Théâtres et salles de concert de la capitale culturelle américaine, fermés depuis le 12 mars 2020 rouvrent leurs portes, avec une capacité limitée à 100 personnes. Le président Joe Biden a toutefois appelé la population des Etats-Unis à respecter les mesures sanitaires, en particulier le port du masque, et demandé aux clubs sportifs de ne pas rouvrir les stades à leur pleine capacité.

De l'autre côté de l'Atlantique, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a pourfendu jeudi la lenteur de la vaccination en Europe, un retard qu'elle a qualifié d'"inacceptable". "La situation régionale est la plus inquiétante que nous ayons observée depuis plusieurs mois", a déploré dans un communiqué Hans Kluge, le directeur pour l'Europe de l'Organisation mondiale de la santé.

Des mesures, toujours plus de mesures

Face à la troisième vague, le reste de l'Europe multiplie les mesures pour tenter de limiter la propagation du virus, en particulier concernant les voyages.

L'Allemagne , où le président Frank-Walter Steinmeier vient de recevoir sa première dose du vaccin d'AstraZeneca, va renforcer pour les "huit à 14 prochains jours" les contrôles autour de ses frontières terrestres.

La Finlande , qui comptait confiner une partie de sa population a dû toutefois revoir sa copie après des réserves sur la légalité du projet.

A contre-courant, la Bulgarie a décidé d'assouplir les restrictions à trois jours des législatives, malgré une mortalité au plus haut.

Le gouvernement britannique a annoncé vendredi débloquer une enveloppe d'environ 400 millions de livres (470 millions d'euros) pour accompagner la réouverture, après le confinement, de 2.700 organisations culturelles mises à mal par le coronavirus, dont le festival de Glastonbury.

Au Canada , l'Ontario va activer un "frein d'urgence" à compter de samedi pendant au moins quatre semaines, a annoncé jeudi son Premier ministre Doug Ford, lors d'un point presse. Le Québec, deuxième province la plus touchée, a également instauré un confinement dans plusieurs régions en plus de maintenir un couvre-feu depuis début janvier.

En Asie , la situation se complique au Japon où le gouvernement devrait annoncer jeudi de nouvelles restrictions régionales, notamment à Osaka où les autoritéS régionales ont demandé à ce que la flamme olympique évite cette métropole pour limiter les contaminations.

Des événements reportés, d'autres maintenus

Les jeux Olympiques de Tokyo, retardés d'un an en raison de la pandémie, doivent se dérouler du 23 juillet au 8 août prochains.

En France, la course cycliste Paris-Roubaix a été reportée du 11 avril au 3 octobre. La "reine des classiques" avait déjà été reportée puis annulée en 2020.

L'ATP 500 de Rio, principal tournoi de tennis d'Amérique du Sud, a lui été annulé en raison de l'aggravation de la pandémie au Brésil.

Le concours Eurovision de la chanson, qui a lieu en mai à Rotterdam, aux Pays-Bas, devrait en revanche pouvoir accueillir un public limité, dans le cadre d'un test.

Si plus de 580 millions de doses de vaccins contre le Covid ont été administrées dans le monde, selon un comptage de l'AFP mercredi à 13H00 GMT, leur répartition reste très inégale sur la planète.

Le point sur la vaccination

Plus de 100 millions d'Américains au moins partiellement immunisés

Plus de 100 millions de personnes ont reçu au moins une injection de vaccin contre le Covid-19 aux Etats-Unis, et celles déjà complètement vaccinées peuvent de nouveau voyager sans risque, ont estimé vendredi les autorités sanitaires américaines, nouveau signe d'un progressif regain d'activité aux Etats-Unis, où les emplois ont fleuri en mars.

Sur ces 100 millions de personnes, près de 58 millions -- environ un adulte sur cinq -- sont complètement vaccinées, c'est-à-dire ont reçu la ou les deux injections nécessaires, en fonction du vaccin utilisé.

Elles devront toutefois continuer à prendre des précautions lors de leurs voyages, en portant un masque et en respectant la distanciation physique, ont souligné les Centres de lutte et de prévention contre les maladies (CDC), principale agence fédérale de santé publique américaine, dans l'actualisation de leurs recommandations.