Covid-19: le Japon allège de nouveau ses restrictions aux frontières, du changement aussi en Australie

Le Japon va desserrer un peu plus ses restrictions sanitaires aux frontières pour les touristes étrangers, qui pourront de nouveau se rendre dans l'archipel sans être nécessairement escortés par un guide, a annoncé mercredi le Premier ministre Fumio Kishida.

Covid-19: le Japon allège de nouveau ses restrictions aux frontières, du changement aussi en Australie
©AP

L'obligation de réserver son séjour via une agence de voyages restera toutefois de mise, a indirectement précisé M. Kishida lors d'une conférence de presse: "Nous autoriserons les touristes du monde entier à entrer dans le pays via des voyages organisés, mais sans guide".

Cette mesure entrera en vigueur à partir du 7 septembre, date à laquelle le quota d'arrivées quotidiennes au Japon sera par ailleurs relevé à 50.000 personnes, contre 20.000 actuellement, a ajouté M. Kishida.

La semaine dernière, le gouvernement nippon avait déjà annoncé qu'il cesserait à compter du 7 septembre d'imposer aux voyageurs triplement vaccinés de présenter un certificat prouvant un test négatif au Covid-19 à leur arrivée.

"Alors que les échanges internationaux s'intensifient de nouveau dans le monde, le Japon va rejoindre le mouvement", a encore dit M. Kishida, expliquant aussi vouloir "tirer avantage" de la faiblesse actuelle du yen, susceptible de rendre le Japon particulièrement attractif pour de nombreux visiteurs étrangers.

"Nous souhaitons continuer à alléger" les restrictions aux frontières à l'avenir, "en tenant compte de la situation infectieuse nationale et à l'étranger, du niveau de la demande et des mesures aux frontières des autres pays", a souligné le Premier ministre, qui vient de sortir d'une période d'isolement après avoir été testé positif au Covid-19 le 21 août.

Les autorités japonaises n'ont jamais imposé de confinement de la population durant la pandémie et le nombre de décès liés au Covid-19 dans l'archipel (autour de 39.000 depuis début 2020) est relativement bas par rapport à de nombreux autres pays.

Plus de 64% de la population nationale a reçu trois doses vaccinales contre le coronavirus, et près de 91% dans la catégorie des 65 ans et plus.

Mais le Japon a adopté et maintenu des restrictions sévères à ses frontières depuis 2020 et n'accepte le retour de touristes étrangers que depuis juin, uniquement dans le cadre de voyages organisés pour le moment.

L'archipel nippon était une destination touristique très prisée et en forte croissance avant la pandémie, avec un record de 31,9 millions de visiteurs étrangers en 2019, une source de revenus non négligeable pour l'économie locale.

Australie: période d'isolement raccourcie et fin du port du masque sur les vols intérieurs

L'Australie a annoncé mercredi que la période d'isolement obligatoire des personnes positives au Covid-19 sera ramenée à cinq jours et une levée du port du masque sur les vols intérieurs, ce qui constitue l'assouplissement le plus important des mesures anti-Covid depuis des mois. Le Premier ministre Anthony Albanese a déclaré que les règles, qui restent strictes en matière de Covid, seront légèrement assouplies à partir du 9 septembre, date à laquelle la durée de l'isolement passera de 7 à 5 jours, ce qui devrait aider les entreprises qui font face à des pénuries de main-d'oeuvre.

"Il s'agit d'une réponse proportionnée à ce stade de la pandémie", a déclaré M. Albanese.

L'Australie avait mis en place certaines des mesures les plus strictes au monde en matière de Covid, en fermant ses frontières internationales pendant deux ans et en confinant la plupart des grandes villes pendant des mois.

Cette stratégie a fonctionné pendant une grande partie de la pandémie, mais depuis janvier, le nombre de cas enregistrés a bondi, dépassant désormais les 10 millions.

Le nombre de décès a également augmenté, mais un taux de vaccination élevé a permis de les limiter à 14.000 depuis l'apparition du virus, ce qui est relativement faible dans ce pays de près de 26 millions d'habitants.

Les pénuries de main-d'oeuvre sont nombreuses en raison de l'obligation de s'isoler pour cause de coronavirus et d'une baisse du nombre de personnes étrangères se rendant en Australie pour y travailler.

Le taux de chômage du pays est tombé à 3,4%, les entreprises s'arrachant les salariés.

M. Albanese a indiqué que l'assouplissement des règles ne s'appliquerait qu'aux personnes ne présentant pas de symptômes.

"Il est clair que si vous avez des symptômes, nous voulons que les gens restent chez eux. Nous voulons que les gens agissent de manière responsable."