Comme chaque jour, le SPF Santé Publique a communiqué, via son site web, ce mardi 10 mars sur le nombre de cas de coronavirus détectés ces derniers jours en Belgique.

Ce lundi 9 mars, 443 échantillons ont été analysés par le réseau de l’hôpital de référence de la KULeuven. 28 échantillons ont été testés positifs au virus Covid-19 (17 en Flandre, 3 à Bruxelles et 8 en Wallonie).

Depuis le début de l’épidémie, 267 cas d’infections au Covid-19 ont été détectés en Belgique.

La tendance observée ce week-end se poursuit ce lundi. Au cours des 3 derniers jours, les laboratoires ont détecté respectivement 31, 39 et 28 échantillons positifs au Covid-19. Il n’y a actuellement pas d’augmentation exponentielle du nombre de cas. Les retours de vacances en Italie sont maintenant derrière nous et les personnes malades savent qu’il est très important de rester chez elles, pour éviter la propagation et protéger leur entourage. Cette situation permet de ralentir temporairement le nombre de cas.

Le SPF Santé publique précise cependant qu'"on constate une circulation locale sur notre territoire et de nouveaux cas seront encore détectés dans les jours à venir. Nous rappelons qu’il est très important de s’isoler à la maison dès que l’on est malade (fièvre, toux, difficultés à respirer) et de contacter ensuite son médecin traitant. Tout le monde doit éviter autant que possible les contacts avec les groupes à risques, tels que les personnes âgées ou les personnes souffrant de troubles sous-jacents".

Les médecins veulent de nouvelles mesures

Face à l'évolution de la situation, le Collège de Médecine Générale a proposé quelques nouvelles mesures.

Parmi celles-ci, il y a notamment la prise en charge des patients par téléphone uniquement, et ce dans le but de protéger les soignants afin de traiter les nombreuses demandes.

Ensuite, tout patient qui présente un des symptômes d'infection respiratoire aiguë (toux, rhinite, fièvre, etc.) doit être mis en quarantaine à son domicile. A l'heure actuelle, les cas bénins ne sont plus testés mais uniquement les cas hospitaliers. Si son état inquiète d'emblée à l'interrogatoire préliminaire à l'examen, ce patient doit être hospitalisé.

© IPM Graphics