EUROPE

Plus de 25 millions de cas de contamination au nouveau coronavirus ont été officiellement recensés en Europe, selon un comptage réalisé par l'AFP à partir de bilans fournis par les autorités de santé vendredi à 11H00 GMT.

Les 52 pays de la région (qui va à l'est jusqu'à l'Azerbaïdjan et la Russie) constituent la zone la plus touchée dans le monde en nombre de cas, devant les Etats-Unis/Canada (19.188.172 cas), l'Amérique latine et les Caraïbes (15.024.469 cas) et l'Asie (13.617.004). La région avait été la première à passer le seuil du demi-million de morts le 17 décembre.

Pays-Bas:

Un test rapide de dépistage du coronavirus utilisé plusieurs milliers de fois par jour est passé à côté de 40% des cas positifs, ressort-il vendredi d'une étude du centre universitaire de Leyde rapportée par la chaîne publique NOS. "Je suis sous le choc", a réagi la microbiologiste Maurine Leversteijn-Van Hall, qui a participé à la recherche.

Le test en question, un antigénique de la société américaine Abbott, a utilisé à 4.000 reprises sur la seul journée de jeudi. Il était notamment proposé dans des centres de santé communaux dans l'ensemble du pays.

France:

Un premier cas de contamination par le variant du virus de la Covid apparu au Royaume-Uni a été détecté vendredi en France, à Tours, a annoncé le ministère de la Santé.

La personne contaminée, un Français résidant au Royaume-Uni, est asymptomatique et a été isolée à son domicile, précise un communiqué.

Arrivé "de Londres le 19 décembre", il "a été pris en charge au CHU le 21 et détecté positif", relate le ministère, pour qui il s'agit de la "première contamination au variant VOC 202012/01 du virus de la Covid-19" détectée en France.

Comme le prévoit la procédure mise en place après la découverte dans le sud-est du Royaume-Uni de ce variant, possiblement plus contagieux, un "séquençage" du virus porté par ce malade avait été demandé Centre national de référence des virus des infections respiratoires. Ce dernier a confirmé vendredi l'infection au variant VOC 202012/01.

"Les autorités sanitaires ont procédé au contact-tracing (traçage des contacts) des professionnels de santé ayant pris en charge le patient et à la recherche de ses personnes contacts à risque, pour procéder à leur mise en isolement strict", est-il précisé.

Outre ce cas, "à ce jour, plusieurs prélèvements positifs pouvant faire évoquer le variant VOC 202012/01 sont en cours de séquençage par les laboratoires du CNR", ajoute le ministère.La France a enregistré 20.262 nouveaux cas confirmés de Covid-19 en 24 heures, selon les données publiées vendredi sur le site gouvernement.fr, un chiffre élevé qui s'explique en partie par l'envolée de tests réalisés par les Français avant les retrouvailles familiales pour les fêtes.

Le taux de positivité, lui, continue sa décrue à 3,4%, contre 3,8% la veille et 5,9% sept jours auparavant.

La semaine dernière (dernières données disponibles), quelque 2,35 millions de tests ont été effectués, en hausse de plus de 50% par rapport à la semaine précédente, avait indiqué jeudi la Drees, le service statistique des ministères sociaux.

Au total, l'épidémie de coronavirus a fait 62.427 morts en France, dont 159 ces dernières 24 heures.

Dans le détail, 112 nouveaux patients ont été admis en réanimation en 24 heures (contre 186 jeudi). Au total, 2.616 malades du Covid sont actuellement hospitalisés en réanimation en France, selon les données de Santé publique France.

Tous services confondus, 743 nouveaux patients atteints par le coronavirus ont été hospitalisés depuis jeudi. Au total, 24.359 malades du Covid occupent actuellement un lit d'hôpital, selon Santé Publique France.

Allemagne:

Deux-tiers des Allemands veulent se faire vacciner contre le coronavirus, indique vendredi un sondage. Quelque 32% des sondés veulent recevoir un vaccin aussi vite que possible et 33% veulent aussi se faire vacciner mais préfèrent attendre de voir les effets sur les gens. Enfin, 19% des sondés ne veulent pas recevoir de vaccin et 16% restent indécis.

Plus de la moitié des sondés (57%) se disent toutefois soucieux sur les effets secondaires possibles du vaccin.

L'Allemagne prévoit de lancer la vaccination le 27 décembre en donnant la priorité aux personnes de 80 ans et plus

Turquie:

La Turquie a annoncé jeudi qu'elle allait prochainement recevoir une première commande d'un vaccin chinois contre le coronavirus et affirmé que celui-ci était efficace à 91,25%, malgré l'absence de résultats officiels des tests de phase 3.

Les autorités turques affirment avoir constaté un tel taux d'efficacité avant la fin des tests de phase 3 --la dernière phase des essais cliniques-- du vaccin Coronavac réalisés sur 7.371 volontaires en Turquie.

Malgré l'absence de résultats finaux et officiels, ainsi que d'études publiées par le fabricant chinois Sinovac, suscitant des critiques sur le manque de transparence, les autorités turques ont été formelles.

"Nous sommes maintenant certains que ce vaccin est efficace et sûr pour la population turque", a annoncé Fahrettin Koca, le ministre turc de la Santé.

AMÉRIQUE

États-Unis:

Tous les voyageurs à bord de vols en provenance du Royaume-Uni seront obligés à partir de lundi de présenter un test du Covid-19 négatif pour être admis aux Etats-Unis, ont annoncé jeudi les autorités sanitaires américaines. Ce test devra avoir été effectué dans les 72 heures ayant précédé le départ, ont indiqué les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) dans un communiqué.

"Cette exigence additionnelle de test renforcera la protection du public américain pour améliorer leur santé et leur sécurité, et pour assurer des déplacements internationaux responsables", explique le communiqué.

Cette décision fait suite à l'apparition en Grande-Bretagne d'une nouvelle variante du coronavirus beaucoup plus contagieuse que les précédentes, et qui a amené de nombreux autres pays à suspendre ou restreindre leurs liaisons aériennes avec le Royaume-Uni, ou à exiger des tests négatifs pour laisser entrer les voyageurs.

Mexique, Chili et Costa Rica:

Quelques heures à peine après la réception des premières doses du vaccins Pfizer/BioNtech du géant pharmaceutique américain, le Mexique, le Chili et le Costa Rica ont entamé sans tarder leur campagne de vaccination.

"Je suis un peu nerveuse, mais très contente. C'est le plus beau cadeau qu'on pouvait recevoir en 2020 ! Cela va me donner plus de sécurité et de courage pour continuer la lutte contre l'ennemi invisible", a témoigné Maria Irene Ramirez, une infirmière mexicaine de 59 ans, au moment de recevoir l'injection à l'Hôpital général de Mexico.

C'est également un membre du personnel médical, une aide soignante de 46 ans, Zulema Riquelme, "très émue et nerveuse", qui a reçu jeudi la première dose du vaccin à Santiago, sous les yeux du président chilien Sebastian Piñera. "Vous incarnez l'espérance de tous", a salué le chef de l'Etat.

Argentine:

L'Argentine, le deuxième pays à avoir homologué le vaccin russe Spoutnik V après le Bélarus, a pour sa part reçu 300.000 premières doses du vaccin en provenance de Moscou et devrait commencer la vaccination dès la semaine prochaine.

ASIE

Corée du Sud:

La Corée du Sud a fait état vendredi de 1.241 nouveaux cas de coronavirus, un record dans un pays dont les célébrations de Noël ont été plombées par la troisième vague épidémique. La Corée du Sud était il y a quelques semaines présentée comme un modèle de gestion de l'épidémie, car elle était parvenue à contenir sa propagation grâce à une stratégie très efficace de dépistage, mais aussi à la grande discipline de la population quant au respect des règles de distanciation sociale.

Mais une nouvelle vague épidémique s'est traduite par une flambée du nombre de cas, avec ce nouveau record enregistré vendredi.

"Nous vous demandons d'annuler vos réunions et rassemblements, même s'ils ont lieu avec votre famille proche", a déclaré Yoon Tae-ho, un responsable des autorités sanitaires.

Au total, 70% des nouveaux cas ont été enregistrés dans la région de la capitale, où vit la moitié de la population du pays, qui est de 52 millions d'habitants.

La Corée du Sud a engagé un vaste programme de dépistage, en fournissant gratuitement des tests aux habitants de la région de Séoul jusqu'au 3 janvier. Plus de 118.000 tests ont été réalisés rien que jeudi, selon les autorités.