La pandémie a fait au moins 3.391.849 morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles mardi à 10h00 GMT.

Après les États-Unis (586.359 décès), les pays comptant le plus grand nombre de morts sont le Brésil (436.537), l'Inde (278.719), le Mexique (220.493), et le Royaume-Uni (127.684).

1,5 milliard de doses de vaccins administrées dans le monde

Plus d'un milliard et demi de doses de vaccin anti-Covid ont été administrées dans le monde, six mois après le début des premières campagnes de vaccination, selon un comptage de l'AFP réalisé mardi à 15h30 GMT.

Au moins 1.500.017.337 doses ont été injectées dans 210 pays ou territoires, selon ce bilan réalisé à partir de sources officielles. Près de 60% de ce total ont été administrés dans trois pays: la Chine (421,9 millions), les Etats-Unis (274,4 millions) et l'Inde (184,4 millions).

Mais rapporté à la population, c'est Israël qui mène la danse: près de six Israéliens sur dix sont déjà complètement vaccinés. Suivent dans le peloton de tête des pays comme le Royaume-Uni (54% de la population a reçu au moins une dose), le Bahreïn (50%), les Etats-Unis (48%), le Chili (47%) ou l'Uruguay (40%).

Dans l'Union européenne, plus de 200 millions de doses ont été administrées à 32% de la population, selon le décompte de l'AFP.

Loin derrière Malte (65% de la population a reçu au moins une dose) et la Hongrie (49%), champions des 27, les pays les plus peuplés de l'UE gravitent autour de la moyenne européenne : Allemagne (37%), France (31%), Italie (32%) et Espagne (33%).

Chaque jour de la semaine écoulée, 3,9 millions de doses ont été injectées en moyenne dans l'UE. Au total, près de 14% des 1,5 milliard de doses injectées dans le monde l'ont été dans l'UE, qui concentre moins de 6% de la population mondiale.

Alors que la 500 millionième dose dans le monde avait été administrée au bout de quatre mois de campagnes vaccinales le 25 mars, il a fallu moins d'un mois pour doubler ce total, puis un peu plus de trois semaines pour atteindre le milliard et demi d'injections réalisées.

Onze pays ne vaccinent pas encore: six en Afrique (Tanzanie, Burkina Faso, Tchad, Burundi, Centrafrique, Erythrée), deux en Océanie (Vanuatu, Kiribati), deux en Asie (Corée du Nord, Turkménistan) et un dans les Caraïbes (Haïti).

Europe

AstraZeneca abandonné en Autriche

L'Autriche va cesser d'utiliser le vaccin d'AstraZeneca, évoquant les problèmes de livraison et sa mauvaise réputation, dans le sillage de la Norvège et du Danemark qui avaient eux invoqué les risques rares mais graves de complications.

Le pays, dont un tiers de la population de 8,9 millions d'habitants a reçu au moins une dose, compte principalement sur BioNtech/Pfizer et Moderna, qui utilisent la technologie de l'ARN messager.

Asie

Chine: du rap pour promouvoir les vaccins

Après les oeufs gratuits et les bons de réduction, du rap: face à des populations encore parfois rétives, les autorités chinoises ont publié mardi une vidéo hip-hop pour faire la promotion de la vaccination anti-Covid.

La vidéo, au refrain entêtant de "fais-toi vacciner vite", a été diffusée sur les réseaux sociaux par le ministère de la Santé de la province du Sichuan (sud-ouest), et a reçu plusieurs milliers de mentions "j'aime".

Japon: l'économie se contracte de 1,3%

Le produit intérieur brut (PIB) du Japon s'est replié de 1,3% sur la période janvier-mars par rapport au trimestre précédent, selon des données préliminaires officielles, reflétant l'impact économique de la recrudescence du coronavirus dans le pays.

Des médecins réclament l'annulation des JO

Une association japonaise regroupant près de 6.000 médecins a appelé mardi à l'annulation des Jeux olympiques de Tokyo, qui risquent selon eux d'aggraver encore la situation sanitaire déjà précaire dans le pays, actuellement touché par une quatrième vague d'infections au coronavirus.

Afrique

Changement de politique à propos de la crise sanitaire en Tanzanie

Un comité d'experts, installé par la nouvelle présidente tanzanienne Samia Suluhu Hassan, recommande la reprise de la publication de chiffres officiels sur la propagation du Covid-19 dans le pays, après plus d'un an d'interruption et préconise de proposer des vaccins aux travailleurs de première ligne et aux personnes vulnérables.

L'ancien président John Magufuli, soudainement décédé le 18 mars, refusait d'imposer des mesures pour endiguer la maladie, dont il minimisait la présence et la gravité.