Votre cœur balance entre, faire vos bagages pour quelques jours de répit, par exemple en France, et rester plus prudemment en Belgique, par crainte d'un éventuel durcissement des mesures de confinement pour la destination de prédilection en raison d'un accroissement des contaminations au Covid-19?

Se basant sur les directives du Service public fédéral Affaires étrangères, l'Institut de médecine tropicale d'Anvers (IMT) vient de compléter son application de médecine des voyages, nommée Wanda, avec une section informant au jour le jour de toutes les restrictions de voyages liées au nouveau coronavirus.

Exemple pour la France: après avoir indiqué qu'"il y a une épidémie dans de Covid-19 dans ce pays", le site signale que "le gouvernement belge n'impose aucune restriction". Avant d'avertir que "la situation et les directives locales peuvent changer rapidement", et en vous invitant "juste avant le départ et pendant votre séjour" à "consulter régulièrement la situation de sécurité actuelle et les conseils de voyage pour votre destination sur le site du gouvernement fédéral", un lien renvoyant aux directives Covid-19 du pays de destination, avec les mesures de prévention associées.

Message ciblé

Gratuite, conviviale et disponible sur iOS et Android, l'app' inclut, outre ces informations actualisées sur les restrictions de voyage imposées par le gouvernement belge en relation avec la Covid-19, des conseils en matière de médecine de voyages et de vaccination.

Et, mieux encore, l'IMT peut utiliser l'application pour envoyer aux voyageurs un message ciblé dès qu'une épidémie se déclare dans un pays. Histoire d'avertir au plus vite qu'il est temps de plier bagage...

L'IMT précise toutefois que " Wanda est purement informatif et ne contient que des informations générales qui s'appliquent à tous. Wanda ne peut pas prendre en compte les risques spécifiques pour la santé d'un individu car l'application ne dispose d'aucune information sur son passé médical et les circonstances dans lesquelles il voyage. Wanda ne remplace pas les consultations en face à face avec le personnel médical". Quelques précisions qui paraissent aller de soi, mais qu'il est peut-être bon de souligner.