Un nouveau traitement autorisé en Europe contre l’insomnie

Mis au point par la société Idorsia, le Quviviq vient d’être autorisé par l’Agence européenne du médicament, en avril dernier.

Contribution externe
Restless,Worried,Young,Attractive,Man,Awake,At,Night,Lying,On
©Shutterstock

Comment ça marche ?

Il bloque l’action de l’orexine, une substance produite par le cerveau qui favorise l’éveil. Les études indiquent que l’on dort environ 30 minutes de plus.

Quelles différences par rapport aux somnifères déjà existants ?

"Il cherche à diminuer l'éveil alors que les somnifères cherchaient à augmenter le sommeil", dit le Dr Marc Rey, président de l'Institut national du sommeil et de la vigilance.

Pour qui ?

Des adultes souffrant d’une insomnie qui dure depuis au moins 3 mois et a un impact sur leur fonctionnement dans la journée.

"C'est un médicament prometteur notamment sur les problèmes d'éveil en cours de nuit, à un moindre degré sur l'endormissement, souligne la Dr Sylvie Royant-Parola, psychiatre médecin du sommeil, présidente du Réseau Morphée. Il me semble intéressant pour ceux qui ont un sommeil très court, qui dorment moins de 6 heures, et pour lesquels les autres médicaments et les thérapies comportementales sont peu efficaces."

Quels effets indésirables ?

Les plus fréquents sont les maux de tête et la somnolence, légers à modérés.