EN EUROPE

France: 19 nouveaux départements en zone rouge, 21 au total

Face à l'épidémie du coronavirus qui "progresse", le gouvernement a placé 19 nouveaux départements en zone rouge, connaissant une circulation active du virus, a déclaré jeudi le Premier ministre Jean Castex qui veut "tout faire" pour éviter un "reconfinement généralisé". (Les détails sur les nouvelles mesures en France)

L'Allemagne va durcir les restrictions pour sa population face au virus, le marché de Cologne annulé

Le célèbre marché de Noël de Cologne est annulé cette année à cause de la pandémie de coronavirus. Les organisateurs craignent des situations chaotiques en cas de restrictions si l'événement avait lieu.

L'événement, qui se tient traditionnellement sur la place Roncalli, devant la cathédrale de Cologne, est immensément populaire, avec environ cinq millions de visiteurs chaque année.

Si le nombre de visiteurs doit être limité à cause du covid-19, l'organisation craint des files d'attente énormes, avec tous les risques que cela comporte. "Nous ne voulons pas que les gens tombent malades et qu'on dise ensuite que le marché de Noël de Cologne était un foyer", explique l'organisation.

A noter que l'Allemagne va durcir les restrictions imposées à sa population face à la pandémie de coronavirus, avec notamment des amendes accrues en cas de non-port du masque, selon un projet d'accord entre régions et gouvernement obtenu par l'AFP. Les autorités vont en outre renforcer leurs contrôles pour s'assurer que les périodes de quarantaine sont bien respectées et imposeront des amendes si ce n'est pas le cas, selon ce texte négocié par le gouvernement d'Angela Merkel et les 16 régions allemandes, qui prévoit en outre de limiter désormais à 25 le nombre de participants à un rassemblement privé. Des amendes d'au moins 50 euros seront infligées en cas de non-respect du port du masque dans les lieux où il est obligatoire.

Même si la propagation du virus est "actuellement encore nettement plus faible qu'au pic atteint en mars et avril", les autorités pointent le fait que "ces dernières semaines, le nombre d'infections a de nouveau augmenté". Le pays enregistre environ 1.500 nouveaux cas quotidiennement, au plus haut depuis la fin du mois d'avril. Le record est à 6.000 début avril.

L'Allemagne va aussi prolonger jusqu'à la fin de l'année l'interdiction de public dans les stades, lieux culturels, festivals ou foires, stipule le projet d'accord, dont l'AFP a obtenu copie. Il s'agit d'un coup dur pour les club de football du pays, qui espéraient pouvoir commencer à faire partiellement revenir leurs supporteurs dans les stades avec la nouvelle saison sur le point de démarrer. "Des exceptions" seront toutefois admises dans les régions où le taux d'infection est bas depuis au moins une semaine et "si l'on s'assure que les participants proviennent exclusivement de cette région ou de régions voisines" où la propagation du virus serait aussi contenue.

Royaume-Uni: début d'une levée des mesures de quarantaine

Le gouvernement britannique a révélé vendredi les premières exemptions au régime de quarantaine mis en oeuvre pour lutter contre l'épidémie de coronavirus, qui concernent les arrivées en provenance d'Allemagne, France, Espagne ou Italie à compter du 10 juillet.

Mais, au risque de la confusion, il a également décidé que ces exemptions ne concerneraient que les arrivées en Angleterre et que des quatorzaines seraient toujours obligatoires pour toute personne arrivant en Ecosse, Pays de Galles ou Irlande du Nord, sous peine d'amende.

EN ASIE

Fermeture de l'Assemblée nationale en Corée du Sud

L'Assemblée nationale sud-coréenne a été fermée jeudi et un groupe de députés placé en auto-quarantaine au moment où le pays fait état d'un nombre record de contaminations quotidiennes. La Corée du Sud était en février le deuxième pays le plus touché par l'épidémie, après la Chine où elle était apparue.

Les autorités avaient cependant réussi à maîtriser la situation au travers d'une stratégie très poussée de tests et de traçage des contacts des personnes infectées.

Depuis mi-août, de nouveaux de nouveaux foyers épidémiques sont apparus, la plupart liés à des églises protestantes.

Jeudi, les autorités ont fait état de 441 nouveaux cas, la plupart dans la région du grand Séoul, où vit la moitié de la population de ce pays de 52 millions d'habitants.

Il s'agit de la plus forte hausse quotidienne de cas en six mois, après des semaines durant lesquelles les chiffres ont fluctué entre une trentaine et une quarantaine.

EN AMERIQUE

Etats-Unis: les tests désormais jugés pas nécessaires pour les asymptomatiques

Les autorités sanitaires américaines encourageaient les personnes ne présentant pas de symptômes du Covid-19 à se faire tester si elles avaient été en contact avec un malade. Ce n'est plus le cas aujourd'hui, et aucune vraie explication n'a été fournie à ce revirement.

Ce changement dans les directives a été discrètement fait lundi sur le site des Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC), alors que des médias faisaient état d'une ingérence en ce sens de la Maison Blanche.

Le président Donald Trump a estimé à plusieurs reprises que son pays devrait moins dépister, jugeant que les tests donnaient une mauvaise image de la gestion de la pandémie de coronavirus par les Etats-Unis.

Or si les Etats-Unis testent effectivement beaucoup, leurs chiffres sont très élevés parce que la maladie fait plus de ravages qu'ailleurs, avec plus de 5,8 millions de cas confirmés et presque 180.000 morts.

Avant, le site des CDC disait ceci: "Les tests sont recommandés en cas de proche contact avec des personnes infectées par le SARS-CoV-2".

"En raison de potentielles contagions par des personnes asymptomatiques ou pré-symptomatiques, il est important que les contacts d'individus avec une infection au SARS-CoV-2 soient rapidement identifiés et testés".

Aujourd'hui, voici ce qui figure sur le site: "Si vous avez été en contact (à moins d'1,8 mètre) avec une personne infectée par le Covid-19 pendant au moins 15 minutes mais ne présentez pas de symptômes, vous n'avez pas nécessairement besoin d'un test, à moins que vous ne soyez une personne vulnérable ou que votre médecin, votre Etat ou vos responsables de santé publique locaux ne le recommandent".

Dans un communiqué à CNN, un responsable du département de la Santé, Brett Giroir, a expliqué que les directives avaient été actualisées "pour refléter les données actuelles et les meilleures pratiques en matière de santé publique".

Il a aussi affirmé dans un appel avec des journalistes qu'elles avaient été discutées avec les spécialistes du groupe de travail de la Maison Blanche sur la pandémie.

Son département n'a toutefois pas expliqué comment les données avaient changé.

Rio poursuit son déconfinement

Après trois mois de paralysie, bars et restaurants rouvrent à Rio, "un retour à la normale" graduel jugé prématuré par les experts.

Les salles de sport, salons de beauté et de tatouages sont également autorisés à rouvrir dans la "Ville merveilleuse" de 6,7 millions d'habitants, en prenant toutefois de strictes précautions.

EN AFRIQUE

Le Rwanda renforce ses mesures contre le Covid après une hausse des cas

Le Rwanda a rallongé la durée de son couvre-feu nocturne et interdit les déplacements vers et hors de la région occidentale de Rusizi pour faire face à la hausse récente du nombre de cas de nouveau coronavirus. Le Rwanda a été l'un des premiers pays africains à imposer un confinement strict le 22 mars, avant de lever partiellement ces mesures le 1er mai quand il n'avait encore officiellement recensé que 225 cas et aucun décès.

Mais mardi, le Rwanda a enregistré 217 nouveaux cas, son record quotidien de contaminations. Et le tiers de son total de cas (3.625, dont 15 décès) a été relevé ces dix derniers jours, les autorités imputant cette hausse au non respect croissant des règles de distanciation sociale.

Après une réunion du cabinet présidée par le chef de l'État, Paul Kagame, le gouvernement a annoncé mercredi soir que la durée du couvre-feu serait rallongée, passant de 21h00-05h00 à 19h00-05h00.

"En raison de la hausse du nombre de cas de coronavirus à Kigali, les transports publics entre Kigali et les autres régions ont aussi été interdits", a indiqué le gouvernement dans un communiqué.

Tous les déplacements vers et hors de Rusizi, où de nombreux cas ont récemment été recensés, ont aussi été proscrits.

A l'échelle nationale, les écoles, qui devaient rouvrir en septembre, resteront pour l'instant fermées.

Les autres mesures actuellement en place, comme la fermeture des bars, le port obligatoire du masque en public, la limitation du nombre d'employés travaillant en même temps dans les bureaux et l'interdiction des rassemblements publics, sont maintenues.

Le pays a rouvert ses vols internationaux aux touristes, qui doivent présenter un certificat prouvant qu'ils ne sont pas contaminés. Mais les frontières terrestres sont toujours fermées aux étrangers.

L'Ouganda voisin, qui avait aussi mis en place un confinement strict en mars alors qu'il n'avait que quelques cas, a également constaté récemment une hausse des contaminations.

Ailleurs en Afrique de l'Est, l'Éthiopie, deuxième pays le plus peuplé du continent avec quelque 110 millions d'habitants, enregistre le plus grand nombre quotidien de nouveaux cas dans la région depuis le début de la pandémie, avec presque 10.000 cas pour la seule semaine dernière.

Au Kenya, une légère baisse a été observée, mais le pays a malgré tout maintenu son couvre-feu nocturne.

La Tanzanie reste un cas à part, le gouvernement n'ayant plus communiqué de chiffres sur les contaminations depuis quatre mois et affirmant qu'il n'y a plus de cas de Covid-19 dans le pays.