La pandémie de coronavirus a fait au moins 1,46 million de morts dans le monde depuis fin décembre, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles mardi soir.

Plus de 63,2 millions de cas de contamination ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l'épidémie.

Les Etats-Unis comptent le plus de morts (270.450), devant le Brésil (173.817), l'Inde (137.621), le Mexique (105.940) et le Royaume-Uni (58.448).

Espagne: réunions et déplacements limités pour les fêtes de fin d'année

Les Espagnols ne pourront pas se réunir à plus de 10 à Noël et au Nouvel An et pourront exceptionnellement se déplacer d'une région à l'autre pour rejoindre leurs proches, a annoncé le ministère de la Santé mercredi. Afin d'éviter un rebond de la pandémie de Covid-19, les réunions entre proches ne pourront pas dépasser 10 personnes les 24, 25 et 31 décembre et le 1er janvier, enfants inclus, a détaillé le ministre de la Santé, Salvador Illa, lors d'une conférence de presse.

Du 23 décembre au 6 janvier, les déplacements entre les régions seront interdits sauf pour des besoins essentiels ou pour "rendre visite ou célébrer un jour de fête" avec de la famille, a-t-il ajouté.

Les régions, compétentes en matière de santé, pourront limiter ce motif de déplacement familial à certains jours en fonction de l'évolution de la pandémie.

Le couvre-feu nocturne en Espagne continentale pourra être retardé par les régions jusqu'à 1H30 à Noël et au Nouvel An. Il débute actuellement entre 22H00 et minuit, selon les régions.

La dense et touristique région de Catalogne (nord-est) a déjà annoncé mercredi son intention de repousser le couvre-feu à 1H30. Le ministère de la santé a ajouté que "les événements présentiels avec un afflux important de personnes" ne seraient pas autorisés, et que "les manifestations physiques de dévotion ou de tradition", comme les baisers entre personnes ou aux idoles religieuses, devront être évitées durant les rassemblements.

L'Espagne a réduit de près de moitié l'incidence du virus en novembre, mais reste l'un des pays d'Europe les plus affectés par la pandémie, avec plus de 45.000 morts et plus d'1,6 million de cas.

L'Allemagne prolonge son confinement jusqu'au 10 janvier

Les mesures anti-coronavirus sont prolongées jusqu'au 10 janvier en Allemagne, annoncent les autorités mercredi. Les restaurants, les musées et les théâtres, entre autres, resteront fermés comme ils le sont depuis maintenant un mois. En principe, la situation reste inchangée, a déclaré la chancelière Merkel après avoir consulté les seize Lander. Il avait déjà été décidé d'assouplir un peu les restrictions sur les réunions pendant les fêtes de fin d'année, en permettant à dix personnes d'être ensemble.

Le Mexique signe un accord avec Pfizer pour des millions de vaccins

Le Mexique a signé un accord avec la société pharmaceutique Pfizer pour l'acquisition de 34,4 millions de doses de vaccins contre la Covid-19, a annoncé mercredi le secrétariat à la Santé. "Le secrétaire à la Santé, Jorge Alcocer Varela, a signé aujourd'hui (mercredi) l'accord entre le gouvernement du Mexique et Pfizer pour la fabrication et la livraison du vaccin contre la Covid-19", a déclaré le secrétariat à la santé sur son compte Twitter.

Plus de 2.500 morts en 24H aux Etats-Unis, un record depuis fin avril

Les Etats-Unis, qui font face à une flambée de l'épidémie depuis plusieurs semaines, ont déploré mardi plus de 2.500 morts du coronavirus en 24 heures, un record depuis fin avril, selon les données de l'université Johns Hopkins qui font référence. Le pays a dans le même temps enregistré plus de 180.000 nouveaux cas de Covid-19, selon un relevé effectué à 20H30 locales par l'AFP des chiffres de l'université, actualisés en continu.

La dernière fois que le nombre de morts quotidiens avait dépassé celui enregistré mardi, qui s'élève à 2.562 décès, remonte à fin avril, au plus fort de la première vague de l'épidémie, qui n'est jamais vraiment retombée dans le pays.

Le nombre de personnes hospitalisées a lui atteint les 99.000 mardi, un record depuis le début de la pandémie, selon le Covid Tracking Project. La situation est particulièrement préoccupante dans plusieurs Etats du Midwest, comme l'Indiana ou le Dakota du Sud.

Quelques jours après Thanksgiving, les experts craignent que les voyages effectués par des millions d'Américains pour fêter cette grande fête familiale avec leurs proches ne provoque "une flambée s'ajout(ant) à la flambée", selon les mots du très respecté Dr Anthony Fauci.

Le nombre de nouvelles contaminations se maintient pour le moment à un niveau similaire --très élevé-- à celui enregistré ces dernières semaines.

La barre des 2.000 morts en une journée, qui était régulièrement franchie au printemps, l'a elle de nouveau plusieurs fois été depuis environ deux semaines.

Les Etats-Unis, qui sont le pays le plus touché par la pandémie en chiffres absolus, enregistrent au total plus de 13,7 millions de cas, et 270.450 morts.

Le vaccin anti-Covid sera gratuit en Italie

Le vaccin anti-Covid sera gratuit en Italie, où il sera administré en premier aux médecins et aux personnes âgées habitant en résidence, a annoncé mercredi le ministre de la Santé Roberto Speranza. "Le vaccin sera distribué gratuitement à tous les Italiens. Il ne sera pas obligatoire au début. Le gouvernement surveillera la progression de la campagne" de vaccination, a affirmé le ministre lors d'une allocution au Sénat.

La campagne de vaccination commencera au printemps 2021, mais les premiers lots des vaccins Pfizer et Moderna doivent être livrés fin décembre début janvier. L'Italie a signé des contrats d'approvisionnement en vaccins avec AstraZeneca, Johnson & Johnson, Sanofi, Pfizer, CureVac et Moderna, selon le ministre.

Les médecins et le personnel de santé, soit environ 1,4 million de personnes, seront les premiers à être vaccinés, suivis par les pensionnaires de résidences pour personnes âgées (570.000 personnes). Viendront ensuite les enseignants, policiers et gardiens de prisons, avant de passer à la population dans son ensemble.

"Nous voyons finalement la lumière au bout du tunnel", a estimé le ministre, alors que l'Italie, premier pays européen durement touché par la première vague, affronte la deuxième vague. La péninsule, qui compte soixante millions d'habitants, a jusqu'ici enregistré plus de 56.000 morts.

Alors que le mouvement anti-vaccins a une présence significative en Italie, Roberto Speranza a appelé tous les parlementaires à soutenir la campagne de vaccination.

Le gouvernement doit incessamment annoncer les mesures anti-Covid qui régiront les fêtes de Noël. Globalement, il devrait prolonger le couvre-feu actuellement en vigueur à partir de 22h00 et maintenir le système de trois couleurs pour distinguer les régions en fonction des risques.

"Nous devons affronter les prochaines fêtes avec le plus grand sérieux se nous ne voulons pas de nouvelles fermetures en janvier et février (...) Ne répétons pas durant les fêtes de Noël les mêmes légèretés que nous avons vues cet été", a-t-il mis en garde.

Déconfinement en Angleterre

L'Angleterre sort mercredi d'un confinement de quatre semaines pour retourner à une approche régionale que le Premier ministre Boris Johnson espère pouvoir lever au printemps grâce à l'action conjuguée des vaccins et du dépistage de masse.

C'était le deuxième confinement subi par l'Angleterre, destiné à freiner une deuxième vague de coronavirus dans le pays le plus endeuillé en Europe par la pandémie (plus de 59.000 morts pour 1,6 million de cas positifs).

Il est remplacé, au moins jusqu'en février, par un système d'alerte à trois niveaux, imposant des restrictions localement selon la gravité de l'épidémie.

"Nous devons être réalistes et nous devons accepter (...) qu'il n'y a pas encore de vaccin" en phase de déploiement, qui seul permettra un retour à une vie normale, a expliqué mardi Boris Johnson à la Chambre des Communes, la chambre basse du Parlement.

"D'ici là, nous ne pouvons pas nous permettre de nous relâcher, particulièrement durant les mois froids de l'hiver", a-t-il ajouté, justifiant les mesures de restriction.

Parmi les assouplissements communs à toute l'Angleterre, les magasins non essentiels peuvent de nouveau accueillir des clients, au grand soulagement des commerçants à l'approche de Noël, période traditionnellement faste.

Les salles de sport peuvent aussi rouvrir, et les services religieux et les mariages reprendre.

Les habitants peuvent désormais se réunir, à six maximum, et à l'extérieur uniquement si leur région est concernée par le niveau d'alerte le plus élevé.

Besoins humanitaires record

Le nombre de personnes ayant besoin d'aide humanitaire dans le monde va atteindre un nouveau record de 235 millions, une augmentation de 40% en un an, "presque entièrement due au Covid-19", selon l'ONU.

L'organisation a lancé un appel humanitaire record de 35 milliards de dollars (29 milliards d'euros) pour 2021, visant à aider dans 56 pays quelque 160 millions de personnes parmi les plus vulnérables.

Vaccin Pfizer/BioNTech: demande d'autorisation dans l'UE

L'alliance germano-américaine Pfizer/BioNTech a déposé la demande d'autorisation conditionnelle de son vaccin contre le Covid-19 dans l'UE auprès de l'Agence européenne du médicament (EMA), qui s'est donné jusqu'au 29 décembre "au plus tard" pour donner, ou pas, son feu vert.

Les résultats des tests à grande échelle de ce vaccin ont montré une efficacité à 95%.

France : vaccination grand public au 2e trimestre ?

Le président français Emmanuel Macron envisage une campagne de vaccination pour le grand public démarrant "entre avril et juin", après une première vague réservée aux publics les plus fragiles.

Le Premier ministre Jean Castex a confirmé que les personnes âgées résidant en Ehpad seraient vaccinées en priorité. Cette première phase doit commencer fin décembre ou début janvier.

OCDE: perspectives "très incertaines"

L'horizon se dégage grâce au vaccin, mais les perspectives à court terme demeurent "très incertaines" : l'OCDE a revu à la baisse sa prévision de croissance de l'économie mondiale en 2021, qui devrait rebondir de 4,2%, contre 5% prévus avant les reconfinements de l'automne.

Russie: Poutine demande le début des vaccinations "à grande échelle" la semaine prochaine

Le président russe Vladimir Poutine a demandé mercredi aux autorités sanitaires de commencer dès la fin de la semaine prochaine les vaccinations "à grande échelle" contre le coronavirus en Russie. "Je vous demanderais d'organiser le travail pour qu'à la fin de la semaine prochaine, nous ayons commencé la vaccination à grande échelle", a-t-il déclaré durant une visioconférence à sa vice-Première ministre en charge de la santé Tatiana Golikova, estimant que "l'industrie et les infrastructures sont prêtes".