Le nombre d'infections au Covid-19 dans le monde a atteint la barre des 5 millions, selon les chiffres relayés jeudi matin par l'université Johns Hopkins.

Les Etats-Unis sont toujours les plus touchés avec près de 1,5 million de cas confirmés. Suivis par la Russie avec plus de 300.000 personnes infectées par le coronavirus et le Brésil qui compte près de 290.000 cas. Il est important de noter que ces chiffres ne comprennent que les infections officiellement enregistrées. La Belgique est, quant à elle, 17e de la liste avec 55.983 cas, selon les données de l'université américaine.

AMERIQUE

USA

Les Etats-Unis ont enregistré 1.561 décès supplémentaires liés au nouveau coronavirus au cours des dernières 24 heures, un bilan journalier stable par rapport à la veille, selon le comptage à 20H30 mercredi de l'université Johns Hopkins.

Cela porte à plus de 93.400 le nombre total de décès déplorés dans le pays, de loin le plus endeuillé au monde en valeur absolue, où quelque 1,55 million de cas ont été recensés depuis le début de la pandémie de Covid-19. Plus d'une victime sur quatre du coronavirus dans le monde est décédée en Amérique, la maladie ayant causé la mort de plus de 326.000 personnes au total, selon un comptage de l'AFP à partir de sources officielles.

L'Etat de New York représente à lui seul quasiment un tiers des morts déplorées aux Etats-Unis, selon l'université Johns Hopkins, qui actualise ses données en continu. Après avoir régulièrement franchi la barre des 2.000 morts journaliers entre début avril et début mai, les Etats-Unis n'ont pas dépassé ce triste seuil depuis plus de dix jours, et sont même à plusieurs reprises repassés en dessous des 1.000 décès en une journée ces deux dernières semaines. Mais si le nombre de nouvelles contaminations enregistrées chaque jour n'est plus aussi élevé qu'à la mi-avril, le pays continue toutefois de diagnostiquer quelque 20.000 nouveaux cas de Covid-19 quotidiennement (+23.600 entre mardi et mercredi).

Mexique

Les autorités de la ville de Mexico ont annoncé mercredi un plan de sortie du confinement qui permettra à partir du 1er juin le redémarrage progressif de l'économie, à condition que les capacités hospitalières ne soient pas engorgées.

Le plan de sortie de la crise du coronavirus prévoit un code avec quatre couleurs, avec le rouge pour l'alerte maximale, maintenue au moins jusqu'au 15 juin, a expliqué la maire de cette métropole de 9 millions d'habitants, Claudia Sheinbaum. Avec plus de 15.000 cas et près de 1.500 morts, la capitale, dont l'agglomération compte 22 millions d'habitants, est l'épicentre de la maladie (Covid-19) au Mexique. En juin, les secteurs de l'automobile, des mines et de la construction pourront repartir, de même que la fabrication de bière, après avoir subi la suspension des activités économiques non essentielles. Un abaissement à orange pourrait intervenir mi-juin et permettre "l'ouverture des restaurants, hôtels et services religieux à 30% de leurs capacités, et des cinémas et théâtres à 50% de la capacité", a déclaré la maire lors d'une conférence de presse. Le voyant passerait au jaune si les lits sont occupés à moins de 50%, ce qui serait possible en juillet ou août selon les projections. Pour rouvrir les bars, gymnases et discothèques, éventuellement en septembre, il faudrait un voyant vert. D'après la maire, l'école ne pourra pas reprendre en juin, mais seulement en août. Le Mexique, qui compte 120 millions d'habitants, a dénombré 54.346 cas pour 5.666 morts.