Les allergies aux pollens peuvent parfois nous mener la vie dure : voici 6 bons réflexes pour s'en prémunir

Si l’éviction totale des pollens est impossible, il existe cependant plusieurs moyens de limiter leur impact, et, avec, les manifestations allergiques. Conseils de pro.

Tina Géréral
Pollen,Allergy,Symptom.,Sideways,Outdoor,Shot,Of,Young,European,Female
©Shutterstock

Aérer quand même notre logement

Les pollens participent à la pollution intérieure. En aérant notre logement, nous diluons ces composés et renouvelons l'air intérieur.
Encore faut-il choisir le bon moment pour le faire !
"Avant ou après le lever du soleil, périodes pendant lesquelles les pollens sont nettement moins présents dans l'atmosphère, pendant au moins 10 minutes", prévient le Dr Édouard Sève.

Laver plus souvent notre linge

Notamment notre literie et nos taies d'oreillers, exposées aux retombées de pollens et en contact direct avec notre visage et toutes les portes d'entrée qui s'y trouvent (nez, bouche, yeux).
Évitons, en revanche, de faire sécher notre linge à l'extérieur, car les pollens se collent sur le linge humide.

Protéger notre peau et nos cheveux

L'enjeu : faire en sorte que les pollens n'entrent pas en contact avec la peau ou les cheveux. Pour cela, il est recommandé de porter un chapeau ou de rincer nos cheveux tous les soirs avant de se coucher.
"D'une façon générale, évitez les sorties le midi quand il y a du vent", propose l'allergologue. En effet, le taux journalier de pollens dans l'air suit la courbe du soleil, avec un pic à l'heure du déjeuner.
Les muqueuses du nez pourront être rincées à l'aide d'un spray d'eau de mer isotonique. Pour les hommes, attention également à bien rincer votre barbe !

En voiture, rouler vitres fermées

Cela empêche l'entrée des pollens.
En outre, toutes les voitures sont équipées d'un filtre d'habitacle qui piège certaines particules, dont les pollens.
Ce filtre est actif lors de la mise en route du chauffage ou de la climatisation.
En cas d'allergie aux pollens, il est recommandé de le changer tous les 10 000 km.
"Cela s'avère judicieux pour les longs trajets", souligne le Dr Sève, qui reste sceptique quant à son utilité quotidienne, le fait d'ouvrir et de refermer régulièrement les portières étant contradictoire avec le filtre de l'habitacle.

Porter des lunettes de soleil

Les lunettes de soleil sont utiles afin de protéger nos yeux des pollens.
Les porteurs de lentilles peuvent, dans la mesure du possible, repasser aux lunettes lors des pics polliniques.
Autre solution : préférer durant ces périodes les lentilles journalières jetables.
Le soir, et même la journée si de premiers picotements se font sentir, rincer ses yeux avec du sérum physiologique élimineront les dernières particules.

Limiter certaines activités extérieures

Durant la saison des pollens, mieux vaut éviter de jardiner.
Et si l'activité ou le pique-nique est immanquable, prendre un antihistaminique la veille et le jour J pour limiter les symptômes.
Dans le Nord de la France, les premiers pollens de bouleau et de frêne arrivent dès février avant les graminées, à partir du mois de mai.
Dans le Sud, ce sont les pollens de cyprès qui, dès le printemps, occasionnent les premières gênes, avant les graminées et pollens d'olivier au début de l'été.