda lève les contrôles à sa frontière avec le Kenya

Le gouvernement ougandais a annoncé mardi la suspension des tests de détection du Covid-19 obligatoires à sa frontière avec le Kenya, après que cette mesure a provoqué d'énormes embouteillages de camions et perturbé l'approvisionnement du pays en carburant.

Sur le même sujet