La Chine confrontée à la pire vague de coronavirus depuis 2020 : Disneyland Shanghai ferme ses portes, nouvelle fermeture d'usines VW

Disneyland Shanghai a fermé ses portes lundi alors que la Chine est confrontée à sa pire vague de coronavirus depuis l'éclatement de la pandémie il y a plus de deux ans.

DPA
La Chine confrontée à la pire vague de coronavirus depuis 2020 : Disneyland Shanghai ferme ses portes, nouvelle fermeture d'usines VW
©AP

Le parc d'attractions n'a pas précisé combien de temps il serait fermé aux visiteurs lorsqu'il a annoncé cette mesure lundi. La commission chinoise de la santé a enregistré dimanche plus de 4.300 infections locales et cas asymptomatiques.

Plusieurs millions de personnes sont confinées en Chine, avec des villes imposant des restrictions totales ou partielles à la circulation. Shanghai, Shenzhen et Tangshan font partie des mégapoles touchées.

Des tests de masse ont également lieu. Dans la province du Henan, les étudiants de nombreuses universités ne sont pas autorisés à quitter le campus.

Pendant plus de deux ans, la Chine a relativement bien géré la pandémie grâce à sa politique du zéro-Covid, qui a permis de maîtriser rapidement les épidémies. Mais, depuis l'arrivée du variant Omicron, qui se propage rapidement, les chiffres ont sensiblement augmenté.

Les autorités suivent désormais une stratégie "dynamique", qui consiste à imposer des restrictions strictes, ciblées et à court terme, pour limiter l'impact sur l'économie et la vie quotidienne.

À Hong Kong, la stratégie "zéro Covid" a complètement échoué. Yuen Kwok-yung, conseiller du gouvernement et professeur à l'université de Hong Kong, estime le nombre de personnes infectées à environ 2,5 millions sur les 7,5 millions de personnes vivant à Hong Kong, rapporte le South China Morning Post. Il ne pense pas que le virus puisse désormais être éliminé.

Malgré le nombre élevé d'infections, le gouvernement de Hong Kong considère que le pic de la vague est passé et a annoncé un assouplissement des restrictions. La durée de la quarantaine pour les arrivants sera ainsi réduite de 14 à 7 jours à partir du 1er avril. Les vols en provenance de neuf pays, dont les États-Unis, la France et la Grande-Bretagne, seront également autorisés à atterrir à nouveau à Hong Kong.

Nouvelle fermeture d'usines VW

Le groupe automobile allemand Volkswagen doit prolonger jusqu'à mardi un arrêt de la production dans trois usines de la métropole chinoise de Changchun, dans le nord-est du pays, en raison d'une épidémie de coronavirus. La production se poursuit, par contre, dans les usines de Shanghai. A Changchun, une usine de la marque Volkswagen, une du constructeur de luxe Audi et une usine de pièces détachées ont été touchées. Tous trois sont exploités en collaboration avec le partenaire chinois FAW.

Il y a plus d'une semaine, les autorités de Changchun ont ordonné le confinement de cette métropole de neuf millions d'habitants, après que les chiffres du coronavirus y ont fortement augmenté. La Chine connaît actuellement la vague la plus grave depuis le début de la pandémie.

Le pays le plus peuplé du monde a une stratégie zéro Covid et répond aux épidémies locales par des couvre-feux, des tests de masse, des restrictions de circulation et des mises en quarantaine. La Chine s'est également largement coupée des autres pays.