Sa fille a le syndrome de Turner, elle congèle ses ovocytes pour elle

Hebe Schaillee a fait congeler ses ovocytes pour permettre à sa fille, atteinte du syndrome de Turner, d'avoir la possibilité d'avoir un jour un enfant.

Lina Triniac

Lisa a cinq ans et est atteinte du syndrome de Turner. Ce syndrome est une anomalie chromosomique résultant de l'absence d'un chromosome X chez la femme. Ce syndrome peut entrainer plusieurs problèmes mais un des principaux reste l'altération de la fertilité chez les très jeunes femmes porteuses.

Hebe, sa maman, a donc décider de prendre les devants et d'anticiper pour le futur de sa fille. Après avoir pris contact avec les Professeurs du Centre de fertilité de l'UZ Brussels, elle décide de faire congeler ses ovocytes. Ce recours permet à la jeune maman de les cryoconserver pendant une première période de dix ans. Suite à ce premier cycle elle aura la possibilité de renouveler tous les cinq ans. Comme elle a entamé les démarches tôt, avant les deux ans de sa fille, elle devra renouveler le contrat au moins deux fois (une fois à ses douze ans et une fois à ses dix-sept ans).

Et Hebe a été prudente. Elle a fait conserver ses ovocytes au nom de sa fille : si jamais elle meurt avant les dix-huit ans de sa fille, ses œufs ne seront pas donnés à une receveuse anonyme. Grâce à ce don mère-fille, elle s'assure que sa fille aura la possibilité d'utiliser ses ovocytes dès lors qu'elle sera majeure et aura envie d'avoir un enfant.

Mais tout ça a un coût et la jeune maman souhaiterait faire bouger les choses. Elle souhaiterait que soit reconnu le don d'ovocytes comme une nécessité dans le cas des jeunes filles porteuses du syndrome de Turner, et non un acte de confort. Cette reconnaissance permettrait que les traitements soient en partie remboursés : traitements de Fécondation in vitro, conservation des ovocytes et renouvellement des contrats tous les cinq ans. Dans le cas de la cryoconservation d'ovocytes, la quasi-totalité des remboursements autorisés sont pour les femmes atteintes de cancer et donc avec une fertilité qui peut être affaiblie.