Pour Peter Piot, nous allons vivre une ère de pandémies : "Il faut espérer le mieux mais aussi se préparer au pire"

Pour le célèbre microbiologiste belge, il y aura à l’avenir de plus en plus de pandémies. Il faut s’attendre à une grippe pandémique et s’y préparer. Invité aux Grandes Conférences catholiques, le scientifique, qui reste optimiste, en a expliqué les causes.

"Je suis d'un naturel optimiste", nous dit, un sourire en coin, le baron Peter Piot, médecin et microbiologiste originaire de Keerbergen, ancien directeur d'Onusida (le programme de l'Onu destiné à lutter contre le sida) et plus récemment conseiller spécial de la présidente de la Commission européenne en matière de recherche et d'innovation dans le cadre de la crise pandémique du Covid-19. Il n'empêche,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité