La Belgique doit-elle aussi lever les restrictions? Pour Nathan Clumeck, il vaut mieux suivre les modèles grec et italien

Nathan Clumeck, spécialiste des maladies infectieuses, était sur le plateau de Bel RTL ce vendredi matin pour aborder plusieurs points d'ordre sanitaire.

La Belgique doit-elle aussi lever les restrictions? Pour Nathan Clumeck, il vaut mieux suivre les modèles grec et italien
©D.R.

Le professeur émérite de l'ULB et du CHU Saint-Pierre Nathan Clumeck s'est tout d'abord exprimé au sujet du baromètre corona, dont il est, entre autres, question ce vendredi au Comité de concertation: "Je pense que l'idée était bonne à l'époque où nous ne savions pas trop quoi faire et que nous étions face à une vague sans vaccin. Je pense que ce baromètre sera assez contesté. Il arrive plutôt en retard", estime-t-il.

Par ailleurs, le variant Omicron semble changer complètement la donne dans la lutte contre le coronavirus. En effet, malgré une hausse spectaculaire des cas (avec notamment un record de plus de 60.000 infectés recensés ce lundi), les soins intensifs de nos hôpitaux continuent à baisser. Pour l'expert, cette situation pourrait s'avérer bénéfique: "Dans les faits, Omicron, qu'on soit vacciné ou pas, on peut l'attraper", reconnaît-il. "La vaccination sert véritablement les gens à risque. Pour protéger les personnes plus fragile de la transmission, l'une des solutions est de porter un bon masque comme le FFP2. Pour le reste, le virus circule et on arrive à une 'vaccination naturelle'. Ce variant est donc en quelque sorte une bonne nouvelle car il va doper l'immunité naturelle", ose se montrer optimiste Nathan Clumeck.

Face à cette évolution de la pandémie, l'Angleterre ainsi que la France ont décidé d'assouplir les mesures sanitaires en vigueur sur leurs territoires. Dans cette stratégie, l'invité voit plutôt un agenda politique: "Boris Johnson a intérêt à faire le maximum pour se rendre populaire. La France a, elle, choisi le vaccin comme moyen universel tout en sachant qu'il ne protège pas de la transmission", argumente-t-il. "Je ne sais pas si on doit s'inspirer de ces deux pays mais on doit en tout cas s'adapter à la réalité actuelle. Je trouve que la protection des personnes vulnérables telle que l'Italie et la Grèce la conçoivent est un bon modèle", avance le professeur.

Les gouvernements italien et grec ont en effet instauré l'obligation vaccinale pour les franges plus âgées de leurs population: "C'est une bonne idée car ce sont eux, en partie, qui meurent en soins intensifs. En particulier s'ils ont des comorbidités", conclut Nathan Clumeck.

La Belgique doit-elle aussi lever les restrictions? Pour Nathan Clumeck, il vaut mieux suivre les modèles grec et italien
©D.R.