La pandémie a fait au moins 1,48 million de morts dans le monde depuis la fin du mois de décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles mercredi. Plus de 63,8 millions de cas ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l'épidémie.

Les Etats-Unis comptent le plus de morts (273.181), devant le Brésil (174.515), l'Inde (138.122), le Mexique (106.765) et le Royaume-Uni (59.051).

Inquiétude aux Etats-Unis

Les Etats-Unis ont enregistré mercredi plus de 2.700 nouveaux décès dus au Covid-19, un niveau quotidien qu'ils n'avaient pas connu depuis le mois d'avril, selon le relevé de l'université Johns Hopkins qui fait référence.

Le nombre de personnes infectées par le coronavirus et hospitalisées aux Etats-Unis a dépassé les 100.000 pour la première fois depuis le début de la pandémie, a annoncé mercredi le Covid Tracking Project.

La vaccination gratuite pour tous en France

La vaccination contre le Covid-19 sera gratuite pour tous, a annoncé jeudi le Premier ministre Jean Castex, précisant que le gouvernement a budgété à cette fin 1,5 milliard d'euros dans le budget de la sécurité sociale pour 2021.

Grâce aux commandes prises au niveau européen, "la France disposera d'un potentiel de 200 millions de doses, ce qui permettrait de vacciner 100 millions de personnes" puisque le vaccin nécessite à ce jour 2 injections à quelques semaines d'intervalle, a-t-il ajouté.


Nombre record de 993 morts en 24 heures en Italie

L'Italie a enregistré 993 morts liées au Covid en 24 heures, un chiffre dramatique dépassant le record de 969 décès datant du 27 mars, selon le dernier bilan officiel publié jeudi, marqué aussi par une baisse des cas positifs.

La Lombardie (nord), la plus touchée, compte à elle seule 347 morts, selon les chiffres publiés par le ministère de la Santé. En outre 23.225 nouveaux cas ont été enregistrés, contre 20.709 nouveaux cas et 684 morts mercredi.

Ces chiffres inquiétants doivent être nuancés par la baisse parallèle du nombre de cas positifs, qui s'élèvent à 759.982 (-1.248 en 24 heures). Une baisse continue depuis fin novembre, interprétée par les autorités sanitaires italiennes comme un succès des mesures adoptées pour lutter contre les nouvelles contagions.

"La situation est encore très grave (...) Nous sommes en présence d'une circulation soutenue du virus rendant très difficile le traçage et pouvant alimenter de nouveaux foyers", avait averti mercredi le ministre de la Santé Roberto Speranza lors d'une allocution au parlement.

Le Premier ministre Giuseppe Conte doit annoncer jeudi soir les mesures de restriction qui seront mises en oeuvre pour les fêtes de fin d'année. Selon les médias italiens, il devrait annoncer entre autres le maintien du couvre-feu de 22H00 à 05H00, l'interdiction des déplacements entre régions à partir du 21 décembre et jusqu'au 6 janvier, le maintien de la fermeture des restaurants à 18H00, y compris les 25 et 26 décembre ainsi que le 31.

L'Italie, premier pays durement touché par le nouveau coronavirus, a enregistré depuis le début de la pandémie un total de plus de 1,66 million de cas, dont 58.038 morts.

Vaccinations: dès la semaine prochaine au Royaume-Uni

Le Royaume-Uni est le premier pays au monde à autoriser le vaccin contre le Covid-19 de l'allemand BioNTech et du géant américain Pfizer, qui sera disponible dans le pays dès "la semaine prochaine", a annoncé mercredi le gouvernement britannique.

Plusieurs membres du gouvernement britannique ont estimé que la sortie du pays de l'Union européenne lui avait permis d'accélérer la validation du vaccin avant ses voisins européens en s'étant libéré des règles communes.

"L'important n'est pas d'être le premier, mais d'avoir un vaccin sûr et efficace", a répliqué le ministre allemand de la Santé Jens Spahn, au cours d'une réunion en visioconférence avec ses homologues de l'UE.

Et en Russie

Le président russe Vladimir Poutine a demandé aux autorités sanitaires de commencer dès la fin de la semaine prochaine les vaccinations "à grande échelle" contre le coronavirus en Russie.

Le vaccin Spoutnik V, développé par le centre de recherches Gamaleïa de Moscou, est dans la troisième et dernière phase d'essais cliniques auprès de 40.000 volontaires.

Vaccins cibles du crime organisé ?

Interpol a adressé un message d'avertissement à ses 194 pays membres, appelés à se préparer à des actions du crime organisé centrées sur les vaccins contre le coronavirus.

L'organisation de coopération policière internationale, basée en France, prévient d'une "potentielle activité criminelle liée à la contrefaçon, au vol et à la promotion illégale de vaccins contre la Covid-19 et la grippe".

Vaccin gratuit au Japon et en Italie

Le Japon fournira gratuitement des vaccins aux 126 millions d'habitants du pays, en vertu d'un projet de loi adopté mercredi, au moment où l'archipel fait face à une recrudescence des infections.

Le ministre italien de la Santé Roberto Speranza a annoncé que le vaccin sera aussi gratuit en Italie, où il sera administré en premier aux médecins et aux personnes âgées habitant en résidence.

Allemagne: les restrictions prolongées

Les restrictions mises en place en Allemagne pour lutter contre l'épidémie de Covid-19, dont la fermeture des restaurants et lieux culturels, resteront en vigueur jusqu'au 10 janvier, a annoncé mercredi la chancelière Angela Merkel.

Espagne: pas plus de 10 aux fêtes

Les Espagnols ne pourront pas se réunir à plus de 10 à Noël et au Nouvel An, enfants inclus, a annoncé le ministère de la Santé mercredi.


Les Autrichiens sur les pistes à Noël

Le gouvernement va autoriser les Autrichiens à rechausser leurs skis "pendant les vacances" dès le 24 décembre, même si la France et l'Allemagne militent pour une fermeture des remontées mécaniques afin d'éviter une recrudescence des contaminations.

Le gouvernement français envisage de mettre en place une période d'isolement de sept jours pour les Français rentrant du ski à l'étranger pendant les fêtes.

l'Iran a franchi la barre du million de cas

L'Iran a passé jeudi la barre du million de cas confirmés de contamination par le Covid-19, a annoncé la porte-parole du ministère de la Santé, Sima Sadat Lari.

Pays du Proche et du Moyen-Orient le plus touché par la pandémie, la République islamique a recensé 1.003.494 de personnes contaminées par le nouveau coronavirus depuis l'annonce des premiers cas en février, a déclaré Mme Lari sur la télévision d'Etat.

Grèce: le confinement à nouveau prolongé jusqu'au 14 décembre

La Grèce a annoncé jeudi que le confinement général du pays serait à nouveau prolongé d'une semaine, au 14 décembre, en raison de taux toujours élevés de contamination au coronavirus. "Les mesures actuelles de restrictions (...) sont prolongées jusqu'au 14 décembre", a annoncé le porte-parole du gouvernement Stelios Petsas, selon lequel "le fardeau épidémiologique reste élevé".

La Grèce avait résisté à la première vague de la pandémie avec un taux de mortalité relativement faible par rapport à ses voisins européens. Mais, avec la deuxième vague, le pays déplore des dizaines de morts par jour depuis des semaines.

A ce jour, plus de 2.600 personnes sont décédées du virus, dont 90 mercredi, et plus de 600 patients sont hospitalisés en soins intensifs. Près de 2.200 nouvelles infections ont été recensées mercredi.

Imposé depuis le 7 novembre, le confinement général du pays, doublé d'un couvre-feu nocturne à Athènes et Thessalonique, avait déjà été prolongé d'une semaine jusqu'au 7 décembre.