Que sont les bruits blancs qu'écoutent certains étudiants pour réviser?

Certains jeunes écoutent des bruits blancs pour réviser. Est-ce une bonne idée?

Que sont les bruits blancs qu'écoutent certains étudiants pour réviser?
©shutterstock

Sur Youtube, on peut trouver quelques vidéos de "bruits blancs", censées améliorer la concentration et aider à étudier. Certains étudiants les écoutent d'ailleurs lorsqu'ils sont en blocus ou à la bibliothèque. "Cela m'aide à ne pas être perturbée par les bruits ambiants", explique Aurélie, une étudiante. "Lorsque je suis à la bibli, je peux vite être déconcentrée par les chuchotements, les gens qui tapent sur un clavier à côté de moi ou les bruits de bics. Avec ces bruits blancs, je ne les entends plus."

Les bruits blancs peuvent être définis comme une "tonalité combinant toutes les fréquences sonores simultanément", explique Futura Sciences. Il s'agit par exemple du bruit d'un moteur d'avion, celui que produit un frigo en fonctionnement, ou du son d'un ventilateur. Bref, un son uniforme qui convient aux personnes qui sont dérangées par le rythme changeant d'une musique.

Pourquoi écouter des bruits blancs?

On prête toutes sortes de vertus aux bruits blancs, dont une facilité à trouver le sommeil ou à se concentrer. Toutefois, les études à ce sujet manquent un peu. "En médecine, le bruit blanc est utilisé pour aider les patients qui ont un acouphène", nous explique Marie-Paule Thill, chef du service ORL à l'hôpital Saint-Pierre. "Plutôt que d'avoir un sifflement qui est très dérangeant on essaie de distraire le cerveau avec un bruit blanc auquel on va laisser se mélanger l'acouphène. L'acouphène sera donc proportionnellement moins fort dans le champ de la conscience.". L'experte précise n'avoir jamais entendu parler du fait qu'on utilise un bruit blanc pour mieux se concentrer, "sauf si on veut cacher un acouphène ou un autre bruit qui tape sur les nerfs", précise-t-elle.

C'est justement en cela que le bruit blanc intéresse les étudiants : il permet d'éviter de se laisser distraire par les autres sons de notre environnement. De là à affirmer qu'il y a une différence de concentration entre ceux qui écoutent des bruits blancs et ceux qui n'en écoutent pas, les experts ne sont pas unanimes sur le sujet. En vérité, cela dépend de chaque individu. En ce qui concerne les bienfaits sur le sommeil, les experts ne sont pas convaincus non plus et ce, même s'il existe des machines qui produisent des bruits blancs destinés à favoriser l'endormissement des nourrissons.

Ecouter des bruits blancs est-il dangereux?

Si certains affirment donc que les bruits blancs n'ont pas une grande utilité pour le sommeil ou l'apprentissage, reste à savoir si les écouter est dangereux. "Tout dépend de l'intensité du bruit qu'on va mettre", poursuit Marie-Paule Thill. "Si on garde une intensité faible, pour s'aider à supporter un acouphène, on ne fait pas de dégât. Par contre, tous les bruits qui dépassent 85 dB sont dangereux. Mais je doute que quelqu'un mette du bruit blanc aussi fort."

En 2018, des chercheurs américains ont toutefois alerté sur les dangers d'une écoute prolongée de bruit blanc sur le système auditif. Pour Mathias Basner, professeur de psychiatrie à la faculté de médecine de l'Université de Pennsylvanie, les écouter en dormant n'est pas une bonne idée. "Nous avons besoin d'une période où notre système auditif peut se détendre et se régénérer", explique-t-il au Guardian. Or, écouter des bruits blancs dans son sommeil sollicite de manière continue le système auditif. Selon Christian Cajochen, qui dirige le Centre de chronobiologie de l'Université de Bâle en Suisse, écouter des bruits blancs pour s'endormir ou pour se concentrer aurait du sens dans un environnement bruyant, pas dans un milieu calme.

Un autre danger des bruits blancs semble être l'accoutumance qu'il peut provoquer. En effet, si une personne se met à écouter des bruits blancs pour s'endormir, elle risque de ne plus pouvoir dormir sans. En ce qui concerne l'étude, mieux vaut donc utiliser les bruits blancs avec parcimonie, dès qu'on est dérangé par un bruit extérieur. Consommés de cette façon, les bruits blancs ont vraisemblablement les mêmes avantages et inconvénients que la musique.