Une équipe médicale turque établit un nouveau record du monde en séparant des jumelles siamoises en neuf heures

Une équipe médicale turque est parvenue à séparer des jumelles siamoises peu après leur naissance, en utilisant une série de techniques innovantes, dont la modélisation en 3D et des simulations virtuelles.

Une équipe médicale turque établit un nouveau record du monde en séparant des jumelles siamoises en neuf heures
©Business Wire

Réalisée à l'hôpital Acibadem d'Istanbul, l'intervention couronnée de succès a permis à l'équipe de battre un nouveau record du monde, puisqu'il s'agit de l'opération de ce type la plus rapide jamais enregistrée.

"Grâce à notre équipe de professionnels experts dans leurs domaines, nous avons pu séparer les jumelles lors d'une intervention chirurgicale minutieusement préparée, qui a duré environ neuf heures", a déclaré le professeur Mehmet Veli Karaaltin, superviseur de l'opération et praticien spécialisé en chirurgie esthétique, plastique et reconstructive.

Grâce à l'opération, les jumelles attachées par le sternum, mais possédant deux cœurs, ont pu survivre de manière autonome. Nées en Algérie, les jumelles sont désormais dans un état stable en observation.

Méthodes révolutionnaires

Composée de dizaines de médecins spécialistes, l'équipe du professeur Karaaltin a eu recours à un certain nombre de techniques inédites pour mener à bien l'intervention, dont des simulations virtuelles qui ont permis aux médecins de visualiser les effets de l'opération à l'avance.

"Ces simulations nous ont aidés à anticiper toute lésion potentiellement mortelle qui aurait pu survenir", a expliqué Mehmet Veli Karaaltin, qui a réalisé un nombre important d'interventions réussies dans le domaine de la microchirurgie et de la chirurgie reconstructive.

L'intervention a également nécessité la modélisation en 3D de la structure du squelette et des organes internes des jumelles. Les médecins ont par ailleurs utilisé trois ballonnets tissulaires gonflés progressivement au cours des trois mois ayant précédé l'opération.

Autre grande première : des membranes placentaires décellularisées développées dans des laboratoires turcs ont été implantées chez les petites patientes par Endovision. "Nous avons aussi créé une ossature biocompatible à l'aide d'une bio-imprimante en 3D, ce qui nous a permis de reconstruire leurs parois thoraciques antérieures", a encore indiqué le professeur Karaaltin.

Un tournant dans l'histoire de la médecine

Les naissances de siamois sont attribuées à des anomalies survenant lors du développement embryonnaire. Le phénomène touche à peu près une naissance sur 50.000 et se solde dans la plupart des cas (environ 60 %) par le décès des bébés avant ou pendant l'accouchement.

La séparation réussie par le professeur Karaaltin a suscité un enthousiasme considérable dans la communauté chirurgicale internationale. "Nous sommes fiers d'être entrés dans l'histoire de la médecine", a-t-il confié. "À l'avenir, les techniques de pointe utilisées lors de cette opération sauveront sans conteste de nombreuses vies."