"Nous n’avons jamais été en meilleure position de mettre un terme à la pandémie": Yves Van Laethem regrette les propos de l'OMS

Un discours prononcé trop tôt ? C'est en tout cas ce que semble penser l'ancien porte-parole fédéral.

La Rédaction
"Nous n’avons jamais été en meilleure position de mettre un terme à la pandémie": Yves Van Laethem regrette les propos de l'OMS
©Belga

“Nous n’avons jamais été en meilleure position de mettre un terme à la pandémie”.

Voici ce qu'a récemment affirmé M. Tedros, le directeur général de l’OMS, dans la presse avant d'ajouter néanmoins que "

nous n'y sommes pas encore

". Une prise de parole qui se dissocie de son habituel discours où il promeut la prudence. Des propos qui ont surpris le virologue Yves Van Laethem, qui considère qu'ils sont précoces.

"Sur les faits, on ne peut lui donner tort. Nous sommes à des niveaux plus bas qu’à la sortie des étés 2020 et 2021. Mais sur la forme, cette sortie surprend. Il est vrai que toutes les saisons ne sont pas identiques partout sur le globe, mais pour nous occidentaux, le message n’est pas dans le bon timing"

, a-t-il confié à nos confrères de Moustique.

L'expert craint qu'un tel discours puisse freiner la volonté des Belges à se faire administrer la quatrième dose du vaccin contre le Covid-19, en particulier les personnes plus vulnérables. "Il reste essentiel pour les plus de 65 ans de prendre une seconde dose de booster afin d'éviter de faire des complications. Aujourd'hui, l'immunité globale de la population est bonne. Il s'agit donc pour les plus faibles de se protéger individuellement", a-t-il expliqué.

En ce qui concerne l'immunité collective du reste de la population, Yves Van Laethem se veut positif. "Aujourd'hui, on peut estimer que l'immunité des Belges est suffisante que pour voir la situation dévisser", a-t-il conclu.