Le point sur la situation à travers le monde.

En Europe

L'Italie a enregistré 41 décès liés au coronavirus en 24 heures, portant le total à 148 morts, selon un nouveau bilan jeudi de la Protection civile, ce qui place la péninsule au deuxième rang mondial pour le nombre de cas mortels, derrière la Chine. Le nombre de cas confirmés depuis le début de l'épidémiée s'élève à 3.858, contre 3.089 la veille, soit une hausse de 25%. L'Italie est le troisième pays le plus touché au monde derrière la Chine et la Corée du sud. Sur ce total, 414 sont déjà guéris, soit 138 de plus que la veille.

Le Royaume-Uni a connu son premier décès causé par le coronavirus.

Le ministère grec de la Santé a annoncé jeudi 21 nouveaux cas de coronavirus au sein d'un même bus de 24 personnes ayant voyagé en Israël, portant le bilan à 31 cas en Grèce. Ces "personnes se sont trouvées pendant plusieurs jours à bord d'un bus" ayant voyagé en Israël, a indiqué le porte-parole du ministère de la Santé, Sotiris Tsiordas, lors d'une conférence de presse.

Le nombre de personnes aux Pays-Bas ayant été diagnostiquées positives au Covid-19 est passé de 38 à 82 en l'espace d'une journée, a annoncé jeudi le ministre néerlandais des Soins médicaux, Bruno Bruins. Cette soudaine augmentation ne surprend guère les autorités sanitaires du pays, qui s'attendaient à une telle évolution, plusieurs patients présentant des symptômes du nouveau virus ayant tardé à se rendre chez le médecin.

L'Union européenne et l'Inde ont décidé de reporter leur sommet conjoint qui devait se tenir le 13 mars à Bruxelles en raison de l'épidémie de coronavirus, a annoncé jeudi le gouvernement indien. "Les deux parties sont convenues qu'en raison du conseil des autorités sanitaires de ne pas voyager entre les régions, il serait sage de reporter le sommet à une date qui conviendra aux deux", a déclaré le porte-parole du ministère indien des Affaires étrangères Raveesh Kumar, lors d'une conférence de presse à New Delhi.

Trois premiers cas du nouveau coronavirus ont été confirmés jeudi en Corse, qui était l'une des deux seules régions de France métropolitaine avec le Centre-Val-de-Loire à n'avoir encore pas été officiellement touchée par le virus, ont annoncé les autorités. Avec 304 cas confirmés, dont 92 nouveaux ce jeudi, la France est l'un des principaux foyers du virus en Europe, avec l'Italie et l'Allemagne. Le passage au stade 3 de la crise du coronavirus Covid-19, celui de l'épidémie, sera atteint en France "dans quelques jours, une ou deux semaines maximum", a déclaré jeudi l'expert Jean-François Delfraissy, à l'issue d'une réunion avec le président Emmanuel Macron à l'Elysée.

En Asie

Ecoles et universités vont être fermées pour un mois pour lutter contre la propagation du nouveau coronavirus en Iran, où le bilan officiel de l'épidémie se monte jeudi à 107 morts. "Ecoles et universités seront fermées jusqu'à la fin de l'année" iranienne, le 19 mars, a déclaré le ministre iranien de la Santé, Saïd Namaki, lors d'un point de presse télévisé.

La Chine (sans les territoires de Hong Kong et Macao), où l'épidémie s'est déclarée fin décembre, comptait 80.409 cas, dont 3.012 décès. 139 nouvelles contaminations et 31 nouveaux décès y ont été annoncés entre mercredi 17h00 GMT et jeudi 10h00.

L'Irak a enregistré trois morts du nouveau coronavirus sur la seule journée de mercredi, les premiers décès enregistrés dans ce pays voisin de l'Iran, où l'épidémie a officiellement tué 107 personnes. Au lendemain de l'annonce des trois premiers morts du nouveau coronavirus en Irak, Bagdad a annoncé le lancement de l'école en ligne et la suspension du commerce avec l'Iran voisin, son deuxième exportateur où l'épidémie a officiellement fait plus de 100 morts. Le ministère de la Santé irakien affirme avoir recensé 35 cas de contamination, quasiment tous des Irakiens de retour d'Iran, un des plus importants foyers de la maladie après la Chine. Les autorités religieuses de Kerbala ont annoncé une mesure inédite: l'annulation de la prière collective du vendredi à Najaf, haut lieu saint du chiisme mondial, pour éviter un rassemblement trop important et le risque de contagion.