A la chasse au rat, repas de choix des Vietnamiens mais dangereux réservoir à virus

Série chasseurs de virus (2/3). Après le Covid-19, comment prévenir l’émergence d’une nouvelle pandémie ? C’est l’objectif des écologues de la santé qui cherchent à caractériser les virus circulant chez les animaux sauvages et à comprendre comment ils peuvent se transmettre à l’homme. Exemple avec la biologiste et zoologiste belge Alice Latinne, qui parcours les campagnes, les marchés et les restaurants du Vietnam, afin de collecter les rats. Ceux-ci constituent un mets de choix dans le delta du Mékong mais héberge aussi de très nombreux virus. Rencontre.

Frit, grillé, cuit à la vapeur ou bouilli ? Ce midi, comment souhaitez-vous déguster votre rat ? Au Vietnam, les rats des champs et les rats des bambous sont...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité