La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 869.718 morts dans le monde depuis que le bureau de l'OMS en Chine a fait état de l'apparition de la maladie fin décembre, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles vendredi à 11h00 GMT. Plus de 26.366.810 cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l'épidémie, dont au moins 17.298.800 sont aujourd'hui considérés comme guéris.

Sur la journée de jeudi, 5.871 nouveaux décès et 278.631 nouveaux cas ont été recensés dans le monde. Les pays qui ont enregistré le plus de nouveaux décès dans leurs derniers bilans sont l'Inde avec 1.096 nouveaux morts, les États-Unis (1.029) et le Brésil (834).

Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 186.806 décès pour 6.151.101 cas recensés, selon le comptage de l'université Johns Hopkins. Au moins 2.266.957 personnes ont été déclarées guéries.

Plus de 7.000 nouveaux cas d'infection au coronavirus ont à nouveau été enregistrés au cours des dernières 24 heures en France, selon Santé publique France (SpF), tandis que le nombre de patients en réanimation a progressé significativement pour la 3e journée consécutive.

Enquête sur la gestion par l'OMS

L'enquête sur la gestion de la pandémie par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a démarré jeudi. L'OMS, très critiquée pour sa réponse au Covid, a promis un accès complet à ses dossiers.

Les Etats membres de l'Organisation mondiale de la santé étaient tombés d'accord en mai sur le principe d'une enquête indépendante.

Nouvelles mesures contre la pandémie dans la région de Madrid

Réunions limitées à 10 personnes, cocktails et danses interdits lors des mariages: la région de Madrid, la plus touchée par le rebond de l'épidémie de Covid-19 en Espagne, a adopté vendredi de nouvelles mesures face à l'explosion de cas. A partir de lundi et "pour 15 jours au moins", le nombre de personnes autorisées à se réunir aussi bien à la terrasse d'un café qu'au sein d'un domicile privé est réduit à 10, a annoncé vendredi Enrique Ruiz Escudero, en charge de la santé au sein du gouvernement régional lors d'une conférence presse.

La capacité d'accueil des lieux de culte ou des lieux accueillant des mariages ou des veillées funèbres sont abaissées à 60% contre 75% jusqu'à présent. Il sera par ailleurs interdit d'organiser un cocktail debout dans un mariage tout comme d'y danser.

Dans les magasins, zoos ou parcs d'attraction, la capacité d'accueil sera également réduite à partir de la semaine prochaine.

Le nombre de personnes chargées de tracer les contacts va passer à plus d'un millier tandis que 2 millions de test rapides du Covid-19 seront réalisés, a-t-il encore dit.

Comme au printemps, Madrid est la région espagnole la plus touchée par la deuxième vague de l'épidémie en Espagne.

L'annonce de ces mesures intervient alors que le chef du gouvernement espagnol Pedro Sanchez a exprimé cette semaine son inquiétude face à l'évolution de l'épidémie à Madrid.

Selon les derniers chiffres communiqués jeudi soir par le ministère de la Santé, la région concentre 73 des 191 morts recensés sur les sept derniers jours et 30% des cas.

Enrique Ruiz Escudero a toutefois tenu à assurer que la situation n'était "en rien comparable aux mois de mars et avril".

Il a expliqué que l'âge moyen des personnes contaminées était de 38 ans et que la majorité des cas "se concentraient dans la zone sud" de la région, dont les habitants ont déjà été appelés à ne sortir de chez eux qu'en cas de nécessité.

Il a également indiqué que l'hôpital Isabel Zendal, gigantesque complexe de 45.000 m2 dont la construction a démarré début juillet et destiné à éviter "la congestion des autres hôpitaux" en cas de crise sanitaire, était "à 33% de sa réalisation". Il doit ouvrir en novembre.

22 établissements scolaires fermés en France

Le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer a annoncé sur Europe 1 qu'à ce jour, 22 établissements scolaires étaient fermés en France, ainsi qu'une centaine de classes, en raison de cas avérés de Covid-19.

Les fermetures sont au nombre de 10 en métropole et 12 à La Réunion sur un total de 60.000, a précisé le ministère.

De plus, "une centaine de classes" sont fermées, "ça varie évidemment chaque jour", a ajouté M. Blanquer, précisant qu'environ 250 protocoles pour des suspicions de cas étaient déclenchés quotidiennement.

Ces suspicions sont la plupart du temps "liées à des facteurs externes à l'école, avec des personnes qui souvent avaient pu être contaminées avant la rentrée", a-t-il dit.

Le ministère a précisé à l'AFP qu'environ 120-130 classes sont actuellement fermées en raison de cas de Covid, en plus des 22 établissements.

"S'il y a plus de trois cas de Covid ça déclenche la fermeture d'une structure scolaire", a rappelé le ministre.

En dépit de ces fermetures, le ministre a qualifié cette première semaine de rentrée de "plutôt bonne". "Malgré les peurs, tout le monde est rentré et cela me réjouit beaucoup", a-t-il dit.

Interrogé pour savoir si les parents seraient aidés pour la garde de leurs enfants en cas de fermetures massives, il a répondu qu'en cas de "phénomènes amples (de fermeture) dans le futur, on déclencherait un protocole permettant d'aider les familles"

"Mon objectif c'est que les familles ne soient pas perturbées dans leur vie courante", a-t-il assuré.

La Suisse atteint un pic du nombre de nouveaux cas inédit depuis avril

La Suisse a enregistré vendredi plus de 400 nouveaux cas de coronavirus en 24 heures pour la première fois depuis mi-avril, des contaminations qui concernent désormais en grande majorité les moins de 40 ans. Les 405 nouveaux cas ont porté le total à 43.552 malades depuis le début de l'épidémie dans ce pays de 8,5 millions d'habitants.

La situation demeure cependant stable et les hospitalisations et le taux de décès restent bas, a assuré le responsable de l'unité de maladies infectieuses du ministère de la Santé suisse, Stefan Kuster. Le taux de reproduction du virus, qui mesure le nombre moyen de personnes contaminées par un malade, est inférieur à un, selon lui.

Alors que les moins de 40 ans représentent 39% des personnes infectées depuis le début de la pandémie en Suisse, elles comptent désormais pour les trois quarts des nouveaux cas, a déclaré M. Kuster, cité par l'agence de presse nationale ATS.

Malgré sa frontière avec le nord de l'Italie, épicentre du virus en Europe au début de sa propagation, la Suisse n'a pas été aussi touchée par le Covid-19 que d'autres pays européens, et n'a pas imposé de confinement strict.

Alors que les jeunes élèves retournent à l'école, deux classes de primaire près de Genève ont été fermées mercredi, et 39 enfants placés en quarantaine après le test positif au coronavirus d'un enseignant remplaçant.

Plus de 700 nouvelles contaminations entre jeudi et vendredi aux Pays-Bas

'Institut royal néerlandais de la Santé publique (RIVM) a enregistré 744 nouvelles contaminations au Covid-19 entre jeudi et vendredi matin, indique-t-il vendredi après-midi. Il s'agit de la plus forte augmentation chez nos voisins du nord sur une période de 24 heures depuis le 11 août. Plus de 4.000 tests positifs ont été enregistrés au cours des sept derniers jours.

Le nombre de cas avait augmenté de 734 mercredi aux Pays-Bas, un chiffre dû à un problème technique survenu mardi et ayant empêché pendant un certain temps la transmission des données par les services de santé régionaux. Il n'y a actuellement aucun dysfonctionnement, estime le RIVM, qui présente chaque mardi les données de la semaine. Le nombre de cas signalés a fluctué, ces dernières semaines, autour de 500 par jour.

Le nombre de patients atteints de la maladie Covid-19 et hospitalisés aux soins intensifs est passé de 28 à 35 vendredi. Nonante-cinq personnes sont actuellement hospitalisées dans les services de soins, soit le même nombre que jeudi.

Selon le président du Réseau national de soins aigus aux Pays-Bas (LNAZ), Ernst Kuipers, le nombre de nouvelles admissions reste pourtant faible et stable.

Nouvelle-Zélande: premier mort du coronavirus en plus de trois mois

La Nouvelle-Zélande a enregistré son premier décès lié au coronavirus en plus de trois mois, a annoncé vendredi le ministère de la Santé.

La victime, décédée vendredi dans un hôpital, était "un homme d'une cinquantaine d'années qui faisait partie du foyer épidémique apparu en août à Auckland", selon un communiqué du ministère qui, depuis le 24 mai, n'avait fait état d'aucun décès attribué au Covid-19. Depuis le début de l'épidémie dans le pays, le nouveau coronavirus a fait un total de 23 morts.

"Je reconnais l'anxiété que peuvent éprouver les Néo-Zélandais à la suite de cette nouvelle", a déclaré directeur général de la santé, Ashley Bloomfield, dans un communiqué. Ce regroupement de cas de Covid-19 était apparu le 12 août au sein d'une famille de quatre personnes, venant mettre fin à une série de 102 jours sans aucune contamination locale.

Depuis, ce foyer épidémique n'a pas cessé de croître pour atteindre 152 personnes porteuses du coronavirus, dont trois nouveaux cas enregistrées vendredi.

Les deux semaines et demi de confinement d'Auckland, la plus grande ville du pays, n'ont pas permis de limiter la propagation de l'épidémie. Il a été levé dimanche soir. Les habitants de la grande ville de l'Île du Nord peuvent de nouveau sortir de chez eux, mais les rassemblements de plus de dix personnes, en dehors des écoles, restent interdits. Le port du masque est par ailleurs obligatoire dans les transports en commun dans tout le pays.

"Nous avons toujours reconnu que d'autres décès liés au Covid-19 étaient possibles", a déclaré M. Bloomfield. "Les nouvelles d'aujourd'hui renforcent l'importance de notre vigilance vis-à-vis du Covid-19 et des très graves conséquences qu'il peut entraîner".

L'Australie prolonge de trois mois les interdictions de voyage

Les restrictions concernent tous les visiteurs internationaux mais interdisent aussi les Australiens et résidents permanents à quitter le pays sans autorisation. Sur base de l'avis des autorités sanitaires, le ministre de la Santé australien Greg Hunt a annoncé jeudi soir que ces restrictions, prévues jusqu'au 17 septembre initialement, sont prolongées jusqu'au 17 décembre. Au nom de l'urgence sanitaire, les vols internationaux réguliers et les croisières sont aussi suspendus.

En dépit de l'annonce de la prolongation des restrictions de voyages, le Premier ministre australien Scott Morrison a assuré qu'il continuerait à tenter de mettre fin à la fermeture des frontières assurant au Parlement jeudi que "l'Australie n'a pas pour vocation d'être fermée". Les frontières intérieures toujours fermées entre les Etats fédérés devraient rouvrir avant la période de Noël, à l'exception de l'Australie Occidentale, a-t-il informé vendredi.

Plus de 4 millions de contaminations au coronavirus au Brésil

Depuis l'apparition du coronavirus, plus de 4 millions de cas ont déjà été enregistrés au Brésil, où 43.773 habitants ont été testés positifs au cours des dernières 24 heures et 834 personnes sont mortes dans le même laps de temps, a annoncé le ministère de la Santé jeudi.

Le pays d'Amérique du Sud compte en effet un total de 4.041.638 cas de contamination, alors que le nombre officiel de décès dus au Covid-19 est passé à 124.614. Le Brésil est, après les États-Unis, le 2e pays le plus durement touché par la pandémie de coronavirus.

© AFP