Le point sur la situation de l'épidémie dans le monde.

La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 311.959 morts dans le monde depuis son apparition en décembre en Chine, selon un bilan établi dimanche par l'AFP à partir de sources officielles.

Les Etats-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 88.754 décès pour 1.467.884 cas. Suivent le Royaume-Uni (34.466 morts), l'Italie (31.763), l'Espagne (27.650) et la France (27.625).

EUROPE

Espagne

L'Espagne a enregistré 87 décès des suites d'une infection au Covid-19 au cours des 24 dernières heures, ont indiqué les autorités espagnoles. Il s'agit du taux de mortalité le plus faible observé depuis le 12 mars dernier, ressort-il des chiffres du ministère de la Santé.

Au total, l'Espagne a déploré jusqu'à présent 27.650 décès attribués au coronavirus. Le nombre de cas positifs confirmés a augmenté de 421 pour atteindre le nombre total de 231.350. Le Premier ministre espagnol Pedro Sánchez a fait part samedi de sa volonté de prolonger l'état d'urgence, fixé actuellement jusqu'au 24 mai, d'un mois. A ses yeux, ce sera la dernière prolongation de cette situation.

Allemagne

Le football a repris une partie de ses droits en Allemagne: la Bundesliga a joué samedi son premier match de championnat après 63 jours d'interruption mais dans des enceintes vides de spectateur.

C'est la première ligue majeure de football à faire son retour dans les stades après des semaines de confinement.

Russie

La Russie a annoncé dimanche 9.709 nouveaux cas d'infection au coronavirus en 24 heures, avec 94 décès, enregistrant pour la troisième fois en une semaine un chiffre de contaminations sous la barre des 10.000.

La Russie se situe au deuxième rang mondial, après les Etats-Unis, pour les contaminations avec au total 281.752 cas recensés. Le nombre des nouveaux décès en 24 heures est légèrement inférieur à celui de la veille (119) qui constituait un record pour la Russie depuis le début de la pandémie, apparue en décembre en Chine. Au total, le pays comptabilise 2.631 décès. Les autorités sanitaires russes ont affiché à deux reprises durant la semaine écoulée un décompte de nouveaux cas inférieur à 10.000. Mais les chiffres fluctuent depuis début avril sans qu'une tendance claire se dessine. Des critiques ont mis en doute la réalité du taux de mortalité officiel, accusant la Russie de sciemment sous-évaluer le nombre des morts du Covid-19.

Les autorités ont rejeté les accusations, précisant que ne sont recensés que les décès dont la cause première est le coronavirus, quand d'autres comptent la quasi-totalité des morts de patients testés positifs. Les autorités disent aussi que l'épidémie étant arrivée plus tard en Russie, elles ont eu le temps de préparer les hôpitaux et de mettre en place une politique massive de dépistage.

AMÉRIQUE

C'est la première ligue majeure de football à faire son retour dans les stades après des semaines de confinement.

Brésil

Le Brésil a franchi samedi le seuil de 15 000 morts du nouveau coronavirus et environ 230.000 personnes ont été infectées, selon les statistiques officielles qui en font le cinquième pays en terme de contaminations.

Avec 15 633 décès et 233.142 cas confirmés, le Brésil est le pays d'Amérique latine le plus touché par le virus, qui a déjà fait plus de 310.000 morts dans le monde.

États-Unis

Les États-Unis ont enregistré 1.237 nouveaux décès du coronavirus au cours des dernières 24 heures, ce qui porte le nombre total de morts à 88.730, selon le dernier décompte publié samedi par l'université Johns Hopkins.

Pays le plus endeuillé par la pandémie, les États-Unis ont maintenant un total de 1.466.682 personnes contaminées, selon la même source.

ASIE

Iran

Téhéran a annoncé dimanche un bilan national de près de 7.000 décès, mettant en garde contre une aggravation de l'épidémie de nouveau coronavirus dans de nouvelles provinces en Iran. A l'étranger, mais aussi à l'intérieur du pays, des experts et responsables soupçonnent les chiffres officiels d'être largement sous-estimés.

Le porte-parole du ministère de la Santé Kianouche Jahanpour a fait état de 51 décès supplémentaires au cours des dernières 24 heures, portant le total des morts dans le pays à 6.988. M. Jahanpour a mis en garde contre une aggravation de la "situation dans la province du Lorestan (ouest), et dans une certaine mesure à Kermanchah (ouest) et au Sistan-Baloutchistan (sud-est)", avec une hausse des cas d'infection. "La province du Khuzestan est toujours dans une situation critique", a-t-il ajouté. Classée "rouge" --le niveau de risque le plus élevé selon le code couleur adopté par le gouvernement pour mesurer le risque de propagation--, elle est la seule province où ont été réimposées des mesures de restrictions, dont la fermeture des commerces non-essentiels, après un assouplissement à l'échelle nationale annoncé en avril.

Le ministère de la Santé a cessé de publier le bilan de la pandémie à l'échelle provinciale depuis un mois, mais le dernier rapport des autorités sanitaires publié samedi souligne une "tendance à la hausse ou le début d'un pic" dans huit provinces. La République islamique a recensé vendredi son plus grand nombre de nouvelles infections en plus d'un mois. Un épidémiologiste membre du Comité national de combat contre le nouveau coronavirus a néanmoins attribué l'augmentation des cas confirmés au nombre désormais élevé des tests. Selon M. Jahanpour, l'Iran a enregistré 1.806 nouveaux cas de contagion en une journée, ce qui porte le nombre total des cas à 120.198. Selon lui, 94.464 des patients hospitalisés se sont remis de la maladie et ont quitté l'hôpital depuis la détection des premiers cas de Covid-19 dans la ville sainte chiite de Qom en février

Qatar

Le Qatar a commencé dimanche à appliquer les sanctions les plus sévères au monde contre les personnes ne portant pas de masque en public, et pouvant aller jusqu'à trois ans de prison, dans une tentative d'endiguer l'épidémie de coronavirus qui progresse rapidement dans le pays.

Le gouvernement a rendu obligatoire le port du masque en public et indiqué que sa décision s'appliquerait à partir de dimanche, et ce "jusqu'à nouvel ordre". Les peines mises en place sont très lourdes pour les contrevenants: jusqu'à trois ans de prison et 200.000 rials (environ 50.900 euros) d'amende. Près de 30.000 contaminations au nouveau coronavirus ont été recensées dans ce petit pays du Golfe, soit 1,1% de l'ensemble de la population de 2,75 millions d'âmes.