La pandémie de coronavirus a franchi le cap des 150.000 morts dans le monde, dont près des deux tiers en Europe, un sombre bilan qui alimente les suspicions sur la situation en Chine, quand bien même Pékin a revu ses chiffres à la hausse.

Au total, 150.142 morts. C'est le bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles vendredi à 19H00 GMT. Plus de 2.207.730 cas ont été diagnostiqués dans 193 pays.

Et près de six humains sur dix sont en confinement, avec 4,5 milliards de personnes contraintes ou incitées à rester chez elles pour lutter contre la propagation du Covid-19, selon les dernières données de l'AFP.

EUROPE

France

L'épidémie de coronavirus a fait au moins 19.323 morts en France depuis début mars, soit 642 de plus en 24 heures, mais le nombre de patients hospitalisés et en réanimation poursuit sa décrue, a indiqué samedi la direction générale de la Santé.

Un total de 11.842 décès a été enregistré dans les hôpitaux (+364) et 7.481 (+278) dans les maisons de retraite médicalisées (Ehpad) et autres établissements médico-sociaux, a précisé la DGS dans un communiqué.

Espagne

Le nombre de morts du nouveau coronavirus a dépassé la barre des 20.000 en Espagne, troisième pays le plus endeuillé du monde derrière les Etats-Unis et l'Italie, a annoncé samedi le ministère de la Santé.

Depuis le début de l'épidémie, 20.043 personnes ont succombé à la maladie Covid-19. En 24 heures, le nombre de morts s'est élevé à 565, une légère baisse par rapport aux 585 notifiés vendredi.

Allemagne

Plus de 4.100 personnes sont décédées des suites du coronavirus en Allemagne, selon une dernière mise à jour effectuée par le Robert Koch Institut (RKI). L'Allemagne a recensé 242 nouveaux décès ces dernières 24 heures, portant le total à 4.110 morts, précisait samedi matin le RKI.

De vendredi à samedi, 3.609 cas confirmés de Covid-19 se sont ajoutés. Le nombre de personnes contaminées s'élève à 140.000.

Royaume-Uni

Le Royaume-Uni a annoncé samedi 888 morts supplémentaires à l'hôpital de patients atteints par le nouveau coronavirus, ce qui porte à 15.464 le nombre total de victimes du virus dans le pays.

Ce chiffre est en hausse par rapport aux 847 décès supplémentaires annoncés vendredi par le ministère de la Santé. A 09H00 samedi, 357.023 personnes avaient été testées au nouveau coronavirus, dont 114.217 étaient positives.

Pays-Bas

Le coronavirus a déjà coûté la vie à au moins 3.601 personnes aux Pays-Bas. L'Institut national pour la santé publique et l'environnement (RIVM) a enregistré 142 nouveaux décès au cours des dernières 24 heures.

Le nombre total de personnes testées positives au coronavirus est maintenant de 31.589 aux Pays-Bas, soit une augmentation de 1.140 par rapport à vendredi.Le coronavirus a déjà coûté la vie à au moins 3.601 personnes aux Pays-Bas. L'Institut national pour la santé publique et l'environnement (RIVM) a enregistré 142 nouveaux décès au cours des dernières 24 heures.

AMERIQUE

Etats-Unis

Au moins 7.000 personnes sont mortes dans des maisons de repos à travers les États-Unis à cause de Covid-19, selon un rapport du New York Times de vendredi. Le virus s'est propagé à plus de 4.100 maisons de repos et autres établissements de soins aux États-Unis, selon le décompte national établi par le quotidien. Le pays compte plus de 700.000 cas et plus de 37.000 décès, selon les derniers chiffres de l'université Johns Hopkins publiés vendredi.

Les établissements de soins ont été particulièrement vulnérables dans cette épidémie, à la fois parce que les personnes âgées et les personnes immunodéprimées sont plus exposées au virus et parce que le risque d'infection est plus élevé lorsque de nombreuses personnes vivent à proximité les unes des autres.

Au début du mois de mars, les autorités américaines ont publié de nouvelles mesures pour plus de 15.000 centres de soins à travers le pays. Ces mesures strictes comprennent notamment des restrictions dans les cantines, l'annulation des réunions et l'obligation pour les travailleurs de mesurer la température des personnes qui entrent dans les maisons. Cependant, le New York Times a rapporté qu'elles ne sont pas toujours appliquées et que même si elles l'étaient, les travailleurs des maisons de repos pourraient involontairement faire entrer le virus dans les centres.

L'Etat de New York, épicentre de l'épidémie aux Etats-Unis, a recensé 540 morts du coronavirus au cours des dernières 24 heures, soit le bilan le moins lourd depuis 15 jours, a indiqué samedi son gouverneur, Andrew Cuomo. Le dernier bilan inférieur à ce chiffre dans cet Etat de quelque 20 millions d'habitants remontait au 2 avril, avec 432 morts, selon le site Covid Tracking Project, qui fait référence.

Le président américain Donald Trump a lui appelé à la rébellion contre les règles de confinement, semant la consternation alors que son pays est devenu le premier foyer mondial de la pandémie de coronavirus. Pendant que plus de la moitié de l'humanité reste à domicile afin de limiter la propagation du covid-19, qui poursuit sa course mortelle à travers le monde, Donald Trump a ouvertement appelé à braver les règles de confinement.

"Libérez le Minnesota!", "Libérez le Michigan!", "Libérez la Virginie!", a-t-il tweeté alors que des militants parfois armés s'apprêtaient à défier samedi les autorités de ces Etats démocrates en se rassemblant dans la rue. "Et sauvez votre formidable deuxième amendement. Il est assiégé!", a ajouté le bouillonnant milliardaire, en référence au droit des Américains à porter des armes.

ASIE

Iran

Le coronavirus a fait plus de 5.000 morts en Iran, selon les chiffres officiels annoncés samedi à Téhéran, où les petits commerçants commencent à rouvrir après une longue fermeture imposée par la crise sanitaire. Les autorités ont dénombré 73 décès supplémentaires depuis vendredi midi, ce qui porte à 5.031 le nombre total de morts dus à la maladie dans la République islamique, a déclaré le porte-parole du ministère de la Santé, Kianouche Jahanpour à la télévision.

L'Iran est de loin le pays le plus touché par la pandémie au Proche et au Moyen-Orient, mais les chiffres du gouvernement sont jugés largement sous-estimés à l'étranger ainsi qu'à l'intérieur du pays.

Selon les statistiques officielles, le nombre de nouveaux décès provoqués par le virus est apparu en baisse samedi pour le septième jour d'affilée et la propagation ralentit sa progression depuis le début du mois.

Avec 1.374 personnes infectées au cours des dernières 24 heures, le nombre de cas confirmés de contamination déclarés en Iran s'élève désormais à 80.860.

AFRIQUE

La barre des 1.000 morts vient d'être franchie en Afrique, dont les trois quarts en Algérie, en Egypte, au Maroc et en Afrique du Sud.

"C'est une bombe à retardement", s'insurge la Sud-Africaine Ayanda Botha, dont le neveu est incarcéré à la prison d'East London, dans le sud du pays, "foyer" de l'épidémie avec pas moins de 55 détenus et 25 gardiens déclarés positifs en quelques jours.