La Grèce prolonge les principales mesures du confinement jusqu'au 7 janvier

Le gouvernement grec a annoncé lundi la prolongation jusqu'au 7 janvier des principales mesures de confinement, dont la fermeture des écoles, pour endiguer la propagation du coronavirus particulièrement élevée en novembre. "L'amélioration des données épidémiologiques et la réduction de la pression du virus sont lentes, plus lentes que nous avions prévu", a déclaré le porte-parole du gouvernement Stelios Petsas.

"Le retour à la normalité doit se faire progressivement et en sécurité", a-t-il dit lors d'un point de presse.

Il a souligné que "les écoles, les tribunaux, les restaurants, les salles de sport, de divertissement et les stations de ski seront fermés jusqu'au 7 janvier".

L'interdiction de tout déplacement en dehors de sa préfecture de résidence "sera également prolongée", tandis que les voyageurs entrant dans le pays devront se placer en quarantaine pendant 10 jours, a indiqué le porte-parole.

Lundi, des magasins de décoration de Noël avaient cependant rouvert, une première exception au reconfinement strict imposé depuis le 7 novembre, doublé d'un couvre-feu nocturne et d'une interdiction de se rassembler.

Le Premier ministre Kyriakos Mitsotakis a annoncé que les repas de Noël rassemblant neuf personnes au maximum seront autorisés. "Le nombre de personnes hospitalisées reste élevé, soit 4.008 actuellement contre 4.079 le 20 novembre" et "la pression sur les hôpitaux est importante" en raison du grand nombre de personnes intubées et de lits occupés en soins intensifs, a précisé M. Petsas.

Flambée aux Etats-Unis, Giuliani positif

Alors que les Etats-Unis viennent de traverser l'une de leurs pires semaines d'épidémie de Covid-19, les responsables sanitaires ont alerté sur la nécessité de respecter les gestes barrières et notamment le port du masque, au lendemain d'un nouveau meeting de Donald Trump où très peu de ses partisans en avaient.

"Le futur sera sombre ces six prochaines semaines", a déclaré l'influent ancien chef de l'Agence des médicaments, Scott Gottlieb. "Les gens doivent se protéger", a-t-il ajouté, prédisant un possible bilan de 400.000 morts fin janvier.

Donald Trump a par ailleurs annoncé dimanche que son avocat personnel Rudy Giuliani avait été testé positif au Covid-19. Ce dernier sillonne depuis un mois les Etats-Unis pour contester les résultats de la présidentielle américaine lors de réunions où il ne porte pas de masque.

La Californie du Sud entre en confinement pour freiner le virus

En vertu de ces mesures, déclenchées sur ordre du gouverneur Gavin Newsom lorsque 85% des lits en unités de soins intensifs sont occupés, les habitants sont appelés à rester chez eux, la plupart des bureaux sont fermés et les réunions de personnes de foyers différents interdites. Les bars, salons de coiffure seront temporairement fermés, les capacités d'accueil des magasins réduites à 20%. Les restaurants ne proposeront que de la vente à emporter et des livraisons.

Les hôtels ne peuvent plus accueillir de touristes et les voyages non essentiels sont restreints dans l'Etat. La capacité d'accueil des unités de soins intensifs en Californie du Sud et dans la vallée de San Joaquin est tombée en-deça de 15%, ont annoncé dimanche les autorités sanitaires locales en annonçant le déclenchement des mesures de confinement pour trois semaines. Comme le reste du pays, la Californie fait face à une troisième vague de l'épidémie avec 113 décès quotidiens enregistrés dans l'Etat sur deux jours la semaine dernière, contre une moyenne de 14 décès quotidiens début novembre.

L'Etat le plus peuplé des Etats-Unis a enregistré près de 20.000 décès liés au coronavirus pour 1,3 millions de contaminations. Dans le nord de l'Etat, les habitants de San Francisco sont également appelés à rester chez eux en raison d'une hausse des cas de Covid.

L'Italie passe la barre des 60.000 morts

Depuis le début de la pandémie, l'Italie, premier pays européen frappé durement par la première vague du virus, a enregistré 1.728.878 cas, dont 60.078 morts, selon le bilan du ministère de la Santé.

En dépit de toutes les mesures prises par le gouvernement pour endiguer les contagions et traiter les malades, le bilan quotidien continue d'être en moyenne de 700 décès.

Les restrictions ont toutefois été assouplies dans plusieurs régions comme la Toscane (centre) ou la Campanie (sud), grâce notamment à l'allègement de la pression sur les hôpitaux et à la stabilisation de la courbe des contagions.

Près de 1.530.000 morts dans le monde

La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 1.528.919 morts dans le monde depuis fin décembre, selon un bilan établi par l'AFP dimanche en milieu de journée.

Les Etats-Unis sont le pays le plus touché avec 282.231 décès. Suivent le Brésil avec 176.941 morts, l'Inde (140.182), le Mexique (109.456) et le Royaume-Uni (61.014).

"Inquiétude" en France

La France a enregistré 11.022 nouveaux cas de contamination par le coronavirus en 24 heures, largement au-dessus de l'objectif de 5.000 cas fixé par le gouvernement en vue d'un déconfinement.

"On a des objectifs (à atteindre) pour le 15 décembre, pour le déconfinement. On est un peu inquiets", a commenté dimanche l'infectiologue Karine Lacombe.


Couvre-feu en Tunisie, restrictions au Danemark et en Bavière

Le couvre-feu en vigueur en Tunisie depuis octobre a été prolongé dans tout le pays jusqu'au 31 décembre, a annoncé le ministère de la Santé.

Au Danemark, un "semi-confinement ciblé" dans les trois plus grandes villes danoises sera dévoilé lundi.

Un confinement plus strict, des couvre-feux et des fermetures partielles d'écoles entreront également en vigueur mercredi en Bavière (sud-est de l'Allemagne).

A l'inverse, le Pérou ré-autorisera à partir de lundi l'ouverture des commerces non essentiels et celle des cinémas, théâtres, gymnases et casinos.

Royaume-Uni: début mardi de la vaccination

Le ministre britannique de la Santé Matt Hancock a salué le moment "historique" que représente le début mardi de la campagne de vaccination au Royaume-Uni, premier pays dans le monde à avoir autorisé le déploiement du vaccin développé par Pfizer et BioNTech et sera le premier pays occidental à entamer sa campagne de vaccination.

Selon des journaux britanniques, la reine Elizabeth II, 94 ans, et son époux, le prince Philip, 99 ans, seront vaccinés prochainement.

Après la Russie

Les campagnes de vaccinations ont commencé samedi en Russie. Le vaccin Spoutnik V a été inoculé à Moscou aux travailleurs sociaux, aux personnels médicaux et aux enseignants dans 70 centres ouverts dans la capitale.

Séoul relève l'alerte sanitaire

La Corée du Sud a relevé son alerte sanitaire à Séoul après la détection de 631 nouveaux cas dimanche, un record en neuf mois: interdiction des rassemblements de plus de 50 personnes, compétitions sportives à huis clos, service en salle dans les restaurants autorisés jusqu'à 21h00 et service à emporter dans les cafés.

- NBA: Portland ferme son centre d'entraînement -

La franchise NBA de Portland a fermé son centre d'entraînement après plusieurs cas de Covid-19, a déclaré dimanche l'entraîneur des Trail Blazers Neil Olshey, à deux semaines de la reprise de la saison régulière.

- St Nicolas défile en voiture

Le traditionnel défilé de Saint Nicolas s'est fait cette année en voiture dans les rues de Prague pour se conformer aux règles sanitaires.

L'Allemagne loin du reflux espéré, plus de restrictions en vue

L'Allemagne est loin du "renversement de tendance espéré" dans le rythme des nouvelles contaminations au Covid-19, a averti lundi le gouvernement d'Angela Merkel, appelant les régions à durcir, si nécessaire, leurs restrictions à l'approche des fêtes. Le chiffre des nouvelles infections "ne diminue pas aussi fortement que nous l'espérions" et il augmente même à nouveau par endroits, s'est alarmé le porte-parole du gouvernement Steffen Seibert, soulignant que l'Allemagne est "loin du renversement de tendance espéré".

Le gouvernement a ainsi salué les nouvelles mesures annoncées la veille par la Bavière qui va notamment imposer un couvre-feu dans les zones les touchées. Le Land de Saxe, à l'est du pays, en tête des chiffres de nouvelles contaminations, s'apprête également à de nouvelles annonces.

Samedi, 23.318 nouvelles infections sur les dernières 24h00 avait été recensées par l'institut de veille sanitaire Robert Koch. Lundi, jour où ce chiffre est traditionnellement moins élevé en raison du temps nécessaire pour agréger tous les résultats des laboratoires régionaux, elles s'élevaient encore à 12.332.