"Un bel exemple d'entrepreneuriat belge", a saluté le ministre De Backer.


Deux entreprises belges vont lancer ensemble une ligne de production de masques chirurgicaux et de masques FFP2, essentiels dans le secteur des soins de santé dans le cadre de la gestion de l'actuelle pandémie de Covid-19. L'annonce est faite mardi par le ministre Philippe De Backer, en charge de la taskforce censée gérer l'approvisionnement en matériel de protection. La première entreprise dont il est question est Van Heurck, producteur de vêtements de protection, dont le siège social et le département R&D se trouvent à Anvers mais les unités de production en Tunisie. La seconde est "ECA".

"C’est un bel exemple entrepreneuriat belge. Je me félicite du fait que la production belge avance superbement, a déclaré M. De Backer. Et cela nous permet d’être certain de la qualité. C’est important pour tout le monde dans la lutte contre le COVID-19".

4 millions de masques par semaine

En quelques semaines de temps, quatre machines seront installées pour la production des masques chirurgicaux. Chaque machine pourra produire 45 millions de masques par an. Il s’agit donc au total de 190 millions de masques chirurgicaux par an, ou environ 4 millions par semaine.

"Cela nous permet de prévoir, le cas échéant, des masques chirurgicaux de haute qualité pour l’entièreté de la population belge, a conclu le ministre De Backer. Nous sommes déjà en concertation avec Bpost pour la distribution de ces masques. Nous pourrons agir très rapidement s’il est nécessaire".