La Grande-Bretagne enregistre plus de 7.000 contaminations en une journée

La Grande-Bretagne a enregistré pour la première fois depuis le début de l'épidémie plus de 7.000 nouvelles contaminations en une journée. Les autorités sanitaires ont ainsi comptabilisé 7.142 nouvelles infections. Mardi dernier, le pays dénombrait 37 décès alors qu'aujourd'hui ce nombre est passé à 71. Le nombre d'hospitalisations a également augmenté. Des mesures de protection plus strictes sont dès lors entrées en vigueur dans plusieurs régions du Royaume-Uni.

Près de 20.000 contaminations par semaine aux Pays-Bas

Sur les sept derniers jours, 19.326 personnes ont été testées positives au nouveau coronavirus aux Pays-Bas, a indiqué mardi le Rijksinstituut voor Volksgezondheid en Milieu (RIVM). La semaine précédente, 13.471 cas avaient été rapportés. Il s'agit donc d'une augmentation de près de 50%. Les hospitalisations sont également à la hausse, de 305 à 501, et de 53 à 100 lits occupés aux soins intensifs. Selon le RIVM, 146.000 personnes sont actuellement contaminées dans le pays. Leur nombre était estimé à 104.000 la semaine précédente, et à 95.000 celle encore avant.

Les Pays-Bas comptaient environ 3.000 personnes infectées début juillet. Au pic de la pandémie, fin mars, l'institut estime qu'elles étaient au moins 200.000.

Six millions de cas en Inde

L'Inde a franchi lundi la barre des six millions de cas officiellement répertoriés.

Avec près de 100.000 décès, l'Inde, qui compte 1,3 milliard d'habitants, enregistre un taux de décès bien inférieur à ceux aux Etats-Unis et au Brésil.


Plus d'un million de morts dans le monde

La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 1.005.981 morts dans le monde depuis que le bureau de l'OMS en Chine a fait état de l'apparition de la maladie fin décembre, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles mardi à 11h00 GMT.

Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 205.091 décès pour 7.150.118 cas recensés. Suivent le Brésil avec 142.058 morts, l'Inde avec 96.318 morts, le Mexique avec 76.603 morts et le Royaume-Uni avec 42.001 morts.

L'Allemagne limite le nombre de participants aux fêtes ou réunions de familles

L'Allemagne va limiter le nombre de participants à des fêtes dans l'espace public et privé en fonction de l'évolution des infections au Covid-19 afin de lutter contre une recrudescence de la pandémie dans le pays, a annoncé mardi Angela Merkel.

A côté des touristes de retour de vacances, "les fêtes privées sont une cause importante" de déclenchement de nouvelles infections en Allemagne, "c'est pourquoi il faut réagir", a déclaré la chancelière à l'issue d'une réunion avec les chefs de gouvernement des 16 Etats régionaux allemands.

Les Länder où sont enregistrés 35 nouveaux cas d'infection pour 100.000 habitants sur sept jours devront imposer une limite de 50 participants pour une fête dans un espace public ou un local de location.

Pour les réunions privées, il sera "urgemment conseillé" de ne pas dépasser 25 personnes, a-t-elle détaillé lors d'une conférence de presse.

Si le plafond atteint 50 sur 100.000 habitants, alors le nombre de participants devra descendre à 25 dans l'espace public, et si possible à 10 à la maison.

La recrudescence des cas de Covid-19 en Allemagne est "naturellement une source d'inquiétude", a dit Mme Merkel.

Espagne, France, Québec, Irlande du Nord : nouvelles restrictions

Le Premier ministre du Québec a annoncé lundi de nouvelles restrictions pour freiner l'épidémie : les bars, restaurants, cinémas, musées et bibliothèques seront fermés du 1er au 28 octobre dans trois régions dont la métropole Montréal et la capitale Québec, passées au seuil d'alerte rouge.

En Espagne, Madrid a étendu à de nouvelles zones les limitations de déplacements: elles concernent depuis lundi 167.000 personnes supplémentaires, qui ne peuvent sortir de leur quartier que pour aller travailler, se rendre chez le médecin ou emmener les enfants à l'école. Plus d'un million d'habitants de la région de Madrid sont désormais concernés.

© AFP

En France, la fermeture totale des bars et restaurants est entrée en vigueur dimanche soir à Aix-en-Provence et Marseille (sud-est) pour 15 jours.

Le président français Emmanuel Macron a déclaré mardi que "jamais tant de sacrifices" n'avaient été demandés à la jeunesse en Europe que dans cette période de crise sanitaire, ce qui crée pour les dirigeants "une responsabilité immense" pour son avenir sur les sujets environnementaux, diplomatiques et financiers.


L'Irlande du Nord a ordonné aux bars et restaurants de fermer à 23H00 à partir de mercredi afin de lutter contre la propagation du nouveau coronavirus, dans la foulée de mesures similaires controversées dans le reste du Royaume-Uni.

Ruée sur les tests rapides

Le président Donald Trump a annoncé lundi la distribution aux Etats-Unis de 150 millions de tests rapides pour détecter le coronavirus en 15 minutes, une méthode comparable aux tests de grossesse, bien plus rapide que les tests moléculaires utilisés depuis le début de la pandémie.

Les pays les plus démunis pourront avoir accès à 120 millions de ces tests peu onéreux dans les six prochains mois, ont promis lundi l'OMS et ses partenaires, mais à condition de trouver les fonds.

Israël prévoit de prolonger son confinement

Le reconfinement décrété en Israël jusqu'au 11 octobre sera prolongé au bout des trois semaines préalablement annoncées, a prévenu mardi le ministre de la Santé.

Israël s'était vanté de sa gestion de la pandémie lors de la première vague de contamination et avait rapidement levé les restrictions afin de remettre l'économie sur les rails. Mais le pays de neuf millions d'habitants fait face à une forte résurgence du nombre de cas et a imposé un confinement généralisé le 18 septembre, durci une semaine plus tard.

Déconfinement à Santiago

La quasi-totalité des 7 millions d'habitants de Santiago ont retrouvé lundi leur liberté de circulation après des mois de confinement et à un mois d'un référendum constitutionnel destiné à apaiser la crise sociale.

La capitale chilienne et son agglomération avaient entamé un lent processus de déconfinement le 12 août, qui s'est quasiment achevé lundi avec la levée des restrictions dans huit nouvelles communes sur 36. Seules deux communes sont encore sous restrictions.

Fin du couvre-feu à Melbourne

Le couvre-feu nocturne qui était en vigueur depuis près de deux mois à Melbourne pour endiguer la flambée de cas de coronavirus a pris fin lundi, mais les cinq millions d'habitants de la seconde ville d'Australie demeurent soumis à des mesures contraignantes.

Ils sont tenus de rester chez eux et ne peuvent se déplacer que dans un rayon de cinq kilomètres pour un certain nombre d'activités. Les commerces non-essentiels sont par ailleurs fermés et les restaurants ne peuvent servir que des mets à emporter.


Etat d'urgence à Prague et Bratislava

La Slovaquie et la République tchèque vont déclarer chacune l'état d'urgence cette semaine, pour lutter contre la pandémie de Covid-19, ont annoncé séparément les Premiers ministres de ces deux pays voisins qui ont enregistré à une forte recrudescence de cas de contaminations.

G20 virtuel

L'Arabie Saoudite, pays hôte du G20, a annoncé que le sommet se tiendrait virtuellement les 21 et 22 novembre et serait présidé par le roi Salmane ben Abdel Aziz Al-Saoud.