Nouveaux bilans, nouvelles mesures, faits marquants: un point sur les dernières évolutions de la pandémie liée au nouveau coronavirus dans le monde.

La pandémie a fait au moins 266.919 morts dans le monde depuis son apparition en décembre en Chine, selon un bilanétabli par l'AFP à partir de sources officielles jeudi à 19h00 GMT.

Plus de 3.806.440 cas ont été diagnostiqués dans 195 pays et territoires.

Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 74.844 décès pour 1.244.119 cas. Suivent le Royaume-Uni avec 30.615 morts, l'Italie (29.958), l'Espagne (26.070) et la France (25.987).

EUROPE

Royaume-Uni

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a comparé la Deuxième guerre mondiale au "nouveau combat" contre la pandémie de coronavirus, dans une lettre aux vétérans publiée vendredi, jour anniversaire de la capitulation de l'Allemagne nazie. "En cet anniversaire, nous sommes engagés dans un nouveau combat contre le coronavirus qui exige le même esprit d'effort national que vous avez incarné il y a 75 ans", écrit Boris Johnson aux anciens combattants.

En raison des mesures de distanciation prises pour lutter contre la pandémie, "nous ne pouvons vous rendre hommage avec des parades et des célébrations de rue comme nous l'avons fait dans le passé, vos proches risquent de ne pas pouvoir vous rendre visite", a souligné le dirigeant conservateur. "Mais permettez-nous, fiers compatriotes, d'être les premiers à transmettre notre gratitude, nos remerciements du fond du coeur, et notre serment solennel: nous nous souviendrons toujours de vous."

Au Royaume-Uni, les commémorations débuteront à 11H00 locales par un moment de recueillement national et deux minutes de silence. La reine Elisabeth II s'adressera aux Britanniques dans un discours enregistré qui sera diffusé par la BBC à 21H00, l'heure exacte où son père le roi George VI s'était exprimé à la radio en 1945.

Russie

La Russie a enregistré vendredi pour le sixième jour consécutif plus de 10.000 infections au coronavirus, dont plus de la moitié dans la capitale Moscou, où le confinement a été prolongé jusqu'au 31 mai. Le pays dénombre désormais 187.859 cas, dont 10.699 recensés ces dernières 24 heures, selon les autorités, ce qui fait de la Russie le cinquième pays au monde en terme de contaminations.

Statistiquement, le nombre de décès demeure néanmoins faible avec 1.723 morts, dont 98 au cours des dernières 24 heures.

Moscou, qui a prolongé le confinement de sa population jusqu'au 31 mai, reste de loin le foyer principal de l'épidémie en Russie avec 5.846 nouveaux cas pour un total de 98.522, soit plus de la moitié du total.

L'envolée du nombre de cas depuis une semaine s'explique, assurent les autorités, par la multiplication des tests effectués - 4,98 millions selon le comptage de vendredi - et non par une accélération de la propagation. Cette approche explique aussi en partie le taux de mortalité faible par rapport au nombre de cas, affirment les autorités.

Allemagne

Le chef de l'État allemand, Frank-Walter Steinmeier, a exhorté jeudi la communauté internationale a tirer les leçons de la fin de la Deuxième guerre mondiale en allant vers "plus de coopération" dans la lutte contre la pandémie de nouveau coronavirus, et "pas moins". "Nous ne devons pas accepter que l'ordre de paix" mis en place à partir de 1945 "parte en fumée sous nos yeux", a-t-il dit dans un discours à Berlin célébrant le 75e anniversaire de la fin de la guerre, "nous voulons plus et pas moins de coopération dans le monde, y compris dans la lutte contre la pandémie".

Autriche

L'Autriche a annoncé la guérison de malades du Covid-19 soignés grâce à la transfusion de plasma sanguin de patients ayant contracté la maladie, un protocole testé dans plusieurs pays mais pour le développement duquel de plus amples données médicales sont nécessaires.

AMERIQUE

Etats-Unis

Les Etats-Unis ont déploré jeudi plus de 2.400 décès supplémentaires du coronavirus en 24 heures, portant le bilan total de l'épidémie dans le pays à plus de 75.500 morts, selon le comptage de l'université Johns Hopkins. Ces 2.448 décès supplémentaires ont été recensés entre 20h30 locales jeudi et la veille à la même heure par l'université, qui actualise ses données en continu. Les Etats-Unis comptent par ailleurs plus de 1,25 million de cas officiellement diagnostiqués (+27.300 en 24h). Quelque 195.000 personnes sont déclarées guéries.

Plus de 8,1 millions de tests de dépistage ont été réalisés dans le pays, de même source. Les bilans journaliers aux Etats-Unis ne sont pas passés sous la barre des 1.000 morts depuis le 1er avril. Après avoir enregistré plus de 3.100 morts en 24h mi-avril, le pays est aujourd'hui bloqué sur un "plateau" dont il n'arrive pas à redescendre.

Si l'épidémie ralentit désormais à New York, qui reste l'épicentre avec plus de 20.000 morts confirmées ou probables du virus dans l'Etat, d'autres foyers sont apparus, comme la région de la capitale américaine, Washington. Les Etats-Unis sont de loin le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas détectés, selon les données officielles. Donald Trump a toutefois régulièrement accusé la Chine de mentir sur son bilan.

"L'Amérique est engagée dans une bataille féroce contre une maladie terrible", a déclaré le président américain jeudi. "Nous prions pour que les scientifiques et les chercheurs innovent sur des traitements, trouvent des thérapies et des vaccins, et qu'ils les trouvent vite."

ASIE

Chine

La Chine (sans les territoires de Hong Kong et Macao), où l'épidémie a débuté fin décembre, a officiellement dénombré au total 82.885 cas (2 nouveaux entre mercredi et jeudi), dont 4.633 décès (0 nouveau), et 77.957 guérisons.

Le pays a donné vendredi son feu vert à la réouverture des cinémas, des installations sportives, des théâtres et des lieux de divertissement moyennant des précautions contre la maladie Covid-19, selon une directive gouvernementale.

Les musées, les sites touristiques ou encore les bibliothèques sont également mentionnés dans ces instructions, un document qui autorise officiellement les propriétaires et gestionnaires de ces endroits à ouvrir à nouveau leurs portes.

Les 70.000 cinémas de Chine avaient été fermés fin janvier afin d'empêcher la propagation du nouveau coronavirus. Une décision qui a lourdement frappé l'industrie cinématographique du pays.

Les lieux culturels pourront désormais à nouveau accueillir "des conférences et expositions", mais le nombre de visiteurs devra être limité grâce à un système de réservation. La directive recommande également la réouverture totale de tous les hôtels, restaurants, grands magasins et supermarchés qui étaient encore fermés.

Tous les lieux rouverts devront toutefois imposer aux visiteurs le port du masque et le respect des distances.

Une grande partie du monde est toujours confinée. Mais en Chine, où le nouveau coronavirus a pratiquement disparu à en croire les chiffres officiels, la plupart des employés ont repris le travail, certaines écoles ou classes ont rouvert et les restrictions de circulation sont levées afin de relancer une économie en difficulté. Aucun mort du virus n'a été rapporté dans le pays depuis mi-avril.

Des sites touristiques de Pékin, dont la Cité interdite, avaient déjà rouvert le 1er mai, imposant toutefois un quota journalier de visiteurs.

Des responsables de la mairie avaient cependant indiqué mercredi que les cinémas, lieux de divertissement et installations sportives resteraient fermées pour l'instant.

Iran

Téhéran a exhorté vendredi les Iraniens à respecter les mesures de distanciation sociale "plus sérieusement", annonçant plus de 1.500 nouveaux cas d'infection au nouveau coronavirus dans le pays, le plus touché par la pandémie au Proche et Moyen-Orient. L'Iran a enregistré 55 décès supplémentaires dus au Covid-19 en 24 heures, ce qui porte à 6.541 morts le bilan officiel de l'épidémie dans le pays, a déclaré Kianouche Jahanpour, porte-parole du ministère de la Santé.

Dans le même temps, 1.556 personnes supplémentaires ont été testées positives, portant le total des cas confirmés à 104.691, a indiqué M. Jahanpour lors de son point presse quotidien.

"Nous exhortons (la population) à continuer de suivre les conseils sanitaires, en particulier la distanciation sociale, plus sérieusement que les jours et les semaines précédents", a souligné M. Jahanpour.

Depuis lundi, le nombre de nouvelles infections recensées officiellement est de nouveau supérieur à 1.000 par jour. Le 3 mai, ce nombre était tombé à 802 cas, niveau le plus bas depuis le 10 mars. Pour certains experts étrangers mais aussi plusieurs responsables iraniens, les chiffres du gouvernement sont largement sous-estimés.

Depuis l'apparition, mi-février, des premiers cas de Covid-19 sur son sol, la République islamique tente de freiner la propagation de l'épidémie. L'État a autorisé depuis le 11 avril une réouverture progressive des commerces et depuis lundi celle des mosquées dans environ 30% des comtés où le risque de regain de la maladie est jugé minime.

Afin d'endiguer la propagation de la maladie, l'Iran a pris diverses mesures de restriction, sans imposer de confinement ou de quarantaine.

OCEANIE

Australie

L'Australie a dévoilé vendredi une feuille de route en trois étapes pour assouplir les restrictions imposées à la suite de la crise du coronavirus. Les autorités souhaitent redémarrer l'économie du pays avant le mois de juillet.

"Aujourd'hui, nous remettons l'Australie en état de marche", a déclaré le Premier ministre Scott Morrisson, depuis Canberra. "Et notre objectif est de franchir ces étapes pour arriver à une économie libre de covid-19 avant le mois de juillet", a-t-il ajouté.

Dans la première phase d'assouplissement, l'Australie va rouvrir ses cafés, restaurants, magasins, bibliothèques, piscines et plaines de jeux. Les Australiens seront autorisés à recevoir jusqu'à cinq personnes chez elles et les rassemblements publics jusqu'à dix personnes seront permis, tout comme le seront les déplacements non essentiels entre États.

La deuxième étape consistera en l'autorisation des regroupements jusqu'à vingt personnes ainsi que la réouverture des salles de sports, salons de beauté, musées et cinémas. Enfin, au troisième stade du déconfinement, jusqu'à cent personnes pourront se réunir publiquement, dans les pubs, les discothèques et boîtes de nuit, les saunas et les aires de restauration.

Le Premier ministre n'a pas dévoilé de dates précises pour chaque pallier et laisse le soin à chaque État de décider de l'introduction des mesures de déconfinement sur leur territoire. Il a néanmoins précisé que ce plan serait réexaminé toutes les trois semaines. L'Australie a dénombré plus de 6.900 patients du coronavirus sur son territoire depuis le début de la crise, dont moins de 900 sont encore malades à l'heure actuelle. Au moins 97 personnes y sont décédées des suites du Covid-19.