EUROPE

Le confinement devrait être étendu jusqu'à Pâques en Irlande

Le confinement décrété en Irlande pour tenter d'endiguer une troisième vague très virulente de coronavirus sera certainement étendu jusqu'à début avril, a indiqué jeudi le Premier ministre irlandais, Micheal Martin.

"Nous examinons évidemment un prolongement de hauts niveaux de restrictions jusqu'à la période de Pâques", a déclaré le dirigeant à la radio-télévision publique RTE.

Les modalités de cette extension du confinement "doivent encore être déterminées par le gouvernement", a-t-il ajouté, tout en assurant que la réouverture des écoles et des chantiers de construction constituait "une priorité".

L'Irlande en est à son troisième confinement, déjà prolongé une première fois fin janvier jusqu'au 5 mars.

Plus de 13 millions de Britanniques ont été vaccinés

Plus de 13 millions de personnes au Royume-Uni ont désormais reçu leur première dose de vaccin contre le coronavirus, a annoncé ler Premier ministre Boris Johnson à Londres mercredi. Le gouvernement est en bonne position pour atteindre l'objectif qu'il s'est imposé d'inoculer 15 millions de personnes avec le vaccin contre le Covid-19 d'ici la mi-février.

Environ un demi-million de citoyens ont en outre déjà reçu leur seconde dose du vaccin. En Angleterre, la plus importante des nations du Royaume-Uni, près d'un adulte sur quatre a déjà été vacciné, selon le gouvernement.

Le nombre d'infections enregistrées Outre-Manche mercredi dépassait de plus 13.000 cas, et un millier de décès étaient à déplorer, mais les taux sont en recul

L'Allemagne prolonge ses restrictions jusqu'au 7 mars

L'Allemagne va prolonger jusqu'au 7 mars les restrictions en place pour tenter d'endiguer la pandémie de Covid-19 mais va permettre aux régions d'ouvrir leurs écoles si les conditions sanitaires locales le permettent, a indiqué mercredi Angela Merkel.

Commerces non alimentaires, restaurants, cafés, musées ou encore équipements sportifs resteront fermés "compte tenu de l'incertitude concernant la propagation des variants du virus", a expliqué la chancelière, à l'issue d'une réunion sur le sujet avec les Etats régionaux.


La Suisse place Paris en zone à risque

Sept nouvelles régions métropolitaines françaises, dont la région de Paris, seront ajoutées à compter du 22 février sur la liste des zones depuis lesquelles l'entrée en Suisse est soumise à un test et une quarantaine obligatoires.

La Slovaquie renforce les règles de quarantaine pour les voyageurs

Les voyageurs se rendant en Slovaquie vont devoir compter sur deux semaines de quarantaine obligatoire à leur entrée sur le territoire, dès lundi, a annoncé Bratislava. Les inquiétudes soulevées par le variant sud africain du Sars-Cov-2 ont motivé la décision du gouvernement slovaque, selon le ministre de la Santé, Marek Krajci, qui s'exprimait mercredi. Ce variant a été détecté en Autriche voisine.sons.

L'UE veut muscler sa production de vaccins

L'Union européenne, qui a été "trop optimiste" sur les livraisons de vaccins, veut muscler la production de masse pour mieux préparer les Vingt-Sept à la propagation des nouveaux variants, a affirmé la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen.

Le secrétaire d'Etat français aux Affaires européennes Clément Beaune a estimé mercredi que les Européens n'avaient pas été "assez bons" sur l'investissement pour le développement de vaccins anti-Covid.

Nouveau site de production pour BioNTech/Pfizer

Le laboratoire BioNTech va démarrer la production de son vaccin conçu avec Pfizer dans une nouvelle usine à Marbourg (Allemagne).


L'Ukraine interdit les vaccins russes sur son territoire

Le gouvernement ukrainien a interdit toute homologation de vaccins contre le Covid-19 développés ou produits en Russie, selon une décision publiée mercredi soir. Des politiques prorusses militent pour le déploiement du vaccin Spoutnik V en Ukraine, qui n'a encore aucun vaccin, mais les autorités prooccidentales ont rejeté cette idée estimant que Moscou, qui soutient une rébellion armée dans l'est du pays, utilise ses injections comme arme géopolitique.

"L'homologation de vaccins" contre le Covid-19 "développés ou produits dans le pays agresseur (...) est interdite", stipule la résolution du gouvernement adoptée lundi mais publiée seulement deux jours plus tard.

L'Ukraine a officiellement déclaré la Russie "pays agresseur" après l'annexion en 2014 par Moscou de la péninsule ukrainienne de Crimée et le début de la guerre avec les séparatistes prorusses dans l'Est et dont le Kremlin est largement considéré comme le parrain politique et militaire.

Le 1er février, les séparatistes ont annoncé le début de la campagne de vaccination sur les territoires qu'ils contrôlent avec le Spoutnik V.

Le gouvernement de Kiev a mis ses problèmes d'approvisionnements en vaccin sur le compte de la concurrence des pays riches et a appelé à l'aide européenne.

Il attend ces prochaines semaines la livraison du premier lot de vaccins dans le cadre du programme onusien Covax qui doit au total lui fournir 8 millions de doses.

Kiev table également sur 12 millions de doses de vaccins développés par les groupes britannique AstraZeneca et américain Novavax et fabriqués par l'indien Serum Institute.

L'Ukraine prévoit également d'acheter de 1,9 à 5 millions de doses du vaccin chinois Sinovac, si son efficacité atteint au moins 70%.

Ex-république soviétique d'environ 40 millions d'habitants, l'Ukraine a enregistré à ce jour plus de 1,2 million de cas de Covid-19 dont plus de 24.000 mortels.

AMERIQUE

L'Argentine passe la barre des deux millions de cas

L'Argentine a passé mercredi la barre des deux millions de cas de coronavirus, alors que le nombre de morts approche les 50.000, selon les chiffres du ministère de la Santé.

Le Mexique autorise les vaccins chinois CanSino et CoronaVac

Les autorités sanitaines du Mexique ont autorisé l'utilisation des vaccins chinois CanSino Biologics et CoronaVac contre le Covid-19, a annoncé mercredi le gouvernement.

"L'autorisation d'urgence a été donnée aux deux vaccins", a dit en conférence de presse Hugo Lopez-Gatell, le responsable gouvernemental de la lutte contre l'épidémie de coronavirus.

Le vaccin CoronaVac, de la société chinoise Sinovac, "arrivera au Mexique emballé", tandis que le vaccin CanSino Biologics "arrivera en vrac" pour être transféré vers l'Etat de Querétaro (centre) où il sera emballé.

Le Mexique avait déjà autorisé trois autres vaccins, ceux de l'alliance américano-allemande Pfizer/BioNTech, du britannique AstraZeneca et le russe Spoutnik V.

Le Mexique a été le premier pays latino-américain à administrer un vaccin, dès le 24 décembre, suivi le même jour par le Chili et le Costa Rica.

Seul le vaccin Pfizer/BioNTech a pour l'instant été injecté, au personnel sanitaire de tout le pays et à des enseignants du sud. L'utilisation effective du vaccin d'AstraZeneca est prévue pour mars.

AFRIQUE

L'Afrique du Sud choisit Johnson & Johnson

L'Afrique du Sud s'est dite prête à revendre ou échanger un million de doses du vaccin AstraZeneca, qu'elle a écarté au profit de celui de Johnson & Johnson.

La Chine donne 100.000 doses d'un de ses vaccins anti-Covid à la Guinée équatoriale

La Chine a fait don de 100.000 doses de son vaccin développé par la firme Sinopharm à la Guinée équatoriale, a annoncé jeudi ce petit pays d'Afrique centrale qui dit lancer sa campagne en l'administrant à 50.000 premières personnes à risque.

Le don a été reçu mercredi à l'aéroport de Malabo par le vice-président Teodoro Nguema Obiang Mangue, surnommé Teodorin, l'un des fils du chef de l'Etat Teodoro Obiang Nguema, a précisé la Présidence jeudi sur le site internet du gouvernement.

DANS LE MONDE

La pandémie a fait plus de 2,34 millions de morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles mercredi en milieu de journée.


Après les Etats-Unis (468.203 morts), les pays les plus endeuillés sont le Brésil (233.520), le Mexique (168.432), l'Inde (155.252) et le Royaume-Uni (113.850).

Le nombre des victimes est globalement sous-évalué. Il se fonde sur les bilans quotidiens des autorités nationales de santé mais exclut les révisions réalisées a posteriori par des organismes statistiques comme cela a été le cas en Russie, en Espagne et au Royaume-Uni.


Plus de 151 millions de doses

Plus de 151 millions de doses de vaccins ont été administrées dans au moins 91 pays ou territoires, selon un comptage réalisé par l'AFP à partir de sources officielles mercredi à 15H00 GMT.

Hors micro-Etats, Israël est, de loin, le pays le plus en avance : plus de quatre Israéliens sur dix (42%) ont déjà reçu au moins une dose. En valeur absolue, ce sont les Etats-Unis qui mènent la danse, avec 43,2 millions de doses administrées à près de 10% de leur population, devant la Chine (40,5 millions de doses).


L'OMS soutient AstraZeneca

L'OMS a annoncé mercredi que le vaccin anti-Covid mis au point par AstraZeneca pouvait être administré aux plus de 65 ans et utilisé même dans un pays où circulent des variants, l'efficacité du produit dans ces deux cas de figure ayant été mise en cause ces dernières semaines.


Le groupe britannique AstraZeneca a annoncé s'associer avec l'allemand IDT Biologika afin d'être capable de produire dès le deuxième trimestre davantage de vaccins pour l'Europe.

L'Agence européenne du médicament veut savoir quels sont les vaccins efficaces contre les variants

L'Agence européenne du médicament (EMA) a annoncé mercredi avoir demandé à tous les développeurs de vaccins contre le Covid-19 d'évaluer si leur produit est efficace contre les nouvelles mutations du coronavirus, en vue de publier de nouvelles lignes directrices pour les fabricants.

Plusieurs variants du coronavirus ont émergé récemment, suscitant des craintes sur une augmentation de sa contagiosité et sa capacité à échapper aux réponses immunitaires induites par une précédente infection ou un vaccin.