En 2016, 23% des décès liés à un cancer en Belgique étaient dus à un cancer du poumon. C'est plus que la moyenne européenne (21%), a indiqué jeudi Eurostat, l'office statistique européen, à la veille de la Journée mondiale sans tabac. 

En Europe, c'est en Hongrie que la prévalence des décès découlant d'un cancer du poumon parmi les patients cancéreux est la plus importante (27%), devant le Danemark (chiffres de 2015), la Pologne, la Grèce et les Pays-Bas (24%).

A l'autre bout de l'échelle, on retrouve le Portugal (15%) suivi de la Lituanie, de la Lettonie et de la Suède (16% des cancers).

La dernière étude européenne sur la consommation de tabac au sein des Etats membres remonte à 2014. A l'époque, la Suède comptait le moins de fumeurs réguliers (8,7%), contre 27% en Grèce et en Bulgarie.

Selon l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), le tabac tue chaque année au moins 8 millions de personnes.