La pandémie a fait au moins 3.419.488 morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles, jeudi à la mi-journée.

Après les Etats-Unis (588.528), les pays comptant le plus grand nombre de morts sont le Brésil (444.094), l'Inde (287.122), le Mexique (220.850), et le Royaume-Uni (127.694).

Ces chiffres, qui reposent sur les bilans quotidiens des autorités nationales de santé, sont globalement sous-évalués.

Les vaccins fonctionnent contre "tous les variants du virus", selon l'OMS

Les vaccins actuellement disponibles et approuvés fonctionnent jusqu'à présent contre tous les variants préoccupants du Covid-19, a assuré jeudi l'Organisation mondiale de la santé (OMS), tout en appelant à continuer à agir avec "prudence" face au virus.

"Tous les variants du virus du Covid-19 qui sont apparus jusqu'à présent répondent aux vaccins disponibles et approuvés" par l'OMS, a souligné Hans Kluge, le directeur de l'OMS Europe, au cours d'une conférence de presse en ligne.

EUROPE

Certificat sanitaire: accord dans l'UE

L'horizon se dégage pour les voyages au sein de l'UE cet été malgré la pandémie : les eurodéputés et les Etats membres sont parvenus à un accord sur le pass sanitaire européen, qui devrait entrer en vigueur à partir du 1er juillet.

Très attendu par les pays les plus dépendants du tourisme, et initialement suggéré par la Grèce, ce certificat est destiné à fournir un cadre harmonisé pour faciliter les déplacements dans l'Union cet été.

"Nous avons abouti sur ce nouvel instrument en un temps record pour sauvegarder la libre circulation pour tous les citoyens", s'est félicité le commissaire européen Didier Reynders, en charge du dossier.

Voyages internationaux déconseillés

La situation sanitaire s'améliore en Europe mais les voyages internationaux doivent toujours être évités "face à une menace persistante et à de nouvelles incertitudes", a prévenu jeudi Hans Kluge, directeur de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) en Europe.

La Tour Eiffel rouvrira le 16 juillet

Fermée depuis le 29 octobre, la Tour Eiffel rouvrira au public le 16 juillet avec une jauge de 25% dans ses ascenseurs.

La capacité d'accueil sera cet été de 10.000 visiteurs par jour, soit le même niveau de fréquentation qu'à l'été 2020, contre 25.000 avant crise. La société d'exploitation prévoit un déficit de 70 millions pour 2021.

France: vaccination élargie dès le 31 mai

Initialement prévue le 15 juin, la vaccination pour tous les Français adultes est avancée au 31 mai. Les professions prioritaires (dont les enseignants) y auront droit dès le 24 mai.


Le confinement n'est pas une "assignation à résidence"

La Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) a déclaré jeudi irrecevable la requête d'un eurodéputé roumain qui demandait la condamnation de son pays, protestant contre le confinement décrété pour lutter contre le Covid-19.

"La mesure contestée ne saurait être assimilée à une mesure d'assignation à résidence", a jugé la Cour, rejetant la requête à l'unanimité.

Russie: le maire de Moscou catastrophé par l'opposition au vaccin

Le maire de Moscou s'est montré catastrophé par la lenteur de la vaccination contre le Covid-19 dans la capitale russe, ses administrés, malgré la mortalité, refusant le vaccin pourtant abondamment disponible. "Les gens continuent de tomber malades, les gens continuent de mourir et ils ne veulent pas se faire vacciner", s'est exclamé Sergueï Sobianine, dans une rencontre avec des Moscovites la semaine dernière dont une vidéo a été diffusée vendredi sur son site.

"C'est désolant, car ça fait presque six mois qu'il n'y a plus de restriction à la vaccination", a-t-il rappelé, Moscou ayant lancé sa campagne avec le vaccin Spoutnik-V en décembre pour l'élargir très rapidement à l'ensemble de la population.

Des centres de vaccination ont été ouverts partout en ville, jusque dans les centres commerciaux et parcs. Mais seuls 1,3 million de Moscovites sont allés se faire immuniser, soit 10% de la population officielle.

Presque partout en Russie, la campagne patine avec 25 millions d'injections effectuées, selon le site Gogov qui, en l'absence de données nationales quotidiennes, compile une multitude de sources officielles et médiatiques pour calculer l'avancée de la vaccination dans ce pays de plus de 146 millions d'habitants.

Selon lui, seuls 10,4 millions de Russes ont reçu les deux injections nécessaires.

Le président Vladimir Poutine est monté au créneau ces dernières semaines pour convaincre les Russes d'aller se faire vacciner au plus vite pour atteindre l'immunité collective à l'automne 2021.

Mais selon un sondage de l'institut Levada réalisé en avril, 62% des personnes interrogées ne comptent pas se faire vacciner, sur fond de méfiance ancrée dans la population à l'égard des autorités.

La Russie est pourtant l'un des pays les plus touchés par la pandémie. Selon l'agence des statistiques Rosstat, environ 250.000 morts lui étaient liés à fin mars soit plus du double du bilan reconnu à ce jour par le gouvernement dans sa comptabilité quotidienne.

Avec le début de l'année, et après la vague meurtrière de l'automne-hiver 2020, les infections étaient reparties à la baisse. Mais les autorités s'inquiètent d'une troisième vague qui semble se dessiner, les contaminations repartant à la hausse ces dernières semaines, notamment à Moscou.

L'Espagne laissera entrer "toutes les personnes vaccinées" du monde entier à partir du 7 juin

L'Espagne laissera entrer sur son territoire à partir du 7 juin "toutes les personnes vaccinées" quel que soit leur pays d'origine, a annoncé vendredi le chef du gouvernement Pedro Sanchez.

Les Britanniques, qui fournissent en temps normal le premier contingent de touristes en Espagne, seront de leur côté autorisés à venir librement à partir de lundi, alors que seuls les voyages considérés comme "essentiels" leur étaient permis jusqu'ici, a indiqué M. Sanchez au cours d'une intervention lors du salon international du tourisme Fitur.

La Hongrie assouplit encore ses mesures et dit adieu aux masques

La Hongrie va supprimer la plupart des mesures sanitaires prises dans le cadre de la lutte contre la pandémie de coronavirus qui sont encore d'application et ce dès que le nombre de personnes vaccinées atteindra la barre des 5 millions, ce qui interviendra ce week-end, a annoncé le Premier ministre Viktor Orbán à la radio. "Cela signifie que nous avons vaincu la troisième vague de la pandémie", a indiqué Viktor Orbán, ajoutant qu'il était temps de "dire au revoir aux masques buccaux".

En Hongrie, qui compte environ 10 millions d'habitants, près de la moitié de la population a désormais reçu au moins une dose de vaccin contre le coronavirus. Contrairement à d'autres États membres de l'UE, le pays utilise des médicaments en provenance de Chine et de Russie qui n'ont pas encore été approuvés par l'Agence européenne des médicaments (EMA). Ce qui explique la rapidité des opérations de vaccination.

La vie reprend en Allemagne

Boire une bière en terrasse après quelques longueurs de piscine et avant une séance de cinéma en plein air: la vie a repris vendredi en Allemagne avec la levée de nombreuses restrictions anti-Covid. Avec une incidence inférieure à 100 depuis plusieurs jours dans la majeure partie du pays, dont la capitale, Berlin, l'heure est aux assouplissements en Allemagne avant le long week-end de la Pentecôte.

A Berlin, les bars à bière en plein air, comme les terrasses des restaurants ou les piscines, fermés depuis novembre, ont pu rouvrir, avec toutefois encore de strictes règles sanitaires.

Il faut ainsi présenter un test négatif, ou une preuve de vaccination, pour déguster son café ou son verre à l'extérieur.

Des cinémas, théâtres ou opéras accueillent déjà depuis mercredi du public, avec des jauges limitées à 250 personnes.

Des assouplissements étaient également prévus vendredi dans la région la plus peuplée, la Rhénanie-du-Nord-Westphalie, ainsi que dans d'autres Länder, dont la Thuringe, la Saxe et la ville de Hambourg.

La Bavière a déjà ouvert des restaurants en plein air et des jardins à bière et, vendredi, hôtels et chambres d'hôtes pouvaient de nouveau héberger des clients dans les zones où les taux d'incidence sont les plus faibles.

AMERIQUE

L'Argentine décrète un confinement pour neuf jours

Le président argentin, Alberto Fernández, a annoncé jeudi le reconfinement de son pays pendant une durée de neuf jours afin de faire face au "pire moment de la pandémie" de Covid-19, qui fait chaque jour quelque 450 morts.

Premier cas de variant indien du coronavirus au Brésil

Le Brésil a détecté ses premiers cas de variant indien du coronavirus, sur six membres d'équipage arrivés à bord d'un cargo battant pavillon de Hong Kong dans le nord-est du pays, a-t-on appris jeudi de source officielle.

Des tests "ont révélé la présence du variant B.1.617.2 du Covid-19 sur des prélèvements effectués sur des membres d'équipage du MV Shandong Da Zhi", partis d'Afrique du Sud, a annoncé dans un communiqué le secrétariat de la Santé de l'Etat du Maranhao.

"A ce stade aucune transmission locale du variant indien n'a été décelée", ajoute toutefois le secrétariat.

ASIE

Le Bangladesh impose un confinement aux réfugiés rohingyas

Les autorités du Bangladesh ont annoncé avoir imposé jeudi un confinement aux cinq camps de réfugiés rohingyas de Cox's Bazar dans le sud du pays après une forte hausse des cas de Covid-19.

Le Japon approuve les vaccins de Moderna et AstraZeneca

Le gouvernement japonais a approuvé vendredi les vaccins contre le Covid-19 de Moderna et AstraZeneca, précisant toutefois que ce dernier ne serait pas utilisé immédiatement en raison d'inquiétudes sur des risques rares mais graves de complications.

Le feu vert des autorités devrait permettre d'accélérer la laborieuse campagne de vaccination au Japon pour laquelle le gouvernement est vivement critiqué à deux mois des Jeux olympiques de Tokyo-2020 (23 juillet-8 août).

Moins de 2% des 125 millions d'habitants du Japon ont en effet reçu les deux injections du vaccin de Pfizer/BioNTech, le seul approuvé par le gouvernement japonais jusqu'ici.

Pour être commercialisé dans l'archipel nippon, tout produit de santé doit faire l'objet d'études cliniques complémentaires sur le territoire japonais, ce qui a retardé la mise à disposition des vaccins par rapport à d'autres pays.

La libération de premiers lots de Moderna devrait ainsi accélérer la campagne de vaccination, d'autant qu'elle devrait coïncider avec l'ouverture la semaine prochaine de deux centres de vaccination de masse à Tokyo et Osaka (ouest).

Le Japon ne devrait cependant pas utiliser immédiatement le vaccin d'AstraZeneca en raison de cas rares mais graves de thromboses (caillots sanguins) constatés dans d'autres pays.

AFRIQUE

L'Afrique du Sud commence à vacciner ses anciens, avec des mois de retard

L'Afrique du Sud a tout juste commencé cette semaine à vacciner les plus de 60 ans, lançant avec des mois de retard sa campagne d'immunisation du grand public.

Pays africain officiellement le plus touché par la pandémie avec plus de 1,6 million de contaminations dont 55.340 décès, l'Afrique du Sud n'a pour l'instant vacciné qu'1% de sa population, au cours d'une première phase ciblant les personnels de santé, plusieurs fois suspendue.

Alors qu'émergent les premiers signes d'une troisième vague, le pays prévoit de vacciner 16,6 millions de personnes dans les six prochains mois, dont cinq millions de plus de 60 ans d'ici fin juin.