Les doses du vaccin -efficace à 95%- seront fournies "à prix coûtant" et devraient être livrées courant premier trimestre, a indiqué le patron de Pfizer, Albert Bourla, au cours d'un point de presse avec l'OMS.

Le système Covax, mis en place pour tenter de permettre une distribution équitable des vaccins anti-Covid, a aussi exercé une option avec le fabricant indien de vaccins Serum Institute of India (SII) pour 100 millions de doses du vaccin développé AstraZeneca/Oxford. La majorité de ces doses doit être livrée au courant du premier trimestre. Mais auparavant l'OMS doit donner son homologation d'urgence à ce vaccin, aux alentours de la mi-février.

Pour l'heure, seul le vaccin de Pfizer-BioNTech a obtenu cette homologation d'urgence.

Pour autant bien que l'arrivée de vaccins efficaces contre le Covid-19 qui a déjà fait plus de 2 millions de morts depuis son signalement en décembre 2019, en Chine, "soit une lumière au bout du tunnel", "ce ne sont pas les vaccins tout seuls qui vont nous aider à mettre fin à cette pandémie, c'est la vaccination", a souligné le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus.