Nouveaux bilans, nouvelles mesures et faits marquants: un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

Près de 722.000 morts

La pandémie a fait au moins 721.902 morts dans le monde depuis fin décembre, selon un bilan établi par l'AFP samedi à 11h00 GMT.

Près de 19,5 millions de cas ont été officiellement comptabilisés dans 196 pays et territoires, dont plus de 11,5 millions sont aujourd'hui considérés comme guéris.

Les Etats-Unis, confrontés à une résurgence de l'épidémie depuis fin juin, restent de loin le pays déplorant le plus de morts, à plus de 161.000. Viennent ensuite le Brésil (99.572 morts), le Mexique (51.311), le Royaume-Uni (46.511) et l'Inde (42.518).

L'Amérique latine, région la plus endeuillée

L'Amérique latine et les Caraïbes sont la région du monde la plus touchée en nombre de morts par le nouveau coronavirus.

Avec au moins 215.859 décès, cette région dépasse l'Europe, qui comptabilise 212.794 morts.

Le Brésil, deuxième pays au monde en nombre de décès, frôle la barre des 100.000 tués par le virus.

Le Mexique a passé le seuil des 50.000 morts, la Colombie celui des 12.000, tandis que le Chili a franchi samedi le cap des 10.000 morts.

Paris se masque

Le port du masque en extérieur sera obligatoire dès lundi dans certaines zones très fréquentées à Paris et dans certains départements limitrophes, annoncent les autorités locales samedi.

"Tous les indicateurs montrent que le virus circule à nouveau plus activement dans la région", selon le communiqué qui ne détaille pas les zones concernées. Le port du masque sera obligatoire pour les plus de 11 ans dès lundi à 08H00 (06H00 GMT).


Turkménistan: examens de l'OMS autorisés

L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a obtenu la permission de prélever et analyser indépendamment des échantillons au Turkménistan, qui affirme être épargné par la pandémie, exprimant son "inquiétude" face à l'augmentation de cas de "pneumonie négative au Covid-19" dans ce pays.

Depuis le début de la pandémie, cette ex-république soviétique n'a de cesse de qualifier de "fausses" les informations faisant état de l'apparition du coronavirus sur son territoire.

Grève en Inde

En Inde, des dizaines de milliers de travailleuses du secteur de la santé, officiellement considérées comme bénévoles par le gouvernement, se sont déclarées en grève pour demander un meilleur salaire et plus de protection.

Confinements et restrictions

Berlin impose à partir de samedi un test obligatoire pour tout voyageur de retour d'une région à risque et a placé la Bulgarie et la Roumanie sur la liste des pays à haut risque.

Au Royaume-Uni, une quarantaine est imposée à partir de samedi aux visiteurs venant de Belgique, Andorre ou des Bahamas alors que la ville de Preston (nord-ouest) verra son confinement durci. Des interdictions similaires sont maintenues dans certaines régions du Nord-Ouest, de l'ouest du Yorkshire et à Leicester.

En Irlande, les habitants de trois comtés, soit environ 368.000 personnes, ont été reconfinés à partir de minuit.

Réouverture des écoles à Gaza

Les enfants gazaouis ont repris samedi le chemin de l'école, après cinq mois d'arrêt en raison de la pandémie qui n'a pas épargné l'enclave palestinienne surpeuplée.

L'Agence des Nations unies pour les réfugiés palestiniens (Unrwa), qui scolarise des centaines de milliers d'enfants dans l'enclave contrôlée par le Hamas, a confirmé que plus de 285.000 élèves avaient retrouvé les bancs de ses 277 écoles.

Taïwan: "vols pour nulle part"

Confrontées à l'effondrement du trafic aérien dû au coronavirus, des compagnies taïwanaises proposent des vols panoramiques, des formations d'hôtesses et stewards pour les enfants, et même des "vols pour nulle part".

Les gens suivent la procédure d'embarquement, puis montent dans un avion... qui ne décolle pas.