La pandémie de Covid-19 a fait plus de 2,3 millions de morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles, dimanche.

Plus de 105,7 millions de cas d'infection ont été diagnostiqués.

Les Etats-Unis sont le pays comptant le plus de morts (463.339), devant le Brésil (231.534), le Mexique (165.786), l'Inde (154.996) et le Royaume-Uni (112.092).

Le nombre des victimes est globalement sous-évalué. Il se fonde sur les bilans quotidiens des autorités nationales de santé mais exclut les révisions réalisées a posteriori par des organismes statistiques comme cela a été le cas en Russie, en Espagne et au Royaume-Uni.

EUROPE

Allemagne: des centaines de manifestants contre les restrictions à Munich

Des centaines de personnes se sont réunies à Munich, en Allemagne, dimanche pour protester contre les restrictions dans le cadre de la crise sanitaire du coronavirus.

Un défilé de voitures a traversé le centre de la ville bavaroise en début de soirée. Le décompte de la police évoque 200 personnes dans 95 véhicules. Un autre rassemblement d'environ 250 personnes a été constaté dans la ville, avec aussi la présence de 12 contre-manifestants. La police a enregistré plusieurs infractions à l'obligation du port du masque. Près de 500 policiers avaient été déployés par anticipation de ces rassemblements

Portugal: aide espagnole déclinée

Le Portugal, dont les hôpitaux sont sous tension en raison de la pandémie, a rejeté l'offre de la région espagnole de Galice pour accueillir des patients, estimant être en mesure de faire face à la situation, a indiqué dimanche le ministère de la Santé.

Hongrie: feu vert pour Spoutnik V

La Hongrie a levé dimanche le dernier obstacle à l'administration à sa population du vaccin russe Spoutnik V, avec le feu vert accordé par les autorités sanitaires nationales.

France et Royaume-Uni maintiennent leur confiance dans le vaccin AstraZeneca

Le Royaume-Uni va continuer à utiliser le vaccin AstraZeneca, même après qu'une étude a montré que le vaccin a une efficacité limitée contre le variant sud-africain, déclare lundi Nadhim Zahawi, le ministre britannique responsable des vaccinations, dans le journal The Telegraph. Le ministre français de la Santé Olivier Véran dit également avoir confiance dans le vaccin. M. Zahawi affirme que le gouvernement britannique a "confiance" dans son plan de vaccination actuel et dans la "protection qu'il nous fournira à tous contre cette terrible maladie". "Nous devons être conscients qu'un vaccin peut encore être efficace contre les formes graves de la maladie, l'hospitalisation et la mort, même s'il est moins efficace pour prévenir l'infection", a-t-il ajouté.

Le ministre français de la Santé, Olivier Véran, a déclaré lundi lors de sa propre vaccination avec le vaccin AstraZeneca que celui-ci est totalement fiable et offre une protection suffisante contre presque toutes les variants du virus.

Dimanche, le Financial Times rapportait que le vaccin de la société anglo-suédoise et de l'Université d'Oxford n'offrait qu'une protection limitée contre les formes légères et modérées de la maladie causées par le coronavirus.

AstraZeneca a déjà déclaré que l'étude en question avait été menée auprès de 2.000 personnes jeunes et en bonne santé et que la société était convaincue que le vaccin protégera les personnes contre des formes graves car il produit des anticorps neutralisants similaires à d'autres vaccins contre le virus.

Selon le vice-ministre britannique de la Santé Edward Argar, 147 infections au variant sud-africain ont été identifiées au Royaume-Uni.

L'Espagne franchit la barre des trois millions de cas 

L'Espagne, qui a connu un bond des cas de Covid-19 depuis les fêtes de fin d'année, a dépassé mardi le seuil des trois millions de cas confirmés, selon le dernier bilan publié par le ministère de la Santé. Le pays, qui compte 47 millions d'habitants, a recensé au total 3.005.487 cas depuis le début de la pandémie, un bilan toutefois sous-évalué alors qu'une étude de séroprévalence du gouvernement indiquait déjà mi-décembre que dix pour cent de la population, soit environ 4,7 millions de personnes, avait contracté le virus.

AMERIQUE

Premier cas de variant brésilien détecté au Canada

Un premier cas d'infection au variant brésilien du coronavirus a été détecté à Toronto, ont annoncé dimanche les autorités sanitaires de la plus grande ville du Canada.

AFRIQUE

AstraZeneca: l'Afrique du Sud suspend son programme de vaccination

L'Afrique du Sud a annoncé dimanche suspendre temporairement son programme de vaccination contre le Covid-19, qui devait démarrer dans les prochains jours avec un million de vaccins développés par Oxford et AstraZeneca, après une étude révélant une efficacité "limitée" contre le variant sud-africain.

Cette étude, réalisée par l'université du Witwatersrand à Johannesburg et pas encore été examinée par des pairs, affirme que le vaccin britannique offre une "protection limitée contre les formes modérées de la maladie dues au variant sud-africain, chez les jeunes adultes".

ASIE

Afghanistan: première livraison de vaccin en provenance d'Inde

L'Afghanistan a reçu dimanche un demi-million de doses du vaccin AstraZeneca fournies par l'Inde, première livraison de vaccin contre le Covid-19 parvenue dans ce pays durement frappé par l'épidémie en 2020.

"Nous avons reçu 500.000 doses de vaccin pour les patients atteints par le Covid-19 envoyées par le gouvernement indien", a déclaré le ministre afghan de la Santé par intérim Wahid Majrooh à l'aéroport de Kaboul où il réceptionnait la livraison.

Vaccin chinois livré au Cambodge

La Chine a livré dimanche au Cambodge 600.000 doses de Sinopharm, l'un de ses vaccins contre le Covid.

Sortie de confinement en Israël

Salons de coiffure rouverts, clients de retour dans certaines boutiques et déplacements pouvant s'étirer sur plus d'un kilomètre: Israël commence dimanche à sortir de son troisième confinement, sur fond d'offensive de vaccinations.

En Jordanie, des centaines de milliers d'élèves ont repris le chemin des écoles, après près d'un an de fermeture.

Iran présente son second projet de vaccin

Téhéran a dévoilé lundi son second projet de vaccin anticoronavirus développé en Iran, à la veille de début de la campagne de vaccination dans ce pays le plus touché par la pandémie au Proche et au Moyen-Orient. "Nous commencerons les essais dans les prochains jours ou une semaine au plus tard", a déclaré Massoud Soleimani, membre du comité national du vaccin iranien, dans une conférence de presse.

Selon M. Soleimani, le vaccin "Razi Cov Pars" a été conçu à l'Institut Razi de recherche sur les vaccins et les sérums, lié au ministère iranien de l'Agriculture.

Cette déclaration intervient au lendemain de l'annonce par le ministre iranien de la santé, Saïd Namaki, que le la campagne de vaccination contre le Covid-19 avec le vaccin russe Spoutnik V allait commencer mardi.

Les premiers lots du vaccin russe sont arrivés jeudi à Téhéran, et deux autres sont attendus d'ici les 18 et 28 février, selon les responsables iraniens.

La République islamique a acheté au total "deux millions doses" de vaccin russe, a indiqué samedi à l'AFP Kianouche Jahanpour, porte-parole du ministère de la Santé.

"Les personnels soignants seront les premiers à recevoir le vaccin", suivis des personnes âgées et des personnes atteintes de maladies chroniques, selon les autorités.