La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 2.041.289 morts dans le monde depuis que le bureau de l'OMS en Chine a fait état de l'apparition de la maladie fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles mardi à 12H00 HB. Plus de 95.476.360 cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l'épidémie.

Les chiffres se fondent sur les bilans communiqués quotidiennement par les autorités sanitaires de chaque pays et excluent les révisions réalisées a posteriori par des organismes statistiques, comme en Russie, en Espagne --où le bilan communiqué lundi inclut les nouveaux chiffres depuis vendredi- et au Royaume-Uni.

Sur la journée de lundi, 9.002 nouveaux décès et 512.975 nouveaux cas ont été recensés dans le monde.

Les pays qui ont enregistré le plus de nouveaux décès dans leurs derniers bilans sont les États-Unis avec 1.385 nouveaux morts, l'Allemagne (989) et le Royaume-Uni (599).

Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 399.003 décès pour 24.079.205 cas recensés, selon le comptage de l'université Johns Hopkins.

Après les États-Unis, les pays les plus touchés sont le Brésil avec 210.299 morts et 8.511.770 cas, l'Inde avec 152.556 morts (10.581.837 cas), le Mexique avec 141.248 morts (1.649.502 cas), et le Royaume-Uni avec 89.860 morts (3.433.494 cas).261).

40 millions de doses de vaccins

Plus de 40 millions de doses de vaccins anti-Covid ont été administrées dans au moins 60 pays ou territoires du monde, dans une course à l'immunisation aujourd'hui menée par Israël, qui a déjà vacciné 24,5% de sa population, selon un décompte de l'AFP.

En volume, ce sont les Etats-Unis qui sont en tête, avec 12,28 millions de doses administrées à 10,60 millions de personnes (3,2% de la population), devant la Chine (plus de 10 millions de doses).

EUROPE

L'Allemagne se prépare à de nouvelles restrictions

Port obligatoire de masques médicaux, forte exhortation au télétravail: l'Allemagne s'apprête mardi à durcir les restrictions liées à l'épidémie de Covid-19 face à la crainte d'une propagation de nouveaux variants plus contagieux.

Pour la deuxième fois en trois semaines, la chancelière Angela Merkel doit se concerter dans l'après-midi avec les dirigeants des 16 Etats régionaux en vue d'un nouveau tour de vis.

La réunion, prévue initialement pour la fin du mois, a été avancée en raison des craintes liées aux mutations du virus et de statistiques inquiétantes sur les contaminations malgré la fermeture des écoles et des commerces "non-essentiels" depuis un mois.

Parmi les arbitrages en vue entre régions et Etat fédéral: des restrictions de circulation alors qu'aucun couvre-feu à l'échelle nationale n'a jamais été décrété jusqu'ici.


Berlin devrait également exhorter les entreprises à recourir massivement au télétravail pour leurs salariés.

Cette nouvelle batterie de mesures s'ajouterait à de vastes restrictions déjà en vigueur: de la fermeture des écoles et commerces non alimentaires depuis la mi-décembre à celle des restaurants, cafés, enceintes sportives et culturelles depuis deux mois et demi.

Norvège: pas de lien entre vaccin et décès

Les autorités sanitaires norvégiennes ont estimé qu'il n'y avait pas de lien établi entre le vaccin Pfizer/BioNTech et le décès de 33 personnes âgées vaccinées.

Parmi les 13 cas étudiés de plus près pour l'instant, "ce sont tous des gens qui étaient très âgés, fragiles et avaient des maladies graves", a déclaré la directrice de l'autorité norvégienne de santé publique, Camilla Stoltenberg.

Vaccination élargie en France

En France la vaccination contre le Covid-19 a été élargie lundi à toutes les personnes âgées de plus de 75 ans, alors que le virus a déjà provoqué la mort de plus de 70.000 personnes.


Plus de 4 millions de Britanniques ont reçu leur première dose de vaccin

Plus de 4 millions de Britanniques ont reçu leur première dose de vaccin contre le coronavirus, entre le 8 décembre et le 17 janvier, indique mardi le ministère britannique de la Santé. Pays le plus touché en Europe et confronté à un variant du virus, le Royaume-Uni a accéléré la vaccination de ses citoyens. Plus de la moitié des personnes âgées de 80 ans et plus et plus de la moitié des résidents de maisons de retraite ont reçu leur première dose de vaccin, selon le NHS (services de santé britanniques).

Le gouvernement britannique s'est fixé comme objectif de vacciner les quatre groupes prioritaires (personnes âgées, résidents de maisons de retraite, soignants), soit 15 millions de personnes, d'ici à la mi-février.

"Il s'agit du plus grand déploiement médical dans l'histoire britannique et l'une des opérations civiles les plus importantes engagées dans le pays, avait indiqué lundi Matt Hancock, secrétaire d'Etat à la Santé.

Le Royaume-Uni déplore plus de 89.000 morts depuis le début de la pandémie.

Le tourisme décimé à Chypre

Après quatre années records, l'île méditerranéenne de Chypre a vu le nombre de visiteurs chuter de 84% en 2020 après avoir été touchée de plein fouet par l'épidémie de nouveau coronavirus, ont annoncé lundi les autorités.

Campagne de vaccination lancée en Azerbaïdjan

L'Azerbaïdjan a lancé lundi sa campagne de vaccination contre le Covid-19, en utilisant le vaccin chinois Sinovac Biotech et en commençant avec les hauts responsables et le personnel médical de ce pays du Caucase.

ASIE

La Chine défend sa gestion après des critiques d'experts

La Chine a défendu mardi sa gestion de l'épidémie de Covid-19, tout en concédant qu'elle devait "s'évertuer à faire mieux", après les critiques d'un comité indépendant mandaté par l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Le pays a plusieurs fois été critiqué pour n'avoir pas immédiatement alerté sa population ni imposé de confinement au tout début de la pandémie, lorsque les transmissions interhumaines n'étaient pas encore confirmées.

Le manque de transparence supposé des autorités de Wuhan (centre), première ville où a été repéré le coronavirus fin 2019, et la convocation par la police de médecins locaux lanceurs d'alerte, accusés de "propager des rumeurs", ont également alimenté les critiques.

En juillet, le chef de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, annonçait la création d'un groupe indépendant chargé d'établir "une évaluation honnête" de la gestion de la crise dans le monde et d'en "tirer des leçons".

Cette équipe de 13 experts est coprésidée par l'ex-Première ministre néo-zélandaise Helen Clark et l'ancienne présidente du Liberia, Ellen Johnson Sirleaf.

Dans son second rapport présenté mardi à l'OMS, le groupe juge notamment qu'il "aurait été possible d'agir plus vite sur la base des premiers signes".

"Il est clair que des mesures de santé publique auraient pu être appliquées plus énergiquement par les autorités chinoises locales et nationales en janvier" 2020, soulignent ainsi ses auteurs.

Interrogée, la porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Hua Chunying, a répondu mardi que Pékin avait réagi rapidement en confinant Wuhan dès le 23 janvier 2020, ce qui "a réduit les infections et les décès".

La Chine a largement endigué l'épidémie sur son sol depuis le printemps dernier. Mais la pandémie a désormais fait plus de 2 millions de morts ailleurs dans le monde.

"Nous devons bien sûr nous évertuer à faire mieux. Tout pays, pas seulement la Chine, mais aussi les Etats-Unis, le Royaume-Uni, le Japon ou tout autre pays, doit d'ailleurs s'évertuer à faire mieux", a indiqué Hua Chunying.

"En tant que premier pays à sonner l'alarme anti-épidémique mondiale, la Chine a pris des décisions rapides et décisives, alors même qu'elle ne disposait alors que d'informations incomplètes" sur le virus, a-t-elle souligné.

AMERIQUE

Campagne de vaccination lancée au Brésil

Le gouvernement brésilien a lancé sa campagne nationale de vaccination plus tôt que prévu sous la pression des gouverneurs des Etats dans un pays où le Covid-19 a fait plus de 210.000 morts.


Colombie: expulsion des fêtards étrangers

Le service des migrations en Colombie a averti lundi que seront expulsés du pays les ressortissants étrangers qui participeront à des fêtes clandestines en violation de l'interdiction des réunions sociales.

La mesure a été prise "après la détection de 65 étrangers dans une fête clandestine" à Bogota au cours de la nuit de samedi à dimanche, selon un communiqué.

L'Argentine envoie au Mexique de quoi produire le vaccin AstraZeneca

L'Argentine devait envoyer lundi au Mexique le principe actif nécessaire à l'élaboration de quelque six millions de doses du vaccin contre le Covid-19 développé par le laboratoire britannique AstraZeneca et l'université d'Oxford, a annoncé un ministre mexicain. Grâce à cet envoi, la finalisation au Mexique de ce vaccin sera possible, a précisé sur son compte Twitter le ministre mexicain des Affaires étrangères, Marcelo Ebrard.

Le régulateur sanitaire mexicain, Cofepris, avait autorisé le 4 janvier le recours à ce vaccin, qui devrait être disponible à partir de mars, en fonction des capacités de production des fabricants.

Son "principe actif" est produit en Argentine par la firme de bio-pharmacie mAbxience avant d'être expédié au Mexique où le vaccin sera produit par le laboratoire Liomont.

Les deux laboratoires pourront produire environ 250 millions de doses pour répondre à la demande en Amérique latine, selon le gouvernement mexicain.

Le Mexique a déjà passé commande auprès d'AstraZeneca pour acquérir 77,4 millions de doses. Il a également conclu des accords pour acquérir d'autres vaccins, dont le russe Spoutnik V.

Le Mexique, avec 128 millions d'habitants, est le quatrième pays le plus touché dans le monde en ce qui concerne le nombre de morts de la pandémie, avec 140.704 décès, selon les dernières données recueillies par l'AFP à partir de chiffres officiels.

MOYEN-ORIENT

Record en Israël

Israël a enregistré un nombre record de vaccinations ainsi que d'infections dues au coronavirus, alors que le pays est sous confinement strict depuis deux semaines. Selon le ministère de la Santé, 10.021 nouvelles infections ont en effet été enregistrées au cours des dernières 24 heures, dépassant ainsi pour la première fois les 10.000. Selon le Premier ministre Benjamin Netanyahu, 186.000 personnes ont également été vaccinées lundi contre le virus. Au total, 2,2 millions d'Israéliens ont reçu une première dose. En outre, 422.000 personnes ont également reçu une deuxième dose, selon le ministre de la Santé Juli Edelstein.

L'Etat hébreux, qui compte 9 millions d'habitants, fait actuellement face à une troisième vague qui met le système de santé du pays à mal.

Israël vaccine pour l'instant massivement sa population. D'ici fin mars, toute personne âgée de plus de 16 ans qui le souhaite sera vaccinée.

Liban: nouveaux pics quotidiens, appels à prolonger le confinement

Les appels pour un prolongement du confinement au Liban se multiplient, face à la flambée des contaminations par le coronavirus que les restrictions en place ne parviennent pas à juguler et qui entraîne une saturation des hôpitaux. Le pays vit depuis jeudi au rythme d'un confinement strict qui doit durer jusqu'au 25 janvier. Mais les chiffres restent alarmants.

Le ministère de la Santé a annoncé lundi 53 décès supplémentaires, un record quotidien depuis le début de la pandémie. Et 6.154 nouvelles contaminations avaient été recensées vendredi, un pic quotidien.

Le pays de quelque six millions d'habitants a recensé 255.956 cas, dont 1.959 décès.

"Début janvier, nous avions recommandé trois semaines (de confinement) alors que les chiffres n'étaient pas aussi élevés. Je maintiens cette recommandation" tandis que le gouvernement a opté pour onze jours, indique à l'AFP Petra Khoury, présidente du Comité national de lutte contre le Covid-19.

"Pour que nous puissions faire une différence, nous avons besoin d'au moins trois semaines d'un bouclage total", assure-t-elle.

"Bien sûr qu'il faut prolonger le confinement" actuel, renchérit Sleiman Haroun, président du syndicat des hôpitaux privés, plaidant pour une période minimale de "quatre semaines".

Au vu de la situation actuelle, "les restrictions ne peuvent aucunement être assouplies", a-t-il ajouté.

Le pays espère recevoir mi-février sa première livraison du vaccin américano-allemand Pfizer-BioNTech.

AFRIQUE

Afrique du Sud: variant 1,5 fois plus contagieux

Le nouveau variant du coronavirus identifié en Afrique du Sud en octobre, et désormais prédominant dans le pays africain le plus touché par la pandémie, n'est pas plus mortel mais il est 1,5 fois plus contagieux, a affirmé lundi un panel d'experts sud-africains.

Couvre-feu prolongé au Sénégal

Le gouvernement sénégalais a annoncé lundi la prolongation pour au moins huit jours du couvre-feu nocturne en vigueur depuis début janvier dans deux régions, dont celle de Dakar, pour tenter de stopper la progression du Covid-19.

Tunisie: poursuite de troubles nocturnes dans plusieurs villes

Des heurts ont éclaté pour la quatrième nuit consécutive dans plusieurs villes de Tunisie, où des jeunes ont pris pour cible la police mobilisée pour faire respecter le couvre-feu lié à la pandémie de coronavirus et qui a répliqué avec des gaz lacrymogènes. A Tunis, quelques centaines de jeunes ont jeté des pierres et quelques cocktails Molotov sur des policiers déployés en force, notamment dans plusieurs quartiers populaires dont la vaste cité d'Ettadhamen située en périphérie de la capitale. Les forces de l'ordre ont tiré d'importantes quantités de gaz lacrymogènes. A Sfax, deuxième plus grande ville du pays, des protestataires ont incendié des pneus et coupé des routes, a constaté un correspondant de l'AFP. Des heurts ont également eu lieu à Gafsa, où les habitants protestaient contre la destruction par les autorités d'un point de vente informel, a indiqué un autre correspondant. Des échauffourées ont également éclaté au Kef, à Bizerte (nord) et Kasserine (centre-ouest), à Sousse et Monastir (centre-est), selon des médias locaux. Le ministère de l'Intérieur, qui avait annoncé lundi plus de 600 arrestations, n'était pas en mesure à ce stade de détailler les arrestations et dégâts survenus dans la nuit de lundi à mardi.
 

Ces heurts ont éclaté au lendemain du dixième anniversaire de la révolution qui a chassé du pouvoir Zine el Abidine Ben Ali et son régime policier, alors que la pandémie de coronavirus a exacerbé une profonde crise sociale en Tunisie.

La Tunisie a connu un confinement général de quatre jours qui s'est achevé dimanche pour tenter d'endiguer une flambée de cas de Covid-19. Un couvre-feu à 20 heures est en vigueur depuis octobre.