Faits marquants, nouvelles mesures, nouveaux bilans: un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

 Plus de 875.000 morts 

La pandémie a fait au moins 875.703 morts dans le monde depuis fin décembre, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles samedi à 11h00 GMT.

Les Etats-Unis sont le pays le plus touché en termes de décès, avec 187.777 morts. Suivent le Brésil (125.502 morts), l'Inde (69.561), le Mexique (66.851) et le Royaume-Uni (41.537).

Au troisième rang des pays les plus endeuillés, l'Inde est également devenue le troisième pays au monde à franchir la barre des quatre millions de cas, avec un record de 86.432 nouvelles contaminations samedi dans le pays où la pandémie ne semble pas faiblir.

 Nouvelles coupes chez Virgin 

Plombée par la pandémie, la compagnie aérienne britannique Virgin Atlantic a annoncé qu'elle supprimait 1.150 emplois en plus des 3.550 déjà annoncés, pour "assurer la survie" de la société qui appartient à 51% au milliardaire Richard Branson, Delta Airlines en détenant 49%.

Récompense

Le photographe italien Fabio Bucciarelli a remporté le Visa d'or News, le prix le plus prestigieux du festival de photojournalisme Visa pour l'Image, pour un reportage à Bergame, ville italienne à l'épicentre de la pandémie en Europe.

Dans cette ville du nord de l'Italie, il a photographié la souffrance des malades dans leurs lits, entourés de soignants en combinaison blanche, des enterrements et des hôpitaux bondés durant les premières semaines de l'épidémie.

Manifestations

La police australienne a annoncé avoir arrêté samedi à Melbourne des dizaines de manifestants défilant dans la deuxième ville du pays contre les restrictions officielles liées au coronavirus.

Le rassemblement illégal avait fait l'objet d'une promotion sur les réseaux sociaux au sein de groupes adeptes de théories du complot liées au coronavirus, et demandant la fin des mesures de confinement.

"Bulle" frustrante

Michael Malone, l'entraîneur des Denver Nuggets, a exprimé devant la presse son immense frustration d'être coincé dans la "bulle" de Disney World à Orlando, en Floride, où certaines équipes de NBA, dont la sienne, se trouvent depuis plus de deux mois.

"C'est dément. Ma famille me manque (...) Soixante jours sans pouvoir faire venir ma famille ici, c'est limite criminel", a lâché Malone, très remonté contre la NBA. "Honte à toi, NBA", a-t-il ajouté.