L'épidémie de coronavirus a causé à ce jour la mort de 450 patients (78 supplémentaires en 24 heures) et contraint à hospitaliser 5.226 malades, dont près de 1.300 en réanimation, a annoncé vendredi le ministère de la Santé.

"La moitié des patients en réanimation ont moins de 60 ans", a rappelé le directeur général de la Santé (DGS), Jérôme Salomon, qui a prévenu que l'épidémie touche aussi des "adultes jeunes".

Le DGS a également signalé que près de 1.600 patients avaient quitté les hôpitaux et étaient considérés comme guéris.

Par ailleurs, le Pr Salomon a évoqué "une recrudescence des cas d'anosmie" signalée par le Conseil national des ORL: il s'agit d'une "disparition brutale de l'odorat sans obstruction nasale et qui peut survenir de façon isolée", a-t-il précisé.

Dans ce cas, "il faut appeler son médecin traitant et éviter toute automédication sans avis spécialisé".

Le Pr Salomon a appelé de nouveau les Français au respect des consignes: "Ne partez pas en week-end", a-t-il insisté en ce vendredi soir, avec le "risque de nouveaux contacts" pendant le transport en voiture ou en train et sur place.

"Vous risquez de transporter sans le savoir le virus des grandes villes vers les campagnes (...) mais aussi de vous retrouver dans une zone où il n'y a pas forcément d'infrastructures sanitaires capables de prendre en charge beaucoup de malades", a-t-il mis en garde.

A ce jour plus de 50.000 tests ont été pratiqués.

"La levée du confinement n'est pas guidée par la réalisation des tests sur l'ensemble du territoire, mais bien sur une expertise scientifique qui sera faite pour juger du meilleur moment pour lever le confinement et surtout des conditions optimales pour lever ce confinement", a enfin averti le DGS, alors que le confinement a été instauré sur le pays depuis mardi.