Plus de 13,6 millions de personnes ont contracté la maladie et au moins 585.750 décès ont été recensés dans le monde depuis l'apparition du virus en décembre en Chine, selon un bilan arrêté jeudi à 19h00 GMT.

Espagne

Près de 4 millions d'habitants de l'agglomération de Barcelone ont été appelés à "rester chez eux" pour freiner la reprise de l'épidémie de Covid-19, a annoncé vendredi le gouvernement régional catalan, qui a également décidé de fermer cinémas ou discothèques. Deuxième ville espagnole, très prisée des touristes internationaux, Barcelone fait face depuis quelques jours à un bond des cas de Covid-19.


Afin de freiner la reprise de l'épidémie, les habitants de Barcelone et d'un certain nombre de villes de sa banlieue, soit près de 4 millions de personnes, "doivent rester chez eux dès qu'il ne leur est pas indispensable de sortir", a déclaré devant la presse la porte-parole du gouvernement régional catalan, Meritxell Budo.

Elle leur a également demandé de ne pas aller dans leurs résidences secondaires ce week-end.

Le gouvernement régional a annoncé par ailleurs la fermeture des cinémas, des théâtres ou des discothèques, l'interdiction des réunions de plus de dix personnes et des visites dans les maisons de retraite ou la limitation de la capacité d'accueil à 50% dans les bars et restaurants.

Les commerces non essentiels devront recevoir leurs clients sur rendez-vous.

Ces mesures doivent durer a priori deux semaines.

Angleterre

Et si le bilan du Covid-19 en Angleterre était moins élevé qu'il n'y paraît ? Une étude de l'Université d'Oxford a mis en évidence une possible surévaluation du nombre de victimes du nouveau coronavirus hors milieu hospitalier en Angleterre. Avec 45.000 morts, le Royaume-Uni est le pays le plus durement touché en Europe par le nouveau coronavirus, et la gestion de la crise par le gouvernement conservateur de Boris Johnson est vertement critiquée.

Le lièvre a été levé par l'Université d'Oxford, dans une étude intitulée "Pourquoi personne ne peut jamais guérir du Covid-19 en Angleterre - une anomalie statistique".

Selon la méthode utilisée par les autorités sanitaires anglaises (Public Health England), "un patient qui a été testé positif, mais a été soigné avec succès et a pu quitter l'hôpital, sera compté comme mort du Covid même s'il a eu une attaque cardiaque ou s'est fait écraser par un bus trois mois plus tard".

Quand un patient meurt, le registre central du NHS, le service public de santé britannique, est averti. La liste de tous les cas confirmés est passée en revue chaque jour pour vérifier si des patients sont décédés.

Si bien qu'il semble que Public Health England (PHE) vérifie régulièrement la liste des personnes qui ont un jour ou l'autre été testées positives pour voir s'ils sont toujours en vie.

"PHE ne semble pas tenir compte de la date du résultat du test Covid, ni du fait que la personne ait été soignée avec succès et soit sortie de l'hôpital. Toute personne qui a été testée positive au Covid mais qui a péri par la suite, qu'elle qu'en soit la cause, est incluse dans les chiffres des décès Covid de PHE", soulève l'étude.

"Le ministre de la Santé" Matt Hancock "a demandé à Public Health England de procéder à un examen urgent de la manière dont les statistiques des morts sont rapportées, afin d'apporter plus de clarté sur le nombre de décès liés au Covid-19", a annoncé le ministère dans un communiqué.

Elle souligne qu'il est temps de "réparer cette erreur statistique qui conduit à une sur-exagération des décès associés au Covid" et propose de retenir les morts hors milieu hospitalier qui surviendraient dans les 21 jours d'un test positif.

Les auteurs de la publication soulignent néanmoins qu'elle n'a pas fait l'objet d'une évaluation par un comité de lecture.

Allemagne

Face au risque de deuxième vague du virus, l'Allemagne, relativement épargnée jusqu'ici, va autoriser des mesures de confinement renforcées au niveau local. Avec ce nouvel arsenal, les autorités pourront instaurer des "interdictions de sortie" dans des zones géographiques limitées. En Angleterre, le reconfinement de la ville de Leicester va être partiellement allégé.

Etats-Unis

Les Etats-Unis ont encore battu jeudi un record de contaminations quotidiennes au Covid-19, avec plus de 68.000 nouveaux cas enregistrés en 24 heures, selon les chiffres de l'université Johns Hopkins, qui font référence. A 20h30 locales jeudi (02h30 heure belge vendredi), 3.560.364 cas de coronavirus avaient été diagnostiqués dans le pays depuis le début de l'épidémie. Les Etats-Unis avaient déjà battu la veille un record de nouveaux cas sur une journée. Le nombre de décès sur les dernières 24 heures s'élève lui à 974, pour un total de 138.201 morts. Devenue l'épicentre actuel de l'épidémie dans le pays, la Floride a connu jeudi, avec 156 décès, sa pire journée de la pandémie.

Inde

L'Inde a franchi vendredi le cap du million de cas déclarés de la maladie Covid-19, les autorités locales multipliant les restrictions sanitaires et reconfinements pour contenir la propagation de l'épidémie de coronavirus. Troisième nation au monde en nombre de contaminations recensées, après les Etats-Unis et le Brésil, le géant asiatique comptait vendredi 25.602 morts pour 1.003.832 cas confirmés depuis le début de la pandémie, selon des chiffres officiels publiés dans la matinée par le ministère de la Santé. La deuxième nation la plus peuplée de la planète a enregistré près de 35.000 cas et 700 décès supplémentaires attribués au virus au cours des dernières 24 heures, selon le bilan officiel. Le nombre de décès du Covid-19 en Inde reste relativement faible par rapport aux pays les plus touchés, avec 18 morts par million d'habitants comparé à 417 aux États-Unis, la nation la plus endeuillée par la pandémie, selon des calculs de l'AFP à partir de données officielles.


Japon

La ville de Tokyo a enregistré 293 nouvelles contaminations au coronavirus vendredi, soit le décompte quotidien le plus élevé depuis le début de la pandémie. C'est la quatrième fois en 10 jours que le record de nouvelles infections est battu. Le gouverneur Yuriko Koike a élevé l'alerte au coronavirus à son plus haut niveau mercredi, exhortant les 14 millions d'habitants de la capitale japonaise à restreindre leurs déplacements non-urgents et non-essentiels vers une autre préfecture.

Israël

Le gouvernement israélien a décidé de prendre à partir de vendredi des mesures "intermédiaires pour éviter un confinement général" en raison du nombre croissant de nouveaux cas de Covid-19 détectés chaque jour, annonçant la fermeture de certains lieux publics durant les week-ends.

Du vendredi en début de soirée au dimanche matin et ce, jusqu'à nouvel ordre, les restaurants et salles de sport seront fermés, tout comme "les magasins, les centre-commerciaux, les coiffeurs et salons de beauté, les bibliothèques, les zoos, les musées, les piscines, les attractions touristiques et les tramways", est-il indiqué dans un communiqué commun du bureau du Premier ministre Benjamin Netanyahu et du ministère de la Santé.

Australie

Melbourne, deuxième ville d'Australie, a fait état vendredi de plus de 400 nouveaux cas de coronavirus. Il s'agit d'un record depuis la fin mars, en dépit du reconfinement décidé il y a plus d'une semaine. Les autorités de l'État du Victoria (sud-est), dont Melbourne est la capitale, ont fait état de 423 nouveaux cas dans la métropole de cinq millions d'habitants, et de cinq autres dans les zones rurales de l'État. Le total journalier dans l'État est supérieur à tous les chiffres quotidiens annoncés pour l'ensemble du pays depuis la fin mars. "Nous n'avons pas surmonté la crise, au contraire", a déclaré le responsable de la Santé dans l'État du Victoria, Brett Sutton.

Brésil

Le Brésil a franchi jeudi le cap des deux millions de contaminations au nouveau coronavirus, a annoncé le ministère de la Santé, le deuxième bilan le plus élevé du monde, derrière les Etats-Unis. Le plus grand pays latino-américain a enregistré 45.403 nouveaux cas au cours des dernières 24 heures, ce qui porte le total officiellement à 2.012.151 contaminations.

Ces chiffres sont toutefois considérés comme largement inférieurs à la réalité par la communauté scientifique en raison de l'insuffisance de tests.

Plus de quatre mois après le premier décès dû au Covid-19, le Brésil a encore enregistré au cours des dernières 24 heures un chiffre très élevé de décès, de 1.322, ce qui porte le total des morts du coronavirus à 76.688.

Il s'agit là aussi du deuxième pire bilan au monde derrière celui des Etats-Unis, dans ce pays dont le chef de l'Etat, Jair Bolsonaro, a lui aussi été contaminé et se trouve en quarantaine.