Un premier cas de variole du singe détecté en Russie

La Russie a identifié un premier patient souffrant de variole du singe, a annoncé mardi le gendarme sanitaire Rospotrebnadzor, précisant que le malade revenait d'Europe lorsqu'il a été diagnostiqué.

Un premier cas de variole du singe détecté en Russie
©AFP

"L'infection a été détectée chez un jeune homme qui revenait d'un voyage à travers l'Europe et qui s'est adressé à un établissement médical avec une éruption cutanée caractéristique", a indiqué l'organisation dans un communiqué.

"Le cercle des personnes ayant été en contact (avec le patient) a été identifié", a ajouté la même source.

L'Europe est touchée depuis mai par une flambée de cas de variole du singe, virus endémique de pays d'Afrique centrale et de l'Ouest.

L'Allemagne, le Royaume-Uni, l'Espagne et la France sont parmi les pays les plus touchés.

Le Comité d'urgence de l'OMS sur la variole du singe, chargé d'aider à déterminer la gravité de la crise sanitaire, doit se réunir au plus tard la semaine du 18 juillet.

Face à la montée des cas et aux difficultés à retracer les chaînes de contamination, plusieurs pays ont décidé d'élargir la vaccination, désormais proposée préventivement aux groupes les plus exposés, notamment les homosexuels.

La majorité des cas recensés concerne en effet des hommes ayant des relations homosexuelles.