"Le perfectionnisme peut favoriser le développement de différents problèmes psychologiques"

Si le perfectionnisme peut, à première vue, sembler être une qualité, il y a l’envers du décor. L’augmentation du niveau de perfectionnisme chez les jeunes n’est pas vraiment une bonne nouvelle, comme l’explique Céline Douilliez, professeure de psychologie à l’UCLouvain.

Woman,Hands,Holding,A,Schedule,With,Time,Blocking,Tasks,For
©Shutterstock
Moins "je-m'en-foutistes" qu'on le dit, les jeunes seraient de plus en plus perfectionnistes. C'est ce qui ressort d'études internationales menées au cours des trente dernières années. "Les données mettent en évidence une augmentation des niveaux de perfectionnisme chez les jeunes...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité