Nouvelles restrictions européennes au voyage

Les ambassadeurs des pays de l'UE ont approuvé lundi de nouvelles restrictions pour les voyageurs venant de pays extérieurs à l'Union, notamment la présentation d'un test PCR négatif.

L'Espagne limite ses vols en provenance d'Afrique du sud et du Brésil

Le gouvernement espagnol a annoncé mardi une stricte limitation des vols en provenance d'Afrique du sud et du Brésil durant deux semaines en raison des craintes liées aux variants du coronavirus détectés dans ces deux pays. Concrètement, à partir de mercredi, seuls les passagers provenant de ces deux pays et disposant de la nationalité espagnole ou andorrane, ou résidant en Espagne ou en Andorre pourront entrer en Espagne.

Une exception sera toutefois faite pour les passagers en transit qui n'auront pas le droit de sortir de l'aéroport et ne pourront pas rester plus de 24 heures, a précisé la porte-parole du gouvernement Maria Jesus Montero lors d'une conférence de presse.

Adoptée pour deux semaines, cette mesure, déjà prise par d'autres pays européens comme l'Allemagne, pourra être prolongée "en fonction de la pandémie", a-t-elle ajouté.

Depuis fin décembre, Madrid applique déjà des restrictions similaires aux arrivées en provenance du Royaume-Uni. Plus de 350 cas confirmés du variant britannique ont jusqu'ici été recensés en Espagne.

De nombreuses mutations du coronavirus ont été observées depuis son apparition, la grande majorité sans conséquence. Certaines peuvent toutefois lui donner un avantage pour sa survie, dont une plus grande transmissibilité.

Présents dans plusieurs dizaines de pays, les variants britannique, brésilien et sud-africain, plus transmissibles, pourraient faire augmenter le palier nécessaire pour assurer une immunité collective et, dans le cas du variant sud-africain, poser une menace de réinfection plus grave.

L'Espagne, un des pays européens les plus touchés par la pandémie, a recensé près de 60.000 décès et a dépassé les 2,8 millions de contaminations.

Le Portugal submergé par le virus au pic de la troisième vague

Epicentre de l'épidémie de coronavirus en Europe ces derniers jours, le Portugal a fait appel à l'aide internationale pour soulager des hôpitaux saturés mais, selon plusieurs experts, le pays était mardi sur le point d'atteindre le pic de cette troisième vague.

Une fois le seuil des 300 morts en 24 heures dépassé, les images d'ambulances faisant la queue pendant des heures devant le plus grand hôpital de Lisbonne ont poussé le gouvernement à demander de l'aide.

Vaccins: les livraisons à l'UE vont accélérer -

Le laboratoire allemand BioNTech promet de livrer à l'Union européenne jusqu'à 75 millions de doses supplémentaires de son vaccin développé avec Pfizer au deuxième trimestre.

Le géant allemand de la pharmacie Bayer a de son côté annoncé qu'il allait produire dès 2022 le vaccin contre le Covid-19 développé par son compatriote CureVac.

La Commission européenne a dans le même temps indiqué lundi prendre ses distances avec le laboratoire AstraZeneca dans le cadre de sa stratégie vaccinale au premier trimestre, après les importants retards de livraison de l'entreprise anglo-suédoise.

Premières livraisons de Spoutnik V dans l'UE, en Hongrie

Les 40.000 premières doses du vaccin russe contre le Covid-19 sont arrivées mardi en Hongrie, le premier pays de l'Union européenne à avoir autorisé Spoutnik V, selon le ministre hongrois des Affaires étrangères. Le "premier lot" est là, a déclaré Peter Szijjarto sur son compte Facebook, rappelant qu'au total, deux millions de doses doivent être fournies sur trois mois.

"Les doses ont été transportées sans délai au Centre national de santé publique afin que les derniers tests nécessaires soient effectués avant que les Hongrois puissent les obtenir selon le calendrier de vaccination arrêté", a ajouté le ministre.

Souvent en conflit avec la Commission européenne, la Hongrie a dénoncé à plusieurs reprises le processus d'acquisition des vaccins par les autorités de l'UE, qu'elle juge trop lent.

"L'achat centralisé des vaccins par Bruxelles a échoué", a encore martelé M. Szijjarto mardi.

"Nous avons été les premiers dans l'UE mais nous ne serons probablement pas les derniers", a insisté ce proche du Premier ministre nationaliste Viktor Orban, évoquant les "voix qui s'élèvent en Europe occidentale pour demander l'examen des vaccins russe et chinois".

Vendredi, la Hongrie avait également été le premier membre de l'UE à donner son feu vert au vaccin chinois Sinopharm, annonçant une commande de cinq millions de doses.

D'abord accueilli avec scepticisme, le vaccin russe a depuis convaincu des experts de son efficacité.

La revue médicale spécialisée The Lancet a publié mardi des résultats validés par des experts indépendants selon lesquels Spoutnik V est efficace à 91,6% contre les formes symptomatiques du Covid-19.

La Russie dit avoir reçu des pré-commandes pour plus d'un milliard de doses, mais les lots livrés ont jusqu'à présent été souvent symboliques (20.000 en Bolivie, par exemple) ou alors leur ampleur n'est pas révélée, comme au Bélarus.

Aucune source officielle n'a clairement dit combien de doses avaient été produites ou mises à disposition jusqu'ici. Les autorités ont seulement évoqué 1,5 million d'injections à travers le monde à la mi-janvier.

Premiers vaccins en Afrique du Sud

L'Afrique du Sud a reçu lundi sa première cargaison très attendue de vaccins contre le Covid-19 avec pour objectif de vacciner d'ici la fin de l'année au moins 67% de la population, soit environ 40 millions de personnes.

Phase II pour un deuxième vaccin cubain

Un deuxième projet de vaccin cubain est passé lundi en phase II des essais cliniques, le pays travaillant au total sur quatre candidats, a annoncé lundi la télévision d'Etat.

L'Argentine veut produire le vaccin russe

L'Argentine cherche à obtenir de la Russie un transfert de technologie qui lui permettrait de produire sur son territoire le vaccin russe Spoutnik V, a déclaré lundi un diplomate argentin.

Assouplissements en Italie

L'Italie assouplit les restrictions anti-Covid en vigueur dans la plupart de ses régions, permettant notamment la réouverture des bars et restaurants en journée et des musées en semaine.


... en Pologne

Les musées, bibliothèques, galeries d'arts et centres commerciaux rouvrent en Pologne mais la plupart des écoles resteront fermées au moins jusqu'en mars.

... et en Autriche

Le gouvernement autrichien a annoncé lundi soir un assouplissement du confinement en place depuis le 26 décembre pour endiguer la propagation du coronavirus: les écoles, musées et magasins vont rouvrir le 8 février.

Dépistage massif en Angleterre

Les autorités sanitaires britanniques lancent une opération de dépistage massif dans huit zones de l'Angleterre où ont été détectés des cas de variant du coronavirus apparu en Afrique du Sud, certains sans lien établi avec un quelconque voyage.

L'Allemagne aide le Portugal

Berlin va envoyer mercredi une équipe médicale de 26 personnes, 50 appareils respiratoires, 150 appareils de perfusion et 150 lits médicaux au Portugal, pays actuellement le plus frappé au monde par la pandémie.

Emirates propose de livrer les vaccins

La compagnie aérienne Emirates, la plus importante du Moyen-Orient, propose de faire de Dubaï un centre de stockage des vaccins anti-Covid-19 et d'en assurer la distribution aux pays en développement.

Bars fermés à Dubaï

L'émirat de Dubaï, importante destination touristique, a annoncé lundi qu'il allait fermer les bars jusqu'à la fin février.

Remontées mécaniques à l'arrêt en France

Les remontées mécaniques des stations de ski françaises resteront fermées en février, sans qu'une date de réouverture n'ait été fixée, ont annoncé lundi les services du Premier ministre Jean Castex.

Tourisme suspendu en Polynésie française

Les voyages touristiques à destination de la Polynésie française, dont c'est le premier secteur d'activité, seront suspendus à partir de mercredi en raison de la pandémie.

USA: tests australiens à domicile

Les Etats-Unis ont annoncé lundi avoir passé un contrat de près de 232 millions de dollars avec la société Ellume pour la fabrication de tests rapides du Covid-19 pouvant être réalisés à domicile et sans ordonnance.

La Suède déconseille l'utilisation du vaccin AstraZeneca chez les plus de 65 ans

L'agence sanitaire suédoise a recommandé mardi que le vaccin fabriqué par la société pharmaceutique suédo-britannique AstraZeneca ne soit administré qu'aux moins de 65 ans pour le moment. Une recommandation qui peut encore être ajustée si les résultats de la recherche montrent son efficacité chez les personnes âgées, assure-t-elle. Dans son avis, l'agence estime que davantage de données sont nécessaires sur le bon fonctionnement du vaccin chez les personnes âgées. Les résultats d'une étude américaine en cours, à laquelle participeraient suffisamment de seniors pour qu'elle soit concluante, sont attendus plus tard au printemps.

Plus de 2,2 millions de morts

La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 2.227.605 morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles lundi. Plus de 102,8 millions de cas d'infection ont été diagnostiqués.

Les Etats-Unis sont le pays comptant le plus de morts avec 443.060 décès, suivis par le Brésil (225.099), le Mexique (158.536), l'Inde (154.392) et le Royaume-Uni (106.158).

Le nombre de victimes à l'échelle mondiale est globalement sous-évalué. Il se fonde sur les bilans quotidiens des autorités nationales de santé.

- Chute de la mortalité en réanimation -

L'amélioration des soins hospitaliers a réduit les taux de mortalité en réanimation de plus d'un tiers depuis les premiers mois de la pandémie, mais le rythme de ce progrès ralentit et pourrait maintenant stagner, selon une étude publiée mardi.